Esprits Libres: votre Magazine DETRUIRE LES SYMBOLES DE L'OCCUPATION est impératif de survie. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

15 octobre 2006

DETRUIRE LES SYMBOLES DE L'OCCUPATION est impératif de survie.

artoff2555

A quoi sert ce monument aux Africains ?

Mais jusqu’où s’étendent l’idiotie et l’ignominie des délinquants africains de la FrançAfrique ? Quel est le but réel de la présence française encore en Afrique ? Telles sont les interrogations qui aujourd’hui doivent habiter tout Africain d’où qu’il soit face à ce qui est plus qu’une injure, un acte de sacrilège et de provocation que vivent les populations du Congo et d’Afrique en général.

Sous la houlette de Philippe DOUSTE BLAZY ministre des affaires étrangères de la France et de ses complices FrançAfricains : BONGO, BOZIZE et SASSOU NGUESSO III, la colonisation a été exaltée, fêtée au CONGO Brazzaville le 03 octobre dernier ce, en accueillant les cendres d’un assassin, criminel dont la violation des droits les plus élémentaires des populations du Congo était un hobby : Pierre Paul Camille Savorgnan de Brazza.

Pendant qu’en France, les actions et combats sont menés par les descendants de ces Africains pour que les "tirailleurs sénégalais" soient enfin reconnus et récompensés à leur juste valeur pour leur sens de sacrifice et d’honneur comme leurs "frères de combat" de la métropole "ne tirpasailleurs", pendant qu’aux Antilles l’on débaptise les lieux publics qui portent des noms au passé lourd, qu’est-ce qui motivent la France et ses complices à aller faire l’apologie de la colonisation cette fois-ci en Afrique si ce n’est cette volonté affichée de l’hexagone à ne pas assumer son passé ponctué d’assassinats et tueries en tout genre, rassurant ainsi les adeptes et les voix de la non repentance qui se font de plus en plus assourdissants.

Au-delà de cet acte, c’est plutôt le problème de la responsabilité des populations africaines face à ces multiples humiliations qui est posée. Quel regard portent t-elles sur ces symboles d’humiliation que sont les monuments, places et rues portant des noms de colons et autres statues de Leclerc, De Gaulle etc. qui continuent à entretenir une mémoire et présence coloniales pourtant déclarées in-opérationnelles avec les indépendances.

Avec la destruction des statues de CEAUCESCU, STALINE etc. et plus proche de nous dans le temps, de celle de SADDAM HUSSEIN, preuve nous est faite que tout peuple, pour s’épanouir dans sa quête de liberté, se doit de se défendre et celle-ci passe aussi par la destruction de tous les symboles qui empêchent cet objectif. Et cette ouvre ne peut être que l’entreprise des populations, car par définition que dire par nature, les dirigeants Africains francophones surtout, sont un gros obstacle à l’épanouissement de ces populations puisque la main invisible, mais combien efficace du colonisateur français.

Il est impératif pour les populations Africaines sous la torture de ces mausolées, monuments, noms et statues qui rappellent et symbolisent l’occupant et ses exactions, de prendre en main les choses, comme les autres peuples du monde, en détruisant, mettant hors d’état de nuire les symboles de l’occupant colonialiste, dont le seul et unique but est de les maintenir sous sa domination. Car si le terrorisme semble représenter un danger pour l’occident et l’hexagone à en juger les politiques sécuritaires de son ministre de l’intérieur, la colonisation est un fléau plus grave encore et le combattre avec tous les moyens est tout aussi légitime que combattre le terrorisme.

MBOA

Posté par MBOA à 21:26 - LIBERTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire