Esprits Libres: votre Magazine FOOTBALLEURS NOIRS: PROTOTYPE DE L'IDIOTIE? - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

05 mai 2007

FOOTBALLEURS NOIRS: PROTOTYPE DE L'IDIOTIE?


Extirpez quelques individus (qui confirment cette règle) de cette meute dont la principale qualité est de savoir utiliser leurs jambes et leur tête pour taper sur un ballon, les footballeurs Noirs évoluant en France ou même ailleurs dans les championnats européens, sont  la représentation physique de l'idiotie, de manque de dignité, de manque de courage.  Ce sont pour la plupart des gens qui n'ont aucun honneur, pour qui la niaiserie est un trait de caractère.
D'ailleurs il est fort aisé de comprendre maintenant pourquoi en Afrique, la pratique du football était considérée par nos parents, comme une activité de dépit, lorsque l'on a manqué l'occasion de briller par autre chose. Peut-être avaient-ils déceler chez certains, ce penchant pour la courbette facile.

Même si cette vision peut sembler étriquée, on peut tout de même admettre qu'elle n'est pas loin de la réalité, lorsque l'on analyse l'attitude et le comportement des joueurs Noirs en général et de l'Africain en particulier dans ses rapports avec le blanc.
La quiddité du joueur Noir, du Noir tout simplement, est sa grande capacité à nier donc à accepter toutes les humiliations qu'il peut subir sans riposter lorsqu'il ne va pas féliciter son bourreau blanc. Car face à un autre Noir, sa riposte est redoutable et surtout si derrière, une récompense du "maître" est prévue.
En fait il est à l'image du Noir en général dont la docilité frise l'imbécilité. Ce Noir qui, pour quelques "Euros" est prêt à vendre son âme, père et mère pour faire plaisir à l'homme blanc.

C'est quand même extraordinaire de voir l'aboulie, l'apoplexie qui caractérisent les Noirs en général et les joueurs en particulier face à un acte raciste à leur endroit. Que d'actes ignobles, que de gestes sales et immondes, que de paroles abjectes à leur endroit, mais aucune réaction forte pour dire stop, pour se faire respecter.  La logique du ventre contribuerait-elle à abêtir le Noir particulièrement ? J'ai envie de dire oui !
Lors de la finale de la coupe du monde 2006, Zinedine Zidane a eu le courage, la dignité et la volonté nécessaire pour défendre son honneur face à une agression verbale raciste et insultante d'un joueur blanc, en lui assénant un bon coup de tête; cela n'a terni en rien l'image du champion qu'il est et son honneur est resté sauf.  Mais les Noirs sont d'une morbidité qui invite à toutes les humiliations de la part des racistes sans que cela ne choque les concernés eux-mêmes.

Milan Baros vient d'écoper de seulement 3 matchs de suspension, tout simplement parce que la passivité, le manque d'amour-propre que les Noirs ont d'eux mêmes ont pesé dans la prise de décision de la ligue professionnelle de football. A l'image de la justice française, la ligue de football a calqué sa décision pour ne pas sanctionner un acte négrophobe sans équivoque.  Il est aujourd'hui une donnée, une vérité connue, la complaisance de la justice face à la négrophobie galopante qui sévit en France. Cette situation a rendu d'autant plus facile la décision à prendre face à Baros et aussi parce que parmi les Noirs, il y'en avait qui, obéissant à la logique du nègre de maison, ont pris la défense du joueur blanc (syndrome de bénin peut-être). Entendre les inepties qui sortaient du museau de Sydney Govou, les dirigeants de la ligue qui n'en demandaient pas tant, ne pouvaient que se réjouir de cet acte de reniement tombé du ciel.

Quand est-ce que les Noirs comprendront-ils enfin que leur respect ne passera jamais par l'épaisseur de leur porte-monnaie ou par des compromissions en tous genres ?

La société occidentale n'a bâti ses rapports avec les autres que sous les sceaux de la violence, de la fourberie, de la ruse où les sentiments tels que le respect pour tout ce qui est étranger à sa culture n'a pas de place. Tant que le Noir reste amorphe c'est à dire dans la posture d'admiration de son bourreau blanc, alors on peut dire que des actes comme ceux de Baros ou d'autres encore plus violents ne trouveront jamais de réponses adéquates dans une société pour laquelle le Nègre est une donnée méprisable. Tant qu'il n'aura pas compris que la dignité et l'honneur sont plus importants que quelques euros, il sera toujours un rebut malgré son talent footballistique ou autre.

Voir aussi (ici): Être Négrophobe et obtenir des récompenses. 
                (ici) Les propos de Govou et de Houllier sur le geste du "collègue"
                (ici) L'incapacité d'un président à sanctionner le racisme
                (ici) Comment à 10 ans, Baros apprenait les leçons de Jacques Chirac

anti_bug_fck

Posté par MBOA à 12:13 - IRRESPONSABLE - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    faux

    c'est pas en repondant physiquement à 1 insulte raciste sur 1terrain qu'on plus idiot.c'est devenir un animal.
    le monde entier et les africains n'ont pas apprecié ce geste.
    la meilleur reponse est l'indifference totale.

    Posté par mel cyrille, 27 octobre 2007 à 13:55
  • Y'a que Drogba qui nous fait honneur, les autres c'est des tarlettes !

    Posté par Shewy, 24 mai 2010 à 02:48

Poster un commentaire