Esprits Libres: votre Magazine 36 heures qui prouvent l’assassinat de Lamine DIENG par overdose d’acharnement. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

26 juin 2007

36 heures qui prouvent l’assassinat de Lamine DIENG par overdose d’acharnement.

 

   
    Que la route des ancêtres soit favorable à notre frère Lamine DIENG, victime de la barbarie et de la traîtrise d’un système.
 

 

    La culture d’assassinat des Noirs dans les prisons françaises et autres lieux sous protection policière, vient de franchir un pallier supplémentaire avec le jeune Lamine Dieng. Malheureusement, Lamine n’est pas le dernier cas, il vient simplement grossir le nombre de plus en plus croissant de ces assassinats camouflés et perpétrés au nom de la loi, par certains éléments d’une police qui se désinhibe à souhait proportionnellement à cette France qui se décomplexe avec beaucoup d’entrain dans son acharnement sur les Noirs.  

 

    Après avoir perpétrés l’acte qui sauve la France envahie par cette horde de sauvages, dont faisait partie Lamine, ses bourreaux se payent le luxe de n’informer sa famille que 36 heures après, le temps de masquer et de maquiller la vérité avec le sentiment du devoir accompli.? Encore une reconnaissance que la famille devra exprimer aux bourreaux, qui ont eu la grandeur d’âme de l’informer de ce forfait. On aurait pu faire passer cela sous le compte de l'anonymat pourrait se voir rétorquer la famille, s'il  elle se montre trop pressante. Quelle aventure !  

 

    De quoi est-il mort en fait Lamine Dieng ? D’une overdose de quoi prétend la police ? Une chose est sure d'une overdose d'acharnement. Dans tous les cas, ces 36 heures de silence qui s’accompagnent comme toujours de calomnie, démontrent du caractère macabre de cette mort et de l’horreur qu’a vécu Lamine Dieng. Et bien sûr la presse aux ordres ainsi que ce gouvernement trouvent que cet assassinat n’est pas assez républicain pour en parler et rappeler les grands principes sur la vie. Ne sont-ce pas Jacques Chirac et  d'autres sbires qui nous disaient que toucher à la république c'est toucher  à un juif? La république n'étant pas touchée pourquoi en parler ? C'est silence on meurt comme dit BJL. Ce n'est juste qu'une question de cohérence et de logique.  

 

    Puisse son âme retrouver enfin la paix !  

 

anti_bug_fck

Posté par MBOA à 20:10 - NEGROPHOBIE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire