Esprits Libres: votre Magazine QUAND EST-CE QUE LES AFRICAINS RECOUVRERONT-ILS LES SOMMES VOLEES ? - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

19 juillet 2007

QUAND EST-CE QUE LES AFRICAINS RECOUVRERONT-ILS LES SOMMES VOLEES ?

images
Les Grandes démocraties, entendez les Occidentaux, sous le label de la bonne gouvernance et de l’instauration de la démocratie en Afrique (la pauvre, elle a les épaules assez larges), ont pris l’habitude de flouer les peuples africains par le biais de leurs gouvernants, en « gelant » les avoirs de ceux-ci. Le terme  "géler" est un euphémisme politique, car en langage courant et clair, s'approprier des biens qui ne vous appartiennent pas c'est du vol.
   

En apposant, avec la même magouille qui favorise l’instauration du futur président, le mot « dictature » sur le nom d’un gouvernant africain, l’acte d'escroquerie, de vol se fait sans contestation et d’ailleurs avec la bénédiction de tous. On ne voit que du feu! Il est important de dire que les gouvernants africains (Noirs) sont dans leur majorité installés par leurs maitres pour les servir et asservir leur propre peuple.  

En créant donc le label de bonne gouvernance, de démocratie, qui ne s’applique qu’aux Africains, les grandes démocraties, les parangons de la démocratie que dire les dieux sur terre de la sacrée sainte démocratie ont réussi la prouesse de masquer un pillage, un braquage des deniers destinés aux peuples en un acte de bienfaisance. Mais qui a donc demandé à ces gens de parler aux noms des Africains ? Qui donc met en place ce système dictatorial qui empêche l’application de la démocratie ?  

En 1995 ou 1997, alors premier ministre de l’époque, Alain Juppé demandait avec le sérieux et la gravité de l'annonce, le gel des avoirs du président Mobutu (président à l’époque de la RDC). Inutile de dire que cette démarche était purement et simplement un masque horreur, une parodie de transparence, car la France ne s'encombre pas de cérémonies pour faire ce qu'elle veut sur le continent et à forte raison lorsqu'il s'agit d'une action en faveur du peuple. Bizarre ?  

Seulement,  

Des lors qu’il faut rembourser, les tenants de l’aide à l’Afrique, ceux qui aiment les Africains plus que les concernés en question, sont aux abonnés absents. Au lieu de redonner son argent aux peuples africains, les champions de la démocratie oublient simplement les nobles sentiments qu’ils claironnent à longueur de temps.  

Si la R.D.C vient de récupérer une infinitésimale partie de ses avoirs, la confédération helvétique ayant consenti a lui donner quelques millions de dollars sur les tonnes de milliards que constitue sa fortune dans les banques suisses, il reste que d’autres démocraties restent sourdes à cette exigence de restitution des fonds, qui est une exigence de vérité. Le Mali et le Nigeria ont connu la même fortune vis-à-vis de la confédération helvétique. Même si ces sommes sont loin des vraies sommes réellement extorquées, on peut tout de même reconnaître l’effort des helvètes dans ce sens. En politique on dira c’est une grande avancée.  

Bernard Kouchner qui surnommait Mobutu de « coffre fort ambulant coiffé d'une toque de     léopard". » rappellera peut-être à son état de procéder à la restitution des avoirs de différents pays africains détenus par la     France, qui semble ne pas trop se préoccuper de cette question, elle qui aime tant l’Afrique. ?  

Posté par MBOA à 18:17 - POUR SES DROITS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire