Esprits Libres: votre Magazine LE DEVOIR DE COMBATTRE. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

17 août 2007

LE DEVOIR DE COMBATTRE.

 

43498430

« En Afrique française comme dans tous les autres territoires où des hommes vivent sous notre drapeau, il n'y aurait aucun progrès qui soit un progrès, si les hommes, sur leur terre natale, n'en profitaient pas moralement et matériellement, s'ils ne pouvaient s'élever peu à peu jusqu'au niveau où ils seront capables de participer chez eux à la gestion de leurs propres affaires. C'est le devoir de  la France de faire en sorte qu'il en soit ainsi. »

Comme chacun l’aura compris, pour De Gaulle, une partie de l’Afrique est une propriété française. Ce qui explique les comportements paternalistes de la France vis-à-vis des Africains. La dernière sortie de Sarkozy, sur laquelle je ne reviendrai plus, ne devrait donc pas surprendre les Africains, mais les inciter à accepter le combat de la liberté. Y a t-il meilleur façon de denier des droits à un peuple comme l'a fait le général français ?

D’aucuns pourraient croire aux sentiments nobles qui animait celui qui a mis en place un système mafieux qui appauvrit l’Afrique en l’entendant dire :" il n'y aurait aucun progrès qui soit un progrès, si les hommes, sur leur terre natale, n'en profitaient pas moralement et matériellement, s'ils ne pouvaient s'élever peu à peu jusqu'au niveau où ils seront capables de participer chez eux à la gestion de leurs propres affaires. C'est le devoir de la France de faire en sorte qu'il en soit ainsi"

La France s’assigne des devoirs envers l’Afrique car elle considère que les Africains sont incapables de s’assumer. Mais il est venu le temps de faire comprendre à cette France là, que, le seul devoir qu'elle a envers les Africains, c'est celui du respect. Et cela veut dire qu'elle reconnaisse des droits à l'Afrique. Ce n'est donc pas à elle de faire en sorte que...mais c’est à l’Afrique de faire en sorte qu’il en soit ainsi et ceci passera par la confrontation frontale avec l’oppression si elle persiste dans ce comportement. De Gaulle, comme ses successeurs semblent oublier que la liberté à laquelle le peuple français aspirait à l'époque n'a pas été l'oeuvre d'une âme magnanime, d'un décret, d'une proclamation mais d'un combat. Et ce combat, les Africains entendent le mener.

Ceux des Africains qui se complaisent dans l’attente d’une rupture qui viendrait de la France , devraient méditer sur les autres propos de De Gaulle : "La France n'a pas d'amis, elle n'a que des intérêts".

Il est grand temps d’intégrer que les rapports qui existent aujourd'hui entre la France et l'Afrique sont de dominant à dominés et que le dominant n'entend pas céder même la plus infime partie de l'emprise qu'il exerce sur les dominés. C'est la guerre et les Africains doivent intégrer qu'ils sont en guerre avec un ennemi qui les berne depuis des lustres au nom de ses intérêts.

C’est pour cela qu’il est important de méditer encore sur ces propos de Sankara Thomas « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère... ».

De même qu'il est temps de montrer au pouvoir oppressant qui livre la guerre à l’Afrique et aux Noirs en général comme disait Toussaint Louverture que : «  En me renversant, on n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses».

 


 
 


Posté par MBOA à 23:08 - Dignité et Respect - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • hum!

    Et à propos de l'aide des occidentaux après avoir soufflé sur un brasier je cite M.KEITA :
    " Ne nous faisons pas d'illusion ! Nous serons aidés certes, mais disons-nous qu'un pays ne se construit jamais, rien qu'avec l'aide extérieure, et soyons convaincus qu'un tel pays n'est jamais indépendant !"

    Posté par FULELE, 02 janvier 2008 à 21:00
  • Excellente Analyse

    MBOA,
    C'est une excellente analyse qui décrit la situation et aussi la necessité pour les Africains de se sortir du joug de l'oppression.

    Posté par Frika, 18 août 2007 à 15:10
  • Bougeons nous!

    http://myspace.com/kemisebaofficiel

    Posté par kaalozz, 18 août 2007 à 15:55
  • Toussaint Louverture avait raison.
    Cependant je reprendrais un dicton de chez nous qui dit qu'on ne dresse pas un tuteur au pied d'un arbre tordu.
    L'arbre ici représente nos hommes d'états et toutes cette vieille génération d'alliéné et leur progéniture qui ne pensent qu'à remplacer leur père et piller d'avantage.
    Cependant, en effet notre espoir reposera comme tjs sur la jeunesse,(les racines).
    Mais cela ne se fera pas sans une gigantesque réforme sur le plan de l'éducation, (familliale, sociale, scolaire,sprituelle et non réligieuse),et il ne faudra pas se faire d'illusion c'est le plus difficile mais nous devons dès maintenant nous y mettre sans se soucier de savoir si nous le vivrons nous même ou pas.
    Nos parents n'ont jamais su travailler pour les générations à venir ne reproduisant leurs erreures.
    Merci Mboa pour je confirme cette brillante analyse.

    Posté par fulele, 29 août 2007 à 22:37
  • Toussaint Louverture avait raison.
    Cependant je reprendrais un dicton de chez nous qui dit qu'on ne dresse pas un tuteur au pied d'un arbre tordu.
    L'arbre ici représente nos hommes d'états et toute cette vieille génération d'alliéné et leur progéniture qui ne pense qu'à remplacer leur père et piller d'avantage.
    Cependant, en effet notre espoir reposera comme tjs sur la jeunesse,(les racines).
    Mais cela ne se fera pas sans une gigantesque réforme sur le plan de l'éducation, (familliale, sociale, scolaire,sprituelle et non réligieuse),et il ne faudra pas se faire d'illusion c'est le plus difficile mais nous devons dès maintenant nous y mettre sans se soucier de savoir si nous le vivrons nous même ou pas.
    Nos parents n'ont jamais su travailler pour les générations à venir ne reproduisant leurs erreures.
    Merci Mboa pour je confirme cette brillante analyse.

    Posté par fulele, 29 août 2007 à 22:38

Poster un commentaire