Esprits Libres: votre Magazine LE 12 SEPTEMBRE PLUS IMPORTANT POUR LA CONSCIENCE DES NOIRS - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

12 septembre 2007

LE 12 SEPTEMBRE PLUS IMPORTANT POUR LA CONSCIENCE DES NOIRS

303

Le devoir de compassion nous oblige, vis-à-vis des familles qui souffrent encore aujourd’hui qui,  de la perte d’un fils, d’une fille, qui d’un père, d’un oncle, d’une tante bref d’un parent ou ami à nous sentir solidaires et de dénoncer le massacre d’individus aux noms de quelques intérêts. Ce même devoir nous oblige à rejeter toute tentative de corruption d'esprit pour des préoccupations qui poussent à la diversion.

Passé ce devoir à l’endroit des familles des victimes, le 11 septembre est une date qui ne concerne en rien la conscience de la jeunesse noire. Elle ferait mieux de ne pas rentrer dans le processus de diversion dans lequel la manipulation voudrait bien l’y attirer.

Pendant que ceux qui se foutent bien des familles victimes du 11 septembre, gesticulent et font des affaires aux noms des intérêts supérieurs, ils ont oublié et ont fait oublier au reste du monde qu’avant le 11 septembre, de milliers d’Africains mouraient au Kenya et l'on a oublié ou refusé de s’incliner pour ces victimes parce la majorité étaient des Africains. Ces Africains morts à cause de la présence américaine pour ne pas dire occidentale sur le sol africain avec cette conséquence qu'elle traine toujours avec elle, la mort des innocents africains.

En ce 12 septembre, la jeunesse africaine a le devoir de mémoire, de ne jamais oublier que 30 ans en arrière, l’idéologie raciste blanche tuait Steve BANTU BIKO, la conscience noire. Celui qui prônait l’union de tous les Noirs pour faire face à l’ennemi commun, trouvait la mort dans les geôles spécialement conçues par l’idéologie blanche pour tuer du « Noir ».

La jeunesse doit avoir sa fameuse phrase érigée en principe, toujours en esprit et qui dit la chose suivante : « "Le principe de base de la conscience Noire  est le rejet par l’homme Noir du système de valeurs qui veut faire de lui un étranger dans son propre pays et qui détruit jusqu’à sa dignité humaine".

La jeunesse Africaine doit doublement se souvenir de la date du 12 septembre, car 56 ans auparavant donc 26 ans avant son propre assassinat, BANTU BIKO Steve perdait également son père tué par la même cause.

Le 12 septembre pour les Africains, est une date qui ne doit pas faire place aux gesticulations de la veille que l'idéologie voudrait imposer à la conscience mondiale.

Posté par MBOA à 11:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Toujours à la ponite le MBOA

    Merci pour ces repères.

    à+

    Posté par Swift, 12 septembre 2007 à 16:15
  • Toujours à la POINTE le mboa

    Merci pour ces repères

    Posté par Swift, 12 septembre 2007 à 16:17
  • Mrci steve et tous les autres!

    Merci MBOA de nous rappeler Steve Biko qui fut un grand homme d'afrique du sud...Mais rappelons nous aussi des autres,connus,et moins connus de notre continent et de la diaspora...a tous ces personnes je dis "MERCI" pour avoir su dire "NON" et pour avoir fait front...Que nos ancetres vous accueilent et vous gardent...gus

    Posté par Gus, 14 septembre 2007 à 22:39

Poster un commentaire