Esprits Libres: votre Magazine L'ARCHE DE ZOE: La marque du comportement européen - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

13 novembre 2007

L'ARCHE DE ZOE: La marque du comportement européen

L'affaire ou devrais-je dire, l'horreur, l'inqualifiable, l'innommable que vivent les enfants africains dont 75 que nous savons avoir été arrachés de leur sol et déportés vers la France et pour lesquels le devenir à de fortes chances de rimer avec sévices corporels et psychologiques. Les récentes révélations du député tchadien (ici)laissent deviner le supplice vécus par ces enfants déportés pour satisfaire la recherche effrénée du gain, qui est la cause de toutes ces manigances. Les 103 autres enfants qui ont in-extrémis échappé au sort malheureux de milliers d'autres anonymes qui n'ont pas eu la même fortune en tombant malheureusement dans les filets de la cupidité et de la fourberie de certains européens, montre, contrairement à Bwemba Bong qui en parlait au passé que: l'africain reste toujours l'or noir de l'Europe; que c'est une affaire très juteuse et très rentable.

Que révèle cette déportation concertée (comme en 1884 l'Europe se concerta pour dépecer en quartiers l'Afrique, comme en 1441 et 1454, l'église catholique et le pape Nicolas V décidèrent l'extermination des Africains) d'enfants noirs sous le couvert de l'humanitaire ? Les prébendiers moralisateurs, négriers nouveaux et voleurs d'enfants qui se blottissent  dans la couverture de l'humanitaire en utilisant la symbolique divine (arche de Noé) pour commettre leur œuvre satanique démontrent que l'Europe, n'a jamais que considéré l'Afrique comme son marche pieds et que les principes humanistes scandés ci et là et dont on impose à coup d'ingérence ne sont qu'un subterfuge comme seul le "malin" sait le faire, afin de mieux accomplir son destin qui comme le soulignait le professeur Théophile Obenga, est de détruire, d'exterminer et j'y ajoute pour exister. L'existence de l'Europe est fonction de sa capacité à déshumaniser l'autre.

Ce qui se passe aujourd'hui au Tchad, montre que les Africains n'ont pas toujours appris que lorsque le serpent vous a mordu, à la vue du ver de terre, il faut prendre la fuite. Je le soulignais dans un précédent billet (ici), l'africain a continué et continue à s'ouvrir à l'ennemi sans au préalable avoir pris la peine d'analyser à qui il ouvre si naïvement son cœur, son esprit. L'ennemi a dans son rapport avec l'africain développé une arme : la suspicion. Pendant que l'européen soupçonne le noir en général de tous les maux, dont il est en effet lui même le symbole, l'africain se laisse anesthésier par une sorte d'admiration béat qu'il voue à l'européen, par manque d'information, mais par refus, déni de la réalité.

Les moins avertis et/ou les pervers s'étonneront du parallèle avec ce que les historiens peu scrupuleux nomment abusivement mais à dessein la traite négrière. Mais ceux qui ont compris que la suspicion est l'arme qu'il faut user pour aborder l'européen, auront compris que l'un des plus gros scandales (par la finalité et le public concerné) de ces 8 dernières décennies a failli se jouer (ou se joue simplement à notre insu) sans la vigilance d'hommes et femmes intègres.  Nous savons aujourd'hui avec certitude que l'africain sert de pièce de rechange. Nous sommes exactement dans la considération contenue dans le code noir.Depuis les temps dits modernes, c'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que des enfants sont kidnappés pour aller servir de pièces de rechange à d'autres êtres humains. Et çà c'est unique !

De là, nous avons aujourd'hui encore, une autre preuve sans faille que, la théorie développée par de fantaisistes historiens selon laquelle l'esclavage des noirs serait une affaire de contrat synallagmatique vient de prendre un coup de massue. Déjà incapable de montrer quelque contrat que ce soit pour démontrer le consentement des noirs dans la déportation des leurs pendant 400 ans; car il faut souligner que pour une civilisation dont la tradition est écrite, aller faire commerce sans contrats est tout de même bizarre. Pour une société qui est dans la prospective, elle aurait anticipé la question de la preuve, afin de ne pas se voir accuser injustement comme le clament les tenants de la participation consentante; mais ne pas pouvoir montrer un seul contrat de vente ou d'achat d'esclaves signé avec les rois africains (qui eux mêmes se retrouvaient esclaves) est tout de même curieux.

Aller voler des enfants au vu et au su des autorités du pays dont ils sont ressortissants, en flouant ceux qui leur ont fait confiance, les bandits de l'arché de zoé, comme de bien d'autres ONG qui se cachent sous la cape de l'humanitaire, démontre que l'argument des africains qui vendaient d'autres est bel et bien une fourberie dont le malin a usé et use pour se dédouaner. Et montre comment l'Europe a toujours procédé pour acquérir et bâtir sa civilisation: Ruser, flouer, gruger, détruire l'autre, car elle n'a jamais su négocier, discuter. Seule compte la violence pour atteindre son but. Voilà comment le présent vient éclairer un passé que la fourberie occidentale a toujours voulu travestir.

N'est-ce pas de l'Europe que René Maran disait reprenant le sage poète hindou :" Civilisation, civilisation, orgueil des Européens, et leur charnier d'innocents, Rabindranath Tagore, le poète hindou, un jour, à Tokyo, a dit ce que tu étais !
Tu bâtis ton royaume sur des cadavres. Quoi que tu veuilles, quoi que tu fasses, tu te meus dans le mensonge. À ta vue, les larmes de sourdre et la douleur de crier. Tu es la force qui prime le droit. Tu n'es pas un flambeau, mais un incendie. Tout ce à quoi tu touches, tu le consumes.
"

Signer la pétition (ici)

Posté par MBOA à 22:39 - TRAITRISE - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    D'accord avec cela

    Eh oui Mboa,
    l'arche de zoé prouve effectivement que l'européen ne sait que voler, violenter, violer, utiliser la force pour s'approprier de ses biens.

    Posté par Papy, 13 novembre 2007 à 23:36
  • Culpabilité de l'occident !

    Nous sommes tous coupables ...

    Coupables d'indifférences. De silences. De mépris et de violences. Complices d'infamies, de vilénies, et tous réunis dans la même vulgaire association de malfaiteurs prédateurs : Nous tous
    sommes des comparses associés aux actes des tueurs de vies et des assassins de survies, de tout un continent meurtri !

    Non ! Ne renions plus notre Grand Crime contre l'Humanité ! Nous tous profitons sans scrupules des actes de pirateries de ces toutes-puissances matérialistes, dont nous sommes devenus des valets, puisqu'elles nous assurent nos quotidiens, appuient nos suffisances et endorment nos culpabilités, d'êtres soi-disants raisonnables, mais sans aucune sagesse !

    Persister de refuser ces terribles réalités rendront fous de regrets nos générations futures : Osons regarder en face, l'étendue infinie de nos pourritures glacées, acceptons enfin de voir défiler sous nos yeux repentis, toutes les figures, de toutes les âmes de tous ces trépassés, que nous avons enfermés dans des tombeaux d'oublis, abandonnés au bord de nos repas d'ogres insatiables, et rejettés dans les profondeurs de notre indicible vanité, d'humains qui se targuent d'appartenir à des cultures développées, prétendument évoluées.

    Nous avons pillé et continuons de brigander l'Afrique. De dérober ses fruits. D'incendier ses
    racines. De ravager ses traditions. Nous avons asservi ses ancêtres, battu ses hommes, violé ses
    femmes, volé ses enfants, et voilà que nous poursuivons toujours nos basses-oeuvres en toute
    impunité, plus pitoyables encore que le dernier des derniers des individus misérables.

    A quelle sorte de dignité et de respect pouvons nous prétendre sans en rire s'il vous plait ?

    Partout où nous sommes passés, nous avons cassé, divisé, brisé, détruit et avili tout ce que nous
    touchions : Nous avons transformé la paix des plaines en des océans de haines, remplacé la sérénité des siécles en des passions vilaines, et gravement modifié le cours du temps en des brasiers ardents.


    Nous, occident bien-pensant. Nous, civilisations éduquées et instruites. Nous, villes de lumières et de progrés. Nous, vils esclaves de profits, bêtes égoïstes et stupides. Nous, arrogants et fiers de nos ignobles dominations économiques et militaires. Nous, indubitables et intangibles dégénérescences de l'espèce humaine, que la Terre peine à porter, à défaut déjà peut être d'avoir à
    subir la pénitence de nous supporter.


    Voyez encore notre incroyable et vaine prétention d'humanitaires désoeuvrés à Abéché au Tchad, hypocrisie cachée sous l'enjoleuse appellation de "children rescue", pourrie de compassion utilitaire, et d'ingérence déplacée. Rappelons nous encore sur notre île aussi la sainte volonté
    d'aider des filles et des fils, enlevés à l'amour de leurs familles démunies, et exilés loin de leurs coeurs.

    Ecoutons enfin transpercer dans le noir de nos nuits, les cris perdus de tous ces immigrés éperdus d'espoirs, qui frappent aux portes de nos conforts sans remords, et qui traversent des frontières de peurs, de douleurs, et de malheurs, sans fin autre que celle de désirer profiter juste un peu, de tout ce que nous avons, hier, aujourd'hui, et demain sans frein, retiré de leurs bouches, soutiré de leurs assiettes, et surtout prélevé sur leurs faims.


    Lampedusa, Ceuta et Melilla ou Mayotte résonnent comme autant de Gorée contemporaines : Des escales qui sonnent le glas et l'effroi de milliers d'âmes blessées, rabaissées, humiliées et bafouées : Ô combien immense est ma Honte, mais combien plus intense est ma Colère ! Mais de quelle conscience sommes nous dotée pour laisser se perpétrer de telles horreurs ?

    Sommes nous véritablement si méprisables pour être aussi abominables ?

    Salaam

    Posté par Jean Salim R, 14 novembre 2007 à 04:45
  • no comment!

    Posté par fulele, 14 novembre 2007 à 10:37
  • 14 Novembre 07- Tchad: Quel scandale!Le crâne de Toumaï retrouvé dans le bureau de Jacques Chirac.

    Chers concitoyens,
    Tchadiens, Tchadiennes,

    Je vous invite d’aller sur le site de france2 et de visionner le journal de 20h (13-11-2007). En le suivant, cela m’a fait un choc. Vous découvrez que le crâne de Toumaï se trouve dans le bureau de Jacques Chirac au Conseil constitutionnel à Paris. Je vous demande d’être vigilants et d’analyser minutieusement cette situation honteuse. Il utilise des termes neutres : « c’est le plus ancien crâne humain… d’homme… d’hominidé ». Chirac ne prend même pas la peine de nommer le crâne, par orgueil certainement de dire Toumaï comme on l’a nommé au Tchad. Cette exhibition de butin n’est-elle pas un bras d’honneur en notre encontre ? Certainement oui.

    C’est comme ça qu’on vend le pays depuis 1900, depuis que ces français sont arrivés chez nous ! C’est à ces genres de prix qu’on vend notre pays en échange d’un petit pouvoir tribal par intermittence.

    Que nos rois, nos diplomates, nos cadres, nos élites, nos notables, nos nobles, se rendent à quelle bassesse on descend ! Deby tient son pouvoir en échange de cette humiliation. Mais les opposants, notamment ceux de l’Est se chamaillent-ils, combattent-ils pour vendre encore le pays en échange des petites gloires tribales contre leurs frères ? Ou ont-ils des vraies ambitions ?

    Chers compatriotes, nous devons grandir un peu wallaï ! Ne suivons pas ceux qui vous disent d’être réalistes, car il n’y a aucune fatalité, tout est question de lutte permanente. Et surtout ne suivons pas ceux qui vous proposent un salut tribal, car il n’y a de salut que celui du Tchad.

    Ce n’est pas suffisant que les tchadiens se contentent simplement des termes genre « pays de Toumaï ». Ou encore nommer sa boutique Toumaï… Il nous faut ce crâne chez nous au Tchad.

    Cessons nos petites conneries et demandons le rapatriement sans conditions de ce patrimoine national et toutes les richesses spoliées du Tchad.

    Haoua Maloum

    Militante CCT

    Source: Alwihda - Alwihda

    Posté par montou, 14 novembre 2007 à 11:41
  • woooooooooh!

    dites moi que je rêve.
    Mais comment ce l'est-il déjà procuré.
    je ne comprends pas que les scientifiques du moins ce dont c'est le domaine n'est rien fait. Car ce que tu nous demande :" demandons le rapatriement " aurait déjà due être fait par eux.
    Merde mais tu as raison il faut que l'on se réveil.
    Cessons nos petites conneries et demandons le rapatriement sans conditions de tous patrimoine national revenant à l'afrique.

    Posté par fulele, 14 novembre 2007 à 12:31
  • Soulèvements populaires

    Bonjour à toutes et à tous !

    AR-KMT (Actions Révolutionnaires KMT), appelle et organise des manifestations populaires suite au raft manqué des enfants du Tchad. Il faut que ces soulèvements de la masse puisse être une affaire continentale et plus encore.

    Par conséquent, des activistes ARK situés sur place dans à peu près tous les pays sud-sahariennes, mais aussi dans la caraïbe, mettent tout en œuvre afin de sensibiliser le maximum de personnes.

    Que l’on ne se trompe pas, des précédents de ce type de raft existent et le pire n’a pas été encore dévoilé, il faut donc bien prendre conscience que la situation est extrêmement grave, car le peu d’honneur qui reste à nos sœurs et frères mais aussi la vie nos enfants et autres sont en jeux aujourd’hui !

    Si l’on perd cette bataille, ce sera la fin et la porte ouverte à tous et n’importe quoi, encore plus abominable que ce qui a été mis à jour aujourd’hui sur le continent !!! La balle est donc dans nos camps…

    Ankh Oudjat Sénèb !

    ARK
    Le 14 Novembre 2007
    contact@ar-kmt.org
    www.ar-kmt.org

    Posté par AR-KMT, 14 novembre 2007 à 15:30
  • Soulèvements populaires

    Bonjour à toutes et à tous !

    AR-KMT (Actions Révolutionnaires KMT), appelle et organise des manifestations populaires suite au raft manqué des enfants du Tchad. Il faut que ces soulèvements de la masse puisse être une affaire continentale et plus encore.

    Par conséquent, des activistes ARK situés sur place dans à peu près tous les pays sud-sahariennes, mais aussi dans la caraïbe, mettent tout en œuvre afin de sensibiliser le maximum de personnes.

    Que l’on ne se trompe pas, des précédents de ce type de raft existent et le pire n’a pas été encore dévoilé, il faut donc bien prendre conscience que la situation est extrêmement grave, car le peu d’honneur qui reste à nos sœurs et frères mais aussi la vie nos enfants et autres sont en jeux aujourd’hui !

    Si l’on perd cette bataille, ce sera la fin et la porte ouverte à tous et n’importe quoi, encore plus abominable que ce qui a été mis à jour aujourd’hui sur le continent !!! La balle est donc dans nos camps…

    Ankh Oudjat Sénèb !

    ARK
    Le 14 Novembre 2007
    contact@ar-kmt.org
    www.ar-kmt.org

    Posté par AR-KMT, 14 novembre 2007 à 17:08
  • Il y a des Européens qui disent " Tous les Noirs sont comme -ci , tous les Asiatiques sont comme ça " . Ce sont des cons

    Mais je constate qu'il y a aussi des Noirs qui pensent de la même façon : "Tous les Blancs sont comme -ci ou comme ça " .. Ils sont aussi cons que les gens que j'ai cités en premier . La connerie n'a pas de drapeau ou de couleur .

    Ceux qui exhalent leur haine contre tous les Européens , blancs ou les gens qui n'ont pas la même couleur de peau qu'eux , ils finiront par créer leur propre Adolf Hitler qui mettra dans des chambres à gaz des millions d'innocents pour les mêmes principes racistes et barbares .


    Ca se sent déjà quand on lit certaines interventions ici . Vous êtes pétris de haine mais la haine ne construit rien . Elle détruit et elle finira par vous détruire .

    Posté par Helmam99, 26 décembre 2007 à 20:52

Poster un commentaire