Esprits Libres: votre Magazine Cécité j’écris ton nom - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

08 décembre 2007

Cécité j’écris ton nom

Un billet instructif de l'association ARMADA.

2 mômes réduits en merguez, volontairement, à Clichy sous Bois.

Combien de mômes capturés comme des bêtes et exhibés comme des trophées de chasse : rappelons-nous la dépouille nocturne de Lamine Dieng.

2 mômes de Villiers le Bel, dont l'un était apprenti-boulanger, qu'on essaie de nous faire passer pour de dangereux voyous. Ras-le-bol de ces  massacres  au compte-gouttes !

 
Après chaque accident, on découvre que la version officielle ne tient pas debout
.

Rappel : deux ans après 2005, 2 policiers sont mis en examen pour non assistance à personne en danger, pour la course poursuite puis l'électrocution à Clichy sous Bois des trois 'cambrioleurs' (terme utilisé dans un rapport policier, repris publiquement par le Ministre de l'Intérieur de l'époque, en soutien à ses troupes).

 
Des membres de « services spéciaux d’un pays étranger » présents dans les rues de la banlieue nord ?

Des bruits courrent selon lesquels des agents du MOSSAD (services secrets israéliens) circuleraient, « habillés en vêtements de circonstance » dans les rues de Villiers Le Bel et Sarcelles. Dans quelle mesure est-ce vrai ? Ce que nous savons par contre avec certitude c’est qu’un « chauffeur de taxi grand adulte » a été vu déversant de l’essence sur le toit de la bibliothèque de Villiers Le Bel (journal de France 2). Pourquoi la justice et la police n’ont-elles pas procédé à des investigations poussées afin de retrouver cet individu adulte ? Quel jeu joue le Pouvoir Sarkozyste ?  Et si l’ingérence étrangère se confirme, que reste t-il de l’indépendance de la France ? Aurons-nous aussi droit aux attentats suicide made in Israel, comme en Irak, pour justifier une occupation militaire des banlieues ?

 
A ceux qui nous rétorquent que « ce n'est pas ta voiture qui a brûlé » nous disons :

Les délinquants ordinaires, marchands de poison et marchands d’armes, disparaissent partout où la jeunesse peut gagner sa vie avec des projets mobilisateurs. Mais Sarkozy ne veut pas d’une jeunesse debout, d’une jeunesse qui pense ! Il veut nous acheter et nous endormir avec des carottes de Noël : « travaillez plus, gagnez plus, dépensez plus, mais pour ceux qui ne peuvent pas, ce sera le Père Fouettard !

 
En douce, le code du Travail passe à la trappe

Tandis que l’instrumentalisation du malaise des banlieues continue de plus belle avec une mise en scène hollywoodienne : déploiement des hommes du RAID (cagoulés, mitraillette au poing) et  ballet d’hélicoptères au rayon laser sur les villes de Villiers Le Bel et Sarcelles, M. Sarkozy est en train de détruire le Code du travail dans le plus grand silence ! Des négociations (est-ce le bon mot ?) auraient lieu avec « les grands syndicats » mais ceux-ci n’en parlent pas et mobilisent encore moins !

Nous dénonçons la mise en scène d’une « banlieue insurrectionnelle » pour détourner notre attention. Le Pouvoir essaie de se faire mousser sur le seul thème qui lui reste : lOrdre… vraiment ?

 
POURQUOI ces manœuvres machiavéliques ? Le code du travail, c’est le droit le plus intime, le plus quotidien, pour seize millions de salariés du privé. C’est aussi le droit le moins connu, le plus contesté, le plus fraudé. C’est la base de l’Etat de droit dans l’entreprise. C’est le seul droit qui protège et contribue à fixer le coût de la force de travail de la population active. C’est un droit évolutif, élaboré en cent trente ans, avec des hauts et des bas, minutieusement, sous l’impact des luttes sociales et politiques. Chaque ligne, chaque article, chaque alinéa représente de la sueur et des larmes, des souffrances et des grèves, des victoires et des échecs, produits de toute l’histoire des mouvements sociaux de notre pays. C’est un texte de notre droit qui ne devrait pas être réécrit ! Ce plan machiavélique et secret de régression sociale, nous le refusons !

 
La délation est encouragée partout : il s’agit de corrompre le sens moral de tous. 

Ici à La Poste, là à l’ANPE les personnels sont formés au cours de stages obligatoires à la PAF (Police de l’Air et des Frontières) dans l’art de dénoncer les éventuels travailleurs aux papiers insuffisants ou sans papiers…dans telle commune ou ville des habitants sont incités à révéler les noms de ceux qui hébergent ou aident des élèves menacés de reconduction barbare par avion….


Non, notre honneur n’est pas à vendre
. Les enjeux sont trop graves.

Il faut forcer l'intelligentsia à prendre ses responsabilités devant les 'tunnels d'assoupissement' qu'on nous enrubanne de réalisme et qu'on présente comme seule alternative, complémentaire du rétrécissement de nos libertés.

Tous les mouvements de résistance rejettent les journalistes, complices du Pouvoir et créent leurs propres réseaux d’information et de diffusion. Nous savons tous que si guerilla urbaine il y a, c’est contre la dictature globalisée du marché, la logique USraélienne dont Sarkozy est l’agent inconditionnel. Et la jeunesse n’est pas dupe !

POURQUOI l’Etat refuse-t-il une taxation dissuasive de toute l’activité commerciale basée sur la violence et la pornographie ? Ceci permettrait le financement de campagnes aussi radicales que celles qui ont fait reculer d’autres fléaux, avec l’appui unanime de la population, accidents de la route et tabagisme. Mais l’Etat préfère se coucher devant les marchands de criminalité et de prostitution.

La jeunesse a droit à la dignité. Il faut arrêter d’empoisonner moralement les enfants !

POURQUOI ces promesses ne débouchant sur rien, comme tant de stages bidon ? Pourquoi ce mécanisme de recrutement au faciès (comme le contrôle policier) qui discrimine en rejetant toujours plus loin, plus bas ?  Pourquoi ces jeunes sont-ils exclus des emplois existants dans leur région ? Pourquoi une politique de développement économique permettant la création de nouveaux emplois n’est toujours pas mise en œuvre afin de rééquilibrer le rapport entre banlieues riches et pauvres (Plan Marshall des banlieues annoncé en 2005 par Nicolas Sarkozy alors ministre de l’intérieur…) ? La jeunesse a droit à un vrai travail et à temps plein !

POURQUOI aucune instance n’envisage-t-elle l’instauration d’un service militaire et/ou civil, obligatoire et unifié à l’échelle de l’Europe, qui redonnerait un but noble à ceux qui sont attirés par le combat pour la défense des valeurs d’indépendance et d’égalité ? La jeunesse est prête à s’investir dans la construction d’une Europe des peuples. Oui, l’imagination et la résistance sont en banlieue…

PARCE QUE LE POUVOIR A PEUR d’une des forces déterminantes de tout processus de changement et de solidarité : la jeunesse combative !

 

 ARMADA allume les anti-brouillards pour tous.
assoc.armada@yahoo.fr

Posté par MBOA à 10:33 - Dignité et Respect - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    excellent texte qui démontre qu'à tous niveaux nous sommes emprisonnés par l'idéologie sioniste qui sévit depuis longtemps en France et qui, avec l'élection de nicolas sarkozy se démasque peu à peu car plus décomplexée!!!

    sommes-nous à la merci d'USRAËL???

    Posté par mimi, 08 décembre 2007 à 11:01

Poster un commentaire