Esprits Libres: votre Magazine KADHAFI N'EST PAS PLUS DICTATEUR QUE CEUX QUI LE DECRIENT ! - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

10 décembre 2007

KADHAFI N'EST PAS PLUS DICTATEUR QUE CEUX QUI LE DECRIENT !

Alors que Patrick Lozes à RTL chez Jean-Jacques Bourdin dénonce le comportement irresponsable voire meurtrier de la France  métropolitaine par l’empoisonnement des sols antillais et surtout le refus de la prise en charge de cette question par les pouvoirs publics, on assiste à la métropole à un concert d’indignation à l’occasion de la venue du leader libyen. On s’interroge sur ce volte-face de Patrick Lozes, toujours est-il qu’il a, chez Jean-Jacques Bourdin, dénoncé le peu d’intérêt sur ce crime qui se passe pourtant en France, pendant que celle-ci donne des leçons de respect au monde entier.

 Il est toujours bien de faire de la distraction au lieu de s’occuper des vraies questions.Peut-être parce qu’il ne s’agit que d’une bande d’assistés dans les DOM-TOM, ce qui justifie le peu d’intérêt et d’indignation de la part de tous ceux qui aujourd’hui montent au créneau pour dénoncer la venue de Kadhafi. Personne ne s’indigne pourtant contre son argent qui devrait pourtant porter la même souillure. Ces voix seraient d'autant plus crédibles, si elles s'élevaient et refusaient carrément l'argent qui provient de quelques "deals" avec le  "dictateur" libyen comme d'un autre pays.

Un concert d’une haute et grande hypocrisie des uns et des autres et qui en dit long sur la vraie nature de nos amis européens en général et aidés en cela par quelques nègres de service toujours présents en ces circonstances. De Hollande à BHL en passant par la pathétique Rama Yade, c’est la France hypocrite, fourbe, qui s’insurge de voir le colonel Kadhafi son sol.

En la matière, les exemples sont légion. Il faut peut-être rappeler aux indignés d’aujourd’hui que : pendant les heures glorieuses de l’Apartheid, c'est-à-dire ce système qui, en plus de les tenir en dehors de la société, exterminait physiquement les Noirs, la France  était, avec Israël et bien d'autres, l'un des partenaires économiques privilégiés de cette Afrique du Sud oppressante et meurtrière . On pouvait toujours être conciliante avec, du moment où ce n'étaient que des Noirs que l'on assassinait sans vergognes. Il faut le dire , Kadhafi n’est pas plus "moins respectueux des droits de l’homme" que ne l'est la France elle même.

Kadhafi n’est pas moins respectueux des droits de l’homme que ne l’ont été Voltaire, Montesquieu, Ernest Renan, Gobineau et même les derniers gouvernants de cette France prompte à donner des leçons à l’humanité. A ce sujet, le livre "Du racisme français" ô combien intéressant de Odile Tobner devrait être lu par toute la horde insurgée de France.

Nous apprenons de nos moralisateurs que se défendre de l’oppression des bombes et autres armes à destruction massive, que possèdent les Européens et leurs amis, c’est du terrorisme. Lorsqu’au Portugal Kadhafi soutient le droit des opprimés à se défendre, les moralisateurs l’estampillent comme terroriste. Mais quel est donc le terrorisme de Kadhafi à côté de celui que Geoges Bush, Ehud Olmert, Tony Blair et les présidents français respectifs distillé à travers le monde ? En bref, taisez-vous et subissez notre oppression sans mot broncher , nous suggèrent les respectueux des droits de l'homme qui  débordent l'occident.

Exactement à l’image de ce qui se passe avec les Noirs en Afrique et en France, objets de toutes les humiliations, mais sommés de ne pas réagir ; à l’image de la Palestine etc.

Mais l’Europe et les occidentaux doivent comprendre que ces rapports ne sont plus supportables et les peuples sont prêts à défendre leur droit à la vie par tous les moyens et quitte à nommer ceci terrorisme. Si ce terrorisme permet de vivre, alors ils en useront et en abuseront.

Il n’y a pas plus terrorisme que de nier l’existence même des peuples et à les soumettre à l’indigence comme le font les Européens ou les États-Uniens ou Israël etc

Le non respect des droits de l’homme est un sport national en France et celui-ci est devenu plus attractif depuis que cette dernière s’est déclarée décomplexée. Il faut dire tout de même que même inhibée, le non respect des droits de l’homme était toujours bien portant en Hexagone. Contrairement à la grande majorité, j’appartiens à cette tranche d'individus qui doit toute reconnaissance à Nicolas Sarkozy. Bien aux antipodes des comportements et discours fallacieux de ses prédécesseurs, il a le mérite au moins de montrer ce qu’est la France:Un pays qui, malgré les grands principes édictés et scandés ci et là, reste un pays fondamentalement négrophobe et raciste. Une attitude qui tranche avec celle des grands penseurs du verbe et fossoyeurs des actes concrets.
Sarkozy nous rappelle que la France
reste le pays où seuls comptent, les droits de l’homme blanc comme le suggéraient encore les Montesquieu, Voltaire, Gobineau, Hovelacque, Renan etc.

Pourquoi ne pas rompre définitivement avec les dictateurs ? Comme les bons racistes qui n’aiment pas les autres, mais adorent leur biens, l’hypocrisie bat son plein avec Kadhafi.

Dans cette vaste niaiserie généralisée, personne, je dis personne n’a émis l’idée de rompre avec " le dictateur" libyen ou avec d’autres d’ailleurs. C’est-à-dire une cessation de rapports avec la Libye n’est évoquée nulle part et par aucun de ces moralisateurs de circonstance. C’est à croire que l’argent du dictateur, lui n’est pas couvert de souillure. Vous êtes un dictateur, on aime votre argent, mais nous ne voulons pas que vous fouliez notre sol, telle est la devise. On ne peut pas être plus clair que cela.

Seulement, et on le souligne peut-être pas assez, en matière de respectabilité, l’Europe et la France devraient plutôt raviser leur comportement et leur indignation quand elles jugent les autres. L’histoire et l’actualité sont inondées de faits qui devraient pousser à plus de décence, de pudeur comme le rappelait François Fillon depuis l’Argentine.

Pathétique, est le coup de sang de Rama Yade. S’indigner comme il est chanté dans tous les journaux, parce que Kadhafi est en France, démontre soit l’incurie de cette jeune sénégalaise française qui ne s’est jamais indignée du sort qui a été celui des "tirailleurs" du Sénégal tués par la France,à Thiaroye, pour avoir demandé leur pension de guerre comme leurs compagnons de guerre français et blancs.
Elle ne s’indigne pas de voir son chef de file aller insulter les Africains avec l’aide du sénile délinquant Wade, à l’université Cheikh Anta Diop. Pas plus qu’elle ne s’indigne des comportements meurtriers des groupes Bolloré, Elf ou Areva en Afrique. C’est dire combien le virus de l’aliénation a creusé d’énormes sillons par là.
Pas plus qu’elle s’est indignée de la présence de Paul Biya, Bongo et toute la bande françafricaine accueillie par Sarkozy pourtant dans ce sol de France parangon des droits de l'homme. Comme si les morts européens sont supérieurs aux victimes africaines.

Kadhafi, a le mérite de ne pas se faire tirer par le bout du nez comme le sont les Bongo, Biya, Abdoulaye Wade et cela ne plaît pas. Comme Mugabe, il reconnait et désigne sans ambages les fossoyeurs de l’Afrique et cela n’a pas le don de plaire aux moralisateurs à géométrie variable qui donnent des leçons de droits de l’homme à la terre entière. Voit-on en Europe des propriétaires terriens Noirs ? Voit-on en Europe les richesses d'un pays concentrées entre les mains de quelques Noirs ? Pourquoi l'Afrique n'aurait-elle pas droits aux compensations du fait du pillage dont elle a été et continue d'être la victime ? C'est sûr que lorsque l'on pose ce genre de questions, on est forcément dictateur.

Comme Robert Mugabe, Kadhafi n'a pas de leçons de respect de la dignité humaine à recevoir de ceux là même dont l'existence est basée sur la négation de l'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

.



 

 

 

 

Posté par MBOA à 17:11 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Merci Sarko

    HOTEP
    J'ai développé ta thèse sur l'élément positif(bon gré ou malgré lui) Sarkozy .
    Ton analyse sur Khadafi(seul à arborer une carte noire de l'Afrique au veston contrairement à la Rosace des "Frères" Françafricains des Bongo et consorts) et Mugabé est pertinente et totalement logique.
    A bientôt sur la blogosphère.

    Posté par Sakanouye, 10 décembre 2007 à 18:06
  • Mboa,

    Le Chien aboie....la tente se plante. En plein Paris!!!!

    Posté par charly, 10 décembre 2007 à 18:29
  • Sacrée vérité !

    ...mais comme on est obligé de s'asseoire avec, alors on la moltonne...Sièges confortables, coussins et soieries droithommistes en trompe l'oeil...Vogue la galère !

    Juste pour dire que je partage totalement ton pertinente analyse.

    Amicalement,

    Noah

    Posté par Noah Norman, 10 décembre 2007 à 18:35
  • Il faut vraiment du courage!

    Excellente analyse. Il faut vraiment beaucoup de courage pour aimer ces gens dont toute l'histoire est ne se résume qu'à extermination des autres.

    Posté par patson, 10 décembre 2007 à 22:14
  • Plus vrai, on meurt...

    Merci MBOA,
    en plein dans le mille. D'aucuns vont numéroter leurs abattis.

    Posté par Tatayet, 11 décembre 2007 à 00:17
  • toujours en route pour un "Nouvel Apartheid Mondial" (NWA?)

    L'article dit {{«{Il faut peut-être rappeler aux indignés d’aujourd’hui que : pendant les heures glorieuses de l’Apartheid, c’est-à-dire ce système qui, en plus de les tenir en dehors de la société, exterminait physiquement les Noirs, la France était, avec Israël et bien d’autres, l’un des partenaires économiques privilégiés de cette Afrique du Sud oppressante et meurtrière.}»}}

    > Ecouter ici comment étaient fondées la complicité avec l'Apartheid d'Afrique-du-Sud. Et comprenez pourquoi cette ère n'est pas révolue, un vraie menace pèse sur l'actualité, et cette menace ne s'appelle toujours pas Kadhafi. Que chacun se fasse son opinion en écoutant {{de la minute 12"20 à la minute 13"25}}

    http://www.dailymotion.com/related/6190473/video/x3ol2v_thierry-meyssan-par-alain-soral-par_politics

    Posté par Cham VI, 11 décembre 2007 à 00:36
  • toujours en route pour un "Nouvel Apartheid Mondial" (NWA?)

    L'article dit {{«{Il faut peut-être rappeler aux indignés d’aujourd’hui que : pendant les heures glorieuses de l’Apartheid, c’est-à-dire ce système qui, en plus de les tenir en dehors de la société, exterminait physiquement les Noirs, la France était, avec Israël et bien d’autres, l’un des partenaires économiques privilégiés de cette Afrique du Sud oppressante et meurtrière.}»}}

    > Ecouter ici comment étaient fondées la complicité avec l'Apartheid d'Afrique-du-Sud. Et comprenez pourquoi cette ère n'est pas révolue, un vraie menace pèse sur l'actualité, et cette menace ne s'appelle toujours pas Kadhafi. Que chacun se fasse son opinion en écoutant {{de la minute 12"20 à la minute 13"25}}

    http://www.dailymotion.com/related/6190473/video/x3ol2v_thierry-meyssan-par-alain-soral-par_politics

    Posté par Cham VI, 11 décembre 2007 à 00:53
  • pourquoi pas...maais

    je suis d'accord avec ce qui a été dit, étant afrocentriste cela va de soi que j'encourage un tel discours, mais kadhafi est il negrophobe??? je le pense...déja de par sa volonté d'unifié les pays africains arabisés pour encore mieux écraser les pays dont les ressortissants sont africains de souche ( des négres purs et durs quoi...) et aussi pour son comportement envers les noirs dans son pays (peine de mort pour les personnes étant de pays sub saharien et non pour les lybiens).
    A la question de préférer ben ladden a bush que me répondriez vous?? et mussolini a hitler?? Je ne vois donc pas pourquoi faire léloge de kadhafi pour mieux écraser le gouvernement francais...alors...faites les deux!!!

    Posté par Narmer, 11 décembre 2007 à 16:40

Poster un commentaire