Esprits Libres: votre Magazine LE TCHAD: LA PARADE DE L'EMPIRE - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

13 février 2008

LE TCHAD: LA PARADE DE L'EMPIRE

Les Africains sont-ils réellement conscients de ce que se passe aujourd'hui sur leur continent ? Ce que l'on appelle "la diaspora" fait-elle son travail d'éclaireur, de résistance contre les idéologies qui asphyxient le continent, ou se contente t-elle pour certains, de se complaire dans l'apparent "confort matériel" qui hante leur existence.
Le faux calme qui n'est rien d'autre qu'une indifférence voire une couardise comme seuls certains africains savent faire montre, tend à prouver que cette prise de conscience du danger que court l'Afrique dite francophone est loin d'être la préoccupation des uns et des autres; plus grave, la prise de conscience semble se dresser comme un obstacle à leur quête du "bonheur" éphémère que l'occident leur offre; pour combien de temps encore ?

A juste titre, Gilbert Léonard cite, dans un excellent billet sur l'affaire de Zoé, le très humaniste poète Victor Hugo qui, dans un élan de grande générosité, disait ceci : " Allez, Peuples ! emparez-vous de cette terre. Prenez là. A qui ? à personne. Prenez cette terre à Dieu. Dieu donne la terre aux hommes, Dieu offre l’Afrique à l’Europe. Prenez-la  ", parlant de l'Afrique.

Dans un billet intitulé, "Disons non au vampirisme colonial", Hubert Vedrine alors ancien ministre des affaires étrangères et qui a d'ailleurs conseillé l'actuel président sur certaines questions de la politique étrangère de la France disait ceci: " Il faudrait actualiser, rendre légitimes les formes modernes de protection ou de tutelle sous mandat du conseil de sécurité réformé " ce qui signifie rien d'autre que, le travail de colonisation doit se faire maintenant avec l'aval de l'ONU. Et la récente intervention de la France au Tchad n'a fait que confirmer, le propos de l'ancien occupant du quai d'Orsay et accessoirement conseiller du président Sarkozy.

Le discours sur l'africain qui n'est pas entré dans la civilisation de Nicolas Sarkozy et les mots de Victor Hugo, je cite "Refaire une Afrique nouvelle, rendre la vieille Afrique maniable à la civilisation, tel est le problème. L’Europe le résoudra. ", ainsi que le rôle d'entrave, d'obstacle à l'épanouissement de l'Afrique dans lequel la France s'est inscrite sont autant d'indicateurs qui ne devraient plus laisser place à quelconque doute sur les intentions malveillantes de l'occident, chez les Africains. L'indépendance, l'épanouissement de l'Afrique signifient la fin du mythe, de la légende d'un occident bienveillant et bienfaiteur; la mort d'une coopération qui ne l'est que de nom, car la réalité est que c'est une vaste machine de destruction du continent.

D'aucuns semblent sous-estimer la capacité de nuisance de la politique étrangère de la France en Afrique, mais ils n'ont qu'à aller faire un tour pour constater l'ampleur des dégâts, le tout sous le doux nom de: "coopération".  La présence française dans les pays africains est un réel déni d'identité offert aux populations, un suicide général de la conscience de se reconnaître et s'accepter comme tel, c'est à dire: Africain. En d'autres termes, la France tue l'Afrique comme le disait Aimé Césaire, " Le malheur de l'Afrique c'est d'avoir croisé la route de l'Europe ".

Ceux des Africains qui vivent dans l'éphémère confort qui consiste à ne pas se poser des questions sur le devenir de leur continent, semblent oublier que l'actuel président français a, entre autre mission également, de leur mener la vie dure.  L'ancien ministre de l'intérieur n'avait t-il pas déclaré que les Noirs étaient plus violents que les Arabes ? Et les thèses dites lépénistes qui, véhiculées par Nicolas Sarkozy et ses acolytes, curieusement ne vont plus jaser les plus ardents défenseurs des droits de l'homme parmi les intellectuels et politiques français prouvent que "casser du Noir" est mis au même rang que "retrouver du pouvoir d'achat" c'est à dire priorité des priorités.

Plus que jamais, il est temps de voir ce qui se passe au Tchad [pour ne citer que celui-là], pour comprendre que si l'africain ne prend pas le parti de se défendre, il périra, et compter sur les bons sentiments de la politique de Nicolas Sarkozy est déjà un pas grandiose vers cette fin. Car la colonisation nouvelle de l'Afrique est entrain de se faire cette fois avec l'accord tacite des africains bien plus préoccupés à s'occidentaliser.

DISONS NON AU VAMPIRISME COLONIAL, ici.
LE DISCOURS DE Victor Hugo, ici
LA FRANCE PILLE L'AFRIQUE PAR LE FRANC CFA ici

Posté par MBOA à 12:02 - Dignité et Respect - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    Je suis entièrement d'accord, mais un jour où j'aurai un peu de temps, je ferai une défense (partielle) de victor hugo (utilité relative, en France ; lutte pour la démocratie et contre la peine de mort en France; ignorance des autres continents et cultures). Pour le reste, les Africains ont tout à fait intérêt à demander leurs droits. Et c'est bien rédigé à mon goût.

    Posté par Claire de Paris, 15 février 2008 à 15:02
  • Référence pour l'Europe OUi! mais pas pour l'Afrique

    Bonjour Claire,
    Quelle que soit l'argument, Victor Hugo reste pour les Africains, un "monstre" comme beaucoup d'illuminés du siècle des lumières dont je rappelle, était important pour l'occident plongé dans l'obscurantisme.

    Qu'il soit une référence pour l'europe, ce n'est pas un doute, mais pour les Africains, il ne vaut pas grande chose.

    Posté par MBOA, 15 février 2008 à 17:36
  • critique raisonnée

    Bonjour Mboa,

    Oui, je comprends bien votre jugement, mais je ne crois pas qu'il faille l'appeler illuminé. Comme au siècle des lumières, on pourrait reprocher à peu près la même chose à Voltaire, mais ils ont fait avancer les choses, effectivement, uniquement en Europe. Il faut replacer les choses dans leur contexte, et penser quand même que c'est en se basant sur eux (voltaire, hugo) que d'autres ont fait encore plus avancer les choses. C'est comme le maire d'une commune, qui serait excellent pour ses administrés, mais pas pour les autres communes. Il faut aller parfois par étapes, c'est ce que disait Alpha Blondy dans l'émission ce soir ou jamais, récemment.
    Je comprends tout à fait qu'il soit très mal jugé par les Africains, mais il faudrait aussi savoir, si on avait alors interviewé des chefs ou intellectuels africains de l'époque : qu'auraient-ils dit concernant l'Europe, l'Amérique ou l'Asie ? A mon avis, ils auraient eu également énormément de préjugés.
    Aussi, quand on juge un penseur d'une autre époque, on peut l'apprécier, soit dans l'absolu (par rapport à maintenant), soit relativement (par rapport à ce qu'il a apporté à son époque).

    Pour ma part, j'ai compris que Victor Hugo n'était pertinent que pour l'Europe, le jour où j'ai offert à un ami chinois un opuscule de VH contre la peine de mort. Ensuite, j'ai compris qu'il avait été un peu faché. Alors j'ai relu l'opusculue de VH, et j'ai vu qu'il faisait une apologie de l'Europe. C'est alors que j'ai compris que VH était ignorant concernant les autres cultures, mais, soyons honnêtes, c'était le cas de beaucoup de monde à l'époque.
    J'ose espèrer que si VH revenait maintenant sur Terre, il serait d'accord avec vous et avec moi, comprenant qu'il n'était pas assez informé et trop européo-centriste.

    Vous avez tout à fait raison de le critiquer. Mais n'oublions pas ses belles paroles pour la paix, la démocratie, la liberté, l'éducation, et contre la peine de mort. Il a tout de même passé plein d'années en exil au motif d'avoir contesté le pouvoir en place, et ça, ce n'est pas nul, c'est du courage.

    Aussi, je souhaite, tout en connaissant les critiques envers VH et Voltaire, donner en contrepoint une citation de VH qui parle de Voltaire : "Voltaire, seul, je le répète, déclara la guerre à cette coalition de toutes les iniquités sociales, à ce monde énorme et terrible, et il accepta la bataille. Et quelle état son arme ? celle qui a la légèreté du vent et la puissance de la foudre. Une plume.
    Avec cette arme, il a combattu, avec cette arme,il a vaincu. Voltaire a vaincu., Voltaire a fait la guerre rayonnante, la guerre d'un seul contre tous, c'est à dire la grande guerre. La guerre de la pensée contre la matière, la guerre de la raison contre le préjugé, la guerre du juste contre l'injuste, la guerre pour l'opprimé contre l'oppresseur, la guerre de la bonté, la guerre de la douceur. Il a eu la tendresse d'une femme et la colère d'un héros. (...) Il a accepté toutes les menaces, tous les outrages, toutes les persécutions, la calomnie, l'exil. Il a été infatigable et inébranlable. Il a vaincu la violence par le sourire, le despotisme par le sarcasm, l'infaillibilité par l'ironie, l'opiniatreté par la persévérance, l'ignornce par la vérité."

    Aussi, j'aimerais qu'il soit critiqué, mais avec justice, au nom de certaines bonnes pistes qu'il a lancées.

    Posté par Claire de Paris, 15 février 2008 à 18:00
  • Oui mais !

    Nous sommes d'accords Claire !

    Là où votre raisonnement "chagrine un peu" c'est de préjuger de ce qui pourrait être ou pas, je vous cite "si on avait alors interviewé des chefs ou intellectuels africains de l'époque : qu'auraient-ils dit concernant l'Europe, l'Amérique ou l'Asie ? A mon avis, ils auraient eu également énormément de préjugés.".

    C'est d'ailleurs partant de ce raisonnement que les européens ont commis beaucoup d'exactions à travers le monde. Penser que ses maux ou ses valeurs sont universels. L'occident a cru que les maux dont il soufrait étaient communs à l'ensemble de l'humanité et que pour les guérir, les remèdes sont les mêmes. Faux diagnostic pour un mauvais traitement.

    Mais comme je le dis, Voltaire, Hugo et le reste sont pour les Africains des "illuminés", mais pour les européens des références. Vouloir les imposer au monde comme des universalistes participe du mensonge et du nombrilisme exacerbé dont souffre encore aujourd'hui l'occident.

    Posté par MBOA, 15 février 2008 à 18:17
  • Bon, ok, nous ne sommes donc qu'à moitié d'accord, mais c'est déjà ça (pour être positifs).

    Le théme de l'"universel" est un sujet philosophique énorme et nous aurons le temps d'y repenser. Pour moi, Mandela, ou peut-être même Alpha Blondy, sont des Hugo de l'Afrique contemporaine.

    Pour le reste, je ne reprends pas vos critiques. C'est votre blog, à vous le dernier mot !

    (Si cela vous intéresse, vous pouvez regarder le blog que je viens de commencer sur Afrikblog :
    http://dakarparis.afrikblog.com/archives/2008/02/14/7945944.html)

    Posté par Claire de Paris, 15 février 2008 à 18:54
  • MESSAGE POUR CLAIRE

    La page de votre blog ne s'affiche pas, merci de m'indiquer le bon lien pour vous lire chère défenseure de l'occident.

    Posté par BOUCANTIER, 16 février 2008 à 03:49
  • Hello,

    Je ne suis pas défenseure de l'Occident cher ami, je défendais juste un peu notre Victor Hugo pour son effort relatif de participation intellectuelle à la démocratisation.
    Vous pouvez trouver le blog "DakarParis" en indiquant cette recherche sur Afrikblog.
    http://dakarparis.afrikblog.com/
    Cordialement.

    Posté par Claire de Paris, 16 février 2008 à 15:42
  • victor hugo est loin de les atteindre.

    Claire,

    Le dernier mot n'est pas fonction du propriétaire du BLOG ou non, mais des arguments que l'on apporte. Et votre comportement, est celui que j'observe chez nombreux d'entre les occidentaux lorsqu'ils n'ont plus d'arguments à faire valoir.

    Pour revenir à notre intéressante discussion:
    Claire,
    Vous souffrez vraiment de la maladie de tous les occidentaux; celle qui consiste à Ramener tout à soi pour croire "comprendre" le monde et ainsi l'expliquer.

    Je vous cite "Pour moi, Mandela, ou peut-être même Alpha Blondy, sont des Hugo de l'Afrique contemporaine." ===> Ils ne sont pas les HUGO de l'Afrique, ils sont ce qu'ils sont.

    Ils ne sont pas des HUGO parce qu'ils n'ont jamais appelé, n'appellent pas à détruire l'Europe comme l'a fait cette vermine de v.hugo. Vous voyez donc qu'ils ne sont pas hugo ? Ils sont humanistes et votre victor hugo est un homophobe négrophobe.

    Posté par MBOA, 16 février 2008 à 18:16
  • ezmuizroiueopzi

    J'ai parlé de la relativisation temporelle. Si c'est un argument que vous ne pouvez entendre, ce n'est pas un problème pour moi. Je vous dis que, pour ma part, je souhaite penser que si VH était revenu aujourd'hui, il aurait admis son erreur et modifié sa conception des choses. Aujourd'hui, nous avons la chance de connaître les différentes cultures. L'essentiel, c'est la preuve. Quel est le temps que vous passez à découvrir les différentes cultures ?... Ceci dit, ce n'est pas une question que je vous pose, c'est juste une question générale au sujet de l'ouverture aux autres cultures, tout simplement.

    Posté par Claire, 16 février 2008 à 18:24
  • Délires tout simplement !

    Vous êtes formidable vous !
    Va t-on aller comprendre les cultures des autres en ayant au PREALABLE défini qu'ils ne sont pas des humains ? Cela n'a rien a voir avec le temps mais plutôt avec la conception même qu'on a de l'autre.
    N'allez pas croire cher claire que vous ayez à faire aux idiots.
    Vous voulez manipuler les concepts qui n'ont rien à voir.

    Posté par MBOA, 16 février 2008 à 18:32
  • Point final

    Vos réactions sont disproportionnées... Je vous parle de relativisation temporelle, et je ne crois pas que personne ne vous a demandé d'adorer Victor Hugo. Pour notre part, nous avons le plaisir d'apprécier l'échange avec des personnes paisibles, et celui d'apprécier des artistes comme Alpha Blondy ou Youssou N'Dour...

    Pour ce qui vous concerne, je comprends bien qu'un boa a besoin d'attaquer violemment de temps à autre, et c'est pourquoi je prends le large de votre espace de débat et vous laisse à vos conclusions. J'ai pour ma part déjà donné mes arguments.

    Posté par Claire, 16 février 2008 à 18:43
  • Bon débarras

    Bon débarras ! Effectivement je ne suis pas là pour caresser quelques prétendus "amis de noirs" parce qu'ils écoutent du Youssou Ndour.
    Vos élucubrations, allez les raconter ailleurs. Si vous n'êtes pas solides , ne venez pas infester l'espace.
    Votre incurie est à l'image de nombreuses personnes pour qui la référence est occidentale et lorsqu'elle veulent montrer leur connaissance de l'afrique vous parle de musique.
    Allez encore vous instruire.

    Posté par MBOA, 16 février 2008 à 18:54
  • Bien fait !

    Monsieur MBOA,
    Je n'ai pas voulu intervenir pour voir jusqu'où cette discussion avec cette claire irait et vous l'avez démonté comme il fallait s'imaginer, car ce sont généralement des gens qui n'ont aucune connaissance de l'afrique et pour se la faire vous ramènent des termes de relativité et autres.

    Bravo de l'avoir ainsi renvoyée à ses études.

    Posté par Jahmann, 16 février 2008 à 18:57
  • LA CLAIRE ATTITUDE

    J'interviens tardivement mais il en vaut la peine que de se taire devant le concert de confusion dont joue cette charmante Claire.
    Chère Claire, vous assimilez des personnes paisibles autrement dit des "Noirs non violents" en faisant référence aux hommes de la chanson que sont Alpha BLONDY et Youssou N'Dour .Avez-vous écouté leurs chansons? Comprenez vous au moins les thèmes qu'ils abordent dans leurs chansons?
    Votre attitude intellectuelle est loin d'être celle des amateurs de la musique des auteurs que vous citez car le premeir a presque véhiculé, durant sa carrière musicale, une idéologie contraire aux thèses que vous défendez.

    Posté par BOUCANTIER, 18 février 2008 à 16:00
  • pfeuuuuuuuuuuuuuuu

    N'importe quoi Boucantier. Et ce que je peux vous dire, c'est que j'ai vu Alpha Blondy en concert à Port-au prince, Haiti ; j'étais dans le même hôtel que ses musiciens aussi.
    Et par contre, je ne pense pas que vous y étiez...

    nB : je n'ai pas encore lu les autres commentaires, mais je ris bien en vous lisant messieurs.
    Pour ma part, je préfère arrêter les discussions lorsque je discute avec des sourds, surtout quand ils sont énervés.

    Posté par Claire, 25 février 2008 à 03:08
  • post scriptum

    nb : Pour être positive, je conclus en disant que j'ai bien aimé l'interview sur le franc cfa. En tant que française, je serai contente que les relations France-Afrique deviennent uniquement constructives. Concernant Youssou N'Dour, oui bien sûr,j'ai lu tout le livret des paroles, et j'ai beaucoup aimé, surtout, au niveau des textes, la chanson "Le berger", parce qu'elle est très douce et elle m'a permis de mieux comprendre l'Afrique. J'ai beaucoup aimé aussi "Bay Faal", mis à part la relation à l'autorité, tout le reste du texte est adorable. Quand à Alpha Blondy, j'ai été briefée sur lui par un Haitien, mais surtout, je l'ai vu dans une émission super bien sur l'Afrique,où j'ai pu apprécier son charisme et entendre ses idées :
    http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/article.php?id_article=423&id_rubrique=195
    Enfin, concernant Victor Hugo et les lumières, je comprends que des Africains puissent les critiquer fortement, mais je me donne le droit de les défendre. Dans ce domaine, chacun sa vérité. J'en reparlerai avec Moussa Diop, qui m'explique l'Afrique, car je sais qu'il aborde toujours les choses très pacifiquement et ce sujet est à mes yeux complexe.
    Salutations.
    http://dakarparis.afrikblog.com/

    Posté par nb, 25 février 2008 à 06:19
  • ps2

    Dernier nb (tu n'as qu'à effacer mes messages si tu les trouves encombrant, Mboa, mais franchement, je ne capte pas du tout pourquoi tu cires les bottes de Zemmour qui vient de sortir un bouquin minable sur un arabe tuant un juif. Si cela avait été un noir tuant un juif, tu aurais dit quoi... Et, lui as-tu posé la question sur ses passages concernant la B... des noirs, dans ce même livre. Ce monsieur est immonde, il regrette qu'on ne voit pas de plaque commémorant la St-Barthélémy à Paris; franchement il a un grain, et toi, tu l'aimes bien... Je retourne à mes affaires, décidément.

    Posté par Nb2, 25 février 2008 à 06:34

Poster un commentaire