Esprits Libres: votre Magazine LES VRP/VIP DE LA SHOAH BUSINESS - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

15 février 2008

LES VRP/VIP DE LA SHOAH BUSINESS

Pendant que des intellectuels sérieux, des citoyens dignes qui ont souffert de cette atrocité tels Finkelstein G. Norman , se soucient des deviances, de l'exploitation abusive, nauséabonde, hideuse de la Shoah, une autre catégorie d' individus peu scrupuleux s'emploient, au nom de la sacrée sainte mémoire, à  peaufiner toutes les techniques possibles de maintien de ce qui est devenu et que certains spécialistes sérieux nomment: "la Shoah business", en usant des revendications farfelues les unes comme les autres le tout dans une rhétorique mémorielle.

Le clientélisme politique est une réalité que l'on ne saurait nier et qui a pris le nom de "Real Politique", histoire de masquer les horreurs qui lui sont inhérentes. Mais se servir de l'histoire en travestissant les faits ou s'en servir pour faire marcher le business ou comme arme n'est plus seulement une escroquerie intellectuelle mais  relève tout simplement d'une pathologie dans un diagnostique des plus optimistes. L'utilisation barbare et violente de la mémoire des victimes de la Shoah comme cela est pratiqué aujourd'hui, ne représente en rien un travail sur ce crime, mais répond à un besoin d'oppression de la pensée et de l'expression libres et surtout au souci et à la préoccupation présents chez tous ces VIP et VRP de la Shoah d' hiérarchiser les crimes. La prédiction de Jacob Neusner ne serait pas de trop et éclaire sur ces comportements: " L’holocauste mal unique n’a pas seulement pour conséquence de donner aux juifs un statut à part, il leur donne "un droit sur les autres ". *

Au delà de la charge psychologique que comporte l'apprentissage pour des enfants dont l'âge varie entre 8 voire 11 ans, c'est le viol de leur innocence qui sera perpétré et organisé par ceux qui veulent les soumettre à retenir des noms d'enfants juifs français morts pendant la guerre.  Aller s'attaquer ainsi à des mômes en les soumettant à une telle violence psychologique devient plus criminel que l'acte pour lequel les uns et les autres s'activent à défendre. L'obstination et l'aveuglement des nouveaux marchands de la défense de la mémoire les poussent à des décisions peu réfléchies et du moins fantaisistes que folles.
L' exercice hautement intellectuel ainsi proposé aux mômes de 8 ans montre à juste titre les dérives des thérapies clientélistes et politiciennes lorsque l'on souhaite les appliquer dans le champ purement historique, fussent-elles pour panser les plaies de l'histoire.

Les enfants morts de cette époque, juifs et/ou français ou l'inverse, ne sont ni au-dessus ni au dessous des milliers d'autres enfants morts en cette même période précise et ne le sont pas non plus pour d'autres morts avant et qui continuent encore aujourd'hui de mourir ailleurs à travers le monde. Même si, comme le souligne le premier secrétaire de parti socialiste, je cite " Chaque fois qu'on peut faire transmettre les exigences du devoir de mémoire, il faut le faire ". *
Dans ce cas, ce que oublie (?) d'ajouter le premier secrétaire du parti socialiste, il faut cette exigence pour tous les crimes et génocides, pour tous les enfants, car chaque crime/génocide a une mémoire qui doit être transmise avec les mêmes exigences,  mais en épargnant les enfants et en dépouillant les solutions des considérations clientélistes et politiciennes.

C'est d'ailleurs à se demander si ce n'est pas faire de l'antisémitisme que d'utiliser la mémoire de l'holocauste pour des fins de politique clientéliste.

* (1) Jacob Neusner "A Holocaust primer" Page 178

* François Hollande sur France Info

Posté par MBOA à 11:20 - POLITIQUE ET MENSONGE - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    La vengeance de Sarkozy (enfant) sera terrible!

    Avec un homme comme Sarkozy il est impératif de se méfier du pire, du mauvais côté de son enfance que la régression exhibe avec vulgarité. Ce sale gosse de Sarkozy est tyrannique, et d'autant plus qu'il fut blessé, comme il l’avoue lui-même.

    Il exige qu'on l'accepte inconditionnellement, qu'on réponde immédiatement et totalement à toutes ses attentes, qu'on se consacre entièrement à sa blessure refoulée. Il exige enfin que l’on soit semblable à lui, que l’on adopte ses goûts, ses habitudes, ses croyances.

    Tout cela, il l'exige de façon expresse, voire avec rage ou même violence. De vorace, Sarkozy peut se faire terroriste.

    Pour être au service de cet individu et conforme à ce qu'il veut, ses collaborateurs doivent renoncer à leurs propres besoins.

    Sarkozy est fondamentalement instable et son parcours affectif est chaotique. Il accumule ruptures et divorces et collectionne les infidélités. Il s'embale et s'engage prestement mais déchante aussi vite..

    Quant à nous...

    LeLoup

    Posté par LeLoup, 15 février 2008 à 22:31
  • si j'ai bien capté, sarkozy a d'un côté un père nazi qui sévissait dans la police d'Hitler et d'un autre une mère dont les parents ont été victimes des nazis car déportés et exterminés???

    si j'ai bien compris, alors dans ce cas ce type a un sacré "merdier"dans sa tête qu'il veut faire partager à la France...le merdier c'est de transcender le mal en plus mal encore!

    Posté par mimi, 16 février 2008 à 08:33
  • ce mot m'énerve!

    Les arabes,maghrebins,israeliens sont tous des sémites. Alors pourquoi seul un acte raciste envers les sémites de confessions juive doit être taxé d'antisémite. on devrait dire anti-juif voir tout simplement Raciste.
    De plus j'ai le sentiment que les sionistes entendu que ts juifs ne le sont pas,crée eux-mêmes les conditions d'existence de ce qu'ils appellent "antisémitisme" mais là je crois qu'ils savent ce qu'ils font.Et comme l'a si bien dit Mboa:" C'est d'ailleurs à se demander si ce n'est pas faire de l'antisémitisme que d'utiliser la mémoire de l'holocauste pour des fins de politique clientéliste."

    Posté par fulele, 16 février 2008 à 09:28
  • JUSQU'OU VONT-ILS S'ARRETER?

    Décidément, nous aurons du mal à digérer le dîner du CRIJF* pour cause de vagabondage intellectuel auquel se livrent ces " petits princes de paris" censés gouvernés la France. Une question m'interpelle: jusqu'où vont-ils s'arrêter? Continueront-ils à user de la mémoire de ces morts pour " faire-semblant" de résoudre les problèmes dont le Peuple français leur à confier la résolution?


    *Le Conseil représentatif des Institutions juives de France

    Posté par BOUCANTIER, 18 février 2008 à 16:30
  • un débat enflammé sur le sujet

    pour les courageux seulement, car il y a 60 pg de lecture
    (attention, reprendre au début de la p1)

    mais rien de plus démonstratif

    http://forums.france2.fr/france2/http-forums-france2-fr-france2-apocalypse-liste_sujet-1-htm/revisionisme-historiques-raccourcis-sujet_6_9.htm

    Posté par seth, 29 septembre 2009 à 09:35

Poster un commentaire