MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

17 avril 2008

AUREVOIR GRAND NEGRE !

Aimé Césaire grand chantre de la liberté et de la négritude vient de s'en aller. Et comme le disait Amadou HAMPATHE BÂ: "Lorsqu'un vieux meurt en Afrique, c'est une bibliothèque qui brûle". Au-delà de cette disparition, c'est le concert d'hypocrisie chère à la république française et à ses dirigeants politiques toutes obédiences confondues qui m'attriste.  Les vautours et les hyènes utiliseront le "verbe" cher au grand maitre, pour lui chanter des louanges pourtant leurs idées sont à l'opposée des... [Lire la suite]
Posté par MBOA à 18:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]