Esprits Libres: votre Magazine EUNICE BARBER comme Martin MBEMBA: DES VOIX/VOIES COURAGEUSES - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

05 mai 2008

EUNICE BARBER comme Martin MBEMBA: DES VOIX/VOIES COURAGEUSES

" Comment une noire peut-elle s'opposer à la défense des droits de l'homme ? Quelle est donc la mouche qui a piqué Eunice ? ". Des interrogations parmi tant d'autres qui en ce moment taraudent les fervents milliers défenseurs de droits de l'hommiste, la Fédération Française, la ville de Paris, auto proclamée "défenseur des droits de l'homme partout dans le monde" et surtout la bande de sportifs très très courageux qui a pris l'initiative d'aller sur ce terrain avec pour certains un manque consistant d'analyse.
Même interrogation voire stupéfaction comme lors du procès Klaus Barbie, Me MBEMBA avait pris courageusement place aux côtés de Me Vergès et Me Bouaïata. " Comment un noir peut-il défendre Barbie ? " fusaient alors de partout les critiques des puristes des droits de l'homme dont l'hypocrisie et la fourberie étaient encore plus fortes.

Ces attitudes grossières et ridicules qui sont d'une infeste hypocrisie, car prennent en otages des causes nobles, pour duper les naïfs d'une part et qui prouvent le mépris dû au noir dans la société. Au nom de quoi Eunice Barber ne devrait-elle pas s'insurger contre cette grosse supercherie orchestrée par des menteurs et des champions des viols des libertés ?

Un sportif peut avoir de la mémoire

Eunice Barber, en dénonçant la vaste mascarade orchestrée par la France politique et emboitée par des sportifs tels que Christine Aaron, Muriel Hurtis, sort du schéma peu flatteur dans lequel les sportifs noirs de France à quelques exceptions, trouvent leur expression: un manque de dignité qui frise la pathologie, les enfermant davantage dans l'idée maladroite mais  compréhensible [au vu de leur attitude et comportement]qui situent leur réflexion plus dans leurs muscles que dans leur tête. Et malheureusement, certains sportifs font merveilleusement vivre ce pré-jugé, en entretenant une niaiserie qui serait une quiddité chez eux ?

Lorsque l'idée de boycotter la flamme olympique en France et les jeux d'ouverture a pris jour, ceux et celles qui, aussi épris des droits de l'homme et des libertés étaient "choqués" de constater que des filles comme Aaron, Muriel prennent part à une mascarade, une vaste malhonnêteté, une campagne de dénigrement qui s'appuie sur des causes nobles en les prenant en otage. Ce que les sportifs "noirs" signataires de cette supercherie auraient pu voir s'ils avaient pris la mesure de la gravité de leur acte en contradiction avec leur posture de défenseurs des droits de l'homme. 

  1. Mais où étaient donc nos vaillantes coureuses qui se découvrent défenseurs des droits des tibétains, lors des jeux olympiques en Australie, pour dénoncer le traitement plus que barbare infligé aux aborigènes depuis des siècles par les anglais et autres émigrants ?
  2. On comprend encore moins leur silence face à l'humiliation infligée à Marie-Jo Perec, allant jusqu'à lui refuser l'accès du stade en martinique/Guadeloupe.
  3. Encore plus silencieuses étaient-elles et les autres les sportifs avec,  lorsque quelques éléments de la police du plus grand pays défenseur des droits de l'homme se sont acharnés sur Eunice Barber pour la rouer de coups.
  4. Nos sportives et leurs amis ne voient_ils pas l'empoisonnement dont sont victimes les sols antillais par le chlordécone pour le dénoncer ? On se souvient qu'en pleine polémique, les mêmes allaient jusqu'à faire la publicité d'une banane issue de ses sols empoisonnés.

Par sa prise de position courageuse, Eunice Barber envoie un signal fort à ces "nègres" qui se détournent des réelles et vraies questions des droits de l'homme en France, en se voilant la face. A ces nègres qui n'ont pas encore compris que lorsque la France parle des droits, ils y sont exclus comme le rappelle encore l'affaire du vigile Pierre Damien Kitenge.



Posté par MBOA à 12:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonne question

    Evidemment que Aaron et d'autres "nègres" ne peuvent se montrer aussi virulentes pour au moins deux raisons.
    1- Jalouses des palmarès de Marie-Jo et de Barber, elles ne peuvent donc que d'une manière ou d'une autre cautionner leur humiliation.
    2- Elle considère que prendre une telle position, c'est synonyme ne plus être mise sous les feux de la rampe

    Posté par Jahmann, 06 mai 2008 à 11:42
  • 100% OK !

    Mboa, bonjour !

    Absolument d'accord avec ton analyse, j'en parle d'ailleurs sur mon blog. En effet, les nègres français sont bien des carpettes, ce que Barber n'est pas.Normal, elle de culture anglaise, c'est là toute la différence.

    A+

    Posté par A2N, 08 mai 2008 à 11:20

Poster un commentaire