Esprits Libres: votre Magazine SALEM MEJBOUR SALEM : DEFENSEUR DU RALLYE DAKAR - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

19 mai 2008

SALEM MEJBOUR SALEM : DEFENSEUR DU RALLYE DAKAR

La nouvelle tendance observée dans le monde du journalisme est la vulgarisation de la désinformation, la propagation de fausses informations. Aucun continent n'échappe à cette tendance nouvelle du journalisme "moderne", c'est-à-dire celui qui sert les intérêts de certains monarques et grands groupes industriels.
L'information, la vraie ! Celle qui est dépouillée de tout esprit partisan et d'intérêts obscurs, celle qui ne se couche pas face aux injonctions et coups de semonces des censeurs est devenue une denrée rare.

A 6 heures du matin, j'écoute Africa N°1, cette radio continentale dirigée par des caciques de la censure, affidés aux grands groupes industriels. Lorsque, abordant la Mauritanie, le journaliste et correspondant de Africa N°1 dans ce pays, parlant du rallye se transforme en défenseur acharné de cette course qui a tué impunément des individus, pollué l'environnement [huiles déversées dans des cours d'eaux, jet des déchets mécaniques dans les puits etc..] et dont les organisateurs [A.S.O ] se refusent à indemniser les familles et localités traversées en arguant la responsabilité des victimes pour leur manque d'éducation.
Salem Mejbour Salem, puisqu'il s'agit de lui, utilisant l'antienne des organisateurs de cette industrie de pollution qui de surcroit gagne de l'argent sur les morts africains et la pollution de l'environnement, parle de pertes considérables des économies des pays traversés [Maroc, Mauritanie, Sénégal]. Comment peut-on encore utiliser un argument éculé que celui là pour justifier cette course spécialisée dans les morts dont les familles ne sont pas indemnisées  et la pollution de l'environnement ? Ce monsieur sait-il seulement que les familles de toutes les victimes des rallyes à travers le monde sont indemnisées sauf les familles africaines et que A.S.O a mis un point d'honneur à ne pas le faire ?
Depuis que cette course a traverse (non pas en Afrique, comme il est abusivement et malicieusement dit) les pays cités, en quoi a-t-elle enrichi les contrées traversées ? Est-ce cette source d'enrichissement qui empêchent à l'action et poussent les gouvernants respectifs de ces pays à laisser mourir leurs populations et leur environnements pour des subsides provenant du rallye ?
Monsieur Salem Mejbour Salem connait-il l'existence du CAVAD et la guerre qui lui est faite par A.S.O [organisateurs des rallyes sur le continent], parce que celui-ci demande l'indemnisation des familles de victimes et le respect de l'environnement ? Ces revendications ne doivent-elles pas mobiliser les journalistes du continent en lieu et place d'une prostitution intellectuelle qui ne les grandit pas du tout et les pousse à jouer les avocats défenseurs d'une destruction environnementale couplée d'une tuerie impunie des populations locales ?
Qu'est-ce qui peut justifier une telle irresponsabilité, un manque criard de professionnalisme dans la recherche d'informations fiables et surtout une prise de position insensée de la part d'un journaliste dont le rôle premier est et reste: informer objectivement les masses ?

A.S.O et ses "stratèges" en communication disent abandonner le tracé africain du Sénégal, Maroc, Mauritanie et autres parce que ce rallye ne leur a pas rapporté grande chose pour l'Amsud. Un mensonge dont nous connaissons aujourd'hui les raisons dont la plus fondamentale est la multiplication des courses pour une maximisation des profits. La première c'est de faire croire que cette course est une aubaine, une chance, une panacée aux problèmes des contrées traversées en Afrique et maintenant aussi l'Amérique du Sud et ainsi essayer de se soustraire des obligations d'indemnisation des familles des victimes et de réparations des pollutions engendrées par les coureurs et leurs machines.
La seconde est que A.S.O a mué et, sous la houlette de Hubert Auriol (celui là qui vilipendait le rallye Dakar) continue bien d'organiser les rallyes  sous les noms "AfricaRace", ou encore "Rallye Raid" et bien d'autres avec en toile de fond, le même mépris pour l'environnement et les individus.
La troisième est: contrairement à la sempiternelle critique des ennemis de l'Afrique et laquelle a été reprise par le président Sarkozy, loin de ne rien rapporter, les affaires tournent plutôt bien en Afrique pour tous les groupes et organisations qui s'y lancent.  A.S.O a compris le système et c'est la raison pour laquelle, loin de s'en aller du continent comme il a prétendu, il multiplie plutôt des courses sous des noms différents.

Posté par MBOA à 11:49 - IRRESPONSABLE - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Faut bien vivre quoi après tout pour ces journaleux qui n'ont d'autres alternatives que de servir la soupe aux sionistes puiSSants et marcher sur la tête du peuple "agonisant"!!!

    c'est bien connu depuis la nuit des temps les bouffons du roi essaient de tenir la tête hors de l'eau...MAIS ils ne savent même pas nager...alors ils s'affolent paniquent et retournent sur la rive qu'ils viennent de quitter...

    C'est la seule façon d'avancer jusqu'à présent...en reculant!

    Posté par mimi, 19 mai 2008 à 12:34
  • Quand on est un pauvre type

    Cher Mboa,
    Africa n°1 avait promis de faire un débat sur le sujet avec une Mme Dieki ou Djeki il ya 2 ans. On attends toujours. Quant à ce journaliste visiblement affamé, il s'agit de lui rappeler que l'Afrique ne se résume pas à 3 pays. Ce que 3 pays, africains certes, font ne concernent qu'eux. A notre connaissance, il n'ya que ASO qui a perdu du fait qu'il n'ya pas eu de rallye.
    Quand je dis "on", je parle du Collectif AVAD que j'intégré dès sa création.

    Posté par Philippe, 19 mai 2008 à 14:18
  • Si la profession de foi du journalisme consiste à dire la vérité alors pourquoi mentent les journalistes !

    Il y a des personnes qui se laissent emporter par leurs sentiments, par leurs instincts. Il y aussi des personnes qui réflechissent deux fois avant de s'exprimer.Il y en a également qui n'ont pas leur langue directement connectée à leur cerveau et reproduisent sans trop réflechir des mensonges et autres sottises et absurdités. Il m'est aussi arrivé plusieurs fois d'écouter cette " chaîne africaine " véritable " bras armé " du terrorisme médiatique et culturel sur le continent africain deversée sa litanie quotidienne de mensonges et de mépris contre les peuples déposséders d'afrique

    Posté par n'dikitolè, 19 mai 2008 à 15:10
  • Djeuki ????

    Eugénie Djéki ne peut pas vous inviter puisqu'elle a les pieds et les mains liés comme tous les mangeurs africains sans dignité.
    C'est la raison pour laquelle,il faut continuer le travail sur le terrain et ne pas compter avec ces gens.
    Bonne vision MBOA et merci de ne pas baisser la garde.

    Posté par Jahmann, 19 mai 2008 à 15:17
  • la vérité est ailleurs

    Ce journaliste n'est qu'un sous-fifre serviteur d'une idéologie "négroclaste" qui se doit d'être dénoncé et démantelée par les noirs eux même. Le mot négrophobe étant littéralement la PEUR du noir dans un sens psychologique donc passif il est préferable d'utiliser ce néologisme "négroclaste" qui inclue l'action et le dynamisme des forces déployées par nos ennemis. Cette idéologie agissante vise, selon moi, à détruire la structure psychique originel de l'homme noir pour s'emparer de sa terre. stratégiquement, sur le terrain elle se vérifie par la mise en place de dictateur, d'associations et ONG et par la fabrication d'infos. SALEM MEJBOUR n'est qu'un simple "ouvrier" de cette machination "négroclastique". je voudrais dire aussi que dénoncer ces personnes dans un article ne servira à pas grand chose, vu le peu d'écho que c'est dernier on sur la masse. je propose de créer une "liste Blanche" des ennemis des intérêts africains. il va s'en dire que nous devrons être extrêmement rigoureux en terme de collecte d'infos, d'investigation et de conclusion sur les réelles intentions, pensées et actions de nos frères et sœurs, pour ne pas voir en chacun d'eux un ennemis de kama.

    Posté par negus, 19 mai 2008 à 15:50
  • Aidons les à perdre davantage

    Tantôt 20 millions d'euro, tantôt 40 millions d'euro de perdu à cause de l'absence du dakar 2008.
    Amaury Sport et son rallye commencent à nous courir grave.
    Faisons leur perdre le double. Objectif 80 millions d'euro de perte, qu'ils disparaissent.

    Posté par Koukoulina, 26 mai 2008 à 02:26

Poster un commentaire