Esprits Libres: votre Magazine COMPLICES DE L'ALIENATION, NOUS SOMMES. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

19 mai 2008

COMPLICES DE L'ALIENATION, NOUS SOMMES.

La vidéo ci-dessous, montrant des enfants noirs en plein exercice de déni de ce qu'ils sont, doit nous interpeller tous en tant que représentants d'un peuple avec des valeurs à transmettre à nos enfants. Elle met en évidence, comme je le disais dans un précédent billet, notre complicité dans l'aliénation de nos enfants, fruit hélas de notre propre aliénation. Elle met en évidences nos propres contradictions face à l'idéologie de l'acculturation des nôtres.
Pourquoi s'étonner d'un tel résultat lorsque nous nous allongeons, nous faisons allégeance à l'idéologie qui ne cesse de nous éloigner de ce que nous sommes ? Lorsque nous lui montrons que nous ne sommes mêmes pas fiers de ce que nous sommes ?
Il suffit de voir ces femmes noires, dont certaines (qui ressemblent du coup à des zombies) se rallongent des cheveux afin de les balancer comme les femmes "blanches" tout en se desquamant la peau. Ces hommes noirs qui se lissent les cheveux pour mieux se rapprocher du modèle blanc. Ils vous disent que c'est pour être beaux.
Il suffit de voir par exemple dans le métro ou le bus, ces noirs qui ont honte de parler leur langue maternelle (euh ils ont appris à dire dialecte) avec leurs enfants et qui, dans un français approximatif veulent montrer au blanc, qu'elles/ils sont intégrés. D'autres prétextant même l'oubli de celle-ci; démontrant davantage leur idiotie.
Ces noirs qui invitent leurs "amis blancs" et ne peuvent servir les mets d'origine, de peur qu'ils ne soient trop épicés ou gras pour les invités. On peut ainsi multiplier la liste des tares, de nos complicités d'aliénation, ces complicités qui conduisent aux comportements de ces enfants dont le résultat ne peut être que le déni de soi.

Cette vidéo pose même le problème de l'adoption des enfants noirs par des familles "blanches". Ces familles dont la seule obsession est d'arracher, d'extirper ces enfants de leur culture, pour les plonger tête et cerveau liés dans une culture de la haine d'eux-mêmes, c'est-à-dire de leur culture. Ces familles qui, sous le prétexte de donner du bonheur (est-ce le matériel ?) sont des lieux sûrs de l'aliénation, du déni de soi.

Alors, il est important de regarder avec beaucoup d'intérêt ces images et de dépasser le cap des poupées barbies et autres jouets tendancieux pour en tirer les conséquences, car elles interpellent notre couardise face à l'aliénation.

 

Posté par MBOA à 19:13 - CONNERIE HUMAINE - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est trop triste, cette video ! Mais bon n'oublions pas qu'il s'agit d'un montage... L'expérience a été faite avec combien d'enfants ? Combien ont-ils répondu la même chose ? Quel pourcentage ? Là, c'est juste une vidéo qui joue sur l'émotion.

    Posté par Bob, 19 mai 2008 à 20:06
  • ". Ces familles dont la seule obsession est d'arracher, d'extirper ces enfants de leur culture, pour les plonger tête et cerveau liés dans une culture de la haine d'eux-mêmes, c'est-à-dire de leur culture."

    C'est absurde ce que vous dites ! Comment veux-tu que des gens qui adoptent élèvent leurs enfants autrement qu'en fonction de leur propre culture. Si une famille blanche, européenne, adopte un enfant asiatique, il faut qu'elle s'adapte à l'origine de l'enfant ? Si elle adopte un enfant d'origine arabe, il faut qu'elle lui apprenne sa langue d'origine ? Qu'elle l'élève dans l'islam, peut-être ?

    Vous auriez plus vite fait de dire que vous être contre les adoptions inter raciaux. Ce serait plus simple.

    Posté par Bob, 19 mai 2008 à 20:11
  • Intéressant Bob !

    Ah Bob !
    Voila les réactions auxquelles je m'attendais .
    Et parce qu'un montage alors nous devons ne pas en avoir une lecture exacte de la situation ?
    Vous parlez de l'islam et vous croyez que le catholicisme, le judaïsme ou le protestantisme serait meilleur ?

    Oui, il faut respecter l'enfant que l'on adopte en ayant au moins la connaissance de sa culture,de son milieu, ce qui n'est pas le cas. Cet égoïsme que l'Arche de Zoé a permis de mesurer l'ampleur pour les sceptiques, montre les ratés et les vices de cette démarche d'adoption des enfants noirs par des familles qui ont une autre idée derrière la tête. Car toutes ces familles ne sont obnubilées que par l'idée de faire de ces petits "sauvages" de blancs, comme on enseignait déjà à la belle époque des lumières.

    Posté par MBOA, 19 mai 2008 à 20:39
  • Absurde !

    Ou j'ai dit que l'islam était mieux ou moins bien qu'autre chose ? Je dis juste qu'une famille, blanche, européenne, de culture chrétienne, ne peut pas élever un enfant en fonction d'une culture qu'elle ne connait pas ! Si j'adopte un enfant brésilien, je dois faire en sorte qu'il parle portugais ? C'est totalement absurde !

    Posté par Bob, 19 mai 2008 à 22:13
  • Attention à la parano

    La video est effectivement "effrayante". Il y a même une vraie souffrance à la visionner.

    Oui, l'aliénation touche ces femmes et ces hommes qui veulent ressembler aux blancs mais votre rage insuffisamment maîtrisée vous aveugle.

    --"Ces noirs qui invitent leurs "amis blancs" et ne peuvent servir les mets d'origine, de peur qu'ils ne soient trop épicés ou gras pour les invités."--

    Peut-être s'agit-il simplement de la délicatesse qu'expriment ces noirs qui craignent que leurs invités ne supportent pas certaines épices ou piments.

    --"le problème de l'adoption des enfants noirs par des familles "blanches". Ces familles dont la seule obsession est d'arracher, d'extirper ces enfants de leur culture, pour les plonger tête et cerveau liés dans une culture de la haine d'eux-mêmes, c'est-à-dire de leur culture"--

    Cette réflexion dessert tout votre texte hélas ! A part des cas extrêmes comme l'asso ZOE, La plupart des familles qui adoptent un enfant noir le font dans un but unique d'apporter de l'amour et tout le bien-être possible à un orphelin. Tout en respectant ses origines, ils n'ont pas d'autre moyen à leur portée que de lui apporter la culture qui est la leur, dans l'espoir d'une intégration épanouissante pour lui.

    Voir le RACISME chez tous les blancs me paraît constituer une mauvaise direction.

    Posté par Titi, 20 mai 2008 à 16:50
  • ADAPTATION mais pas INTEGRATION

    Monsieur/Madame Titi,

    Mis à part le cas de l'arche de Zoé, je confirme que la grande majorité des familles blanches qui adoptent le font avec l'arrière idée d'en faire un petit blanc qui se détournera de sa culture. Pensez ce que vous voulez, car j'ignore comment un individu qui ne connait rien, de la culture de l'autre peut prétendre la lui apprendre.
    Vous parlez de racisme alors que je n'ai pas parlé de Racisme, c'est vous qui devez avoir des problèmes avec cela. Je parle d'ACCULTURATION qui est donc cette pratique aliénante pratiquée par les adoptants plus consciemment inconsciemment.

    Intégration ==> JE ne vous ferai pas l'affront de vous poser la question de me dire ce qu'est une intégration, comme vous l'avez mentionné dans votre post.
    Là où il devrait avoir ADAPTATION, vous parlez d'INTEGRATION, et vous rejoignez donc ce que je dénonce; cette propension d'intégrer, d'assimiler tout noir au lieu de l'aider à s'adapter.


    Lorsque je parle de repas africain, l'indélicatesse ne consiste pas à ne pas le servir, mais effectivement à faire attention aux autres et là encore vous semblez être parti/e dans une autre direction.


    Malgré la qualité et tout le bon sens qui vous anime, nous n'utilisons pas les mêmes termes et c'est pour cela que vous êtes à des années lumières de ce que je dénonce.

    Posté par MBOA, 20 mai 2008 à 19:05
  • Que de jérémiades

    Bob et Titi,

    Nous ne sommes plus ici à l'heure où la haine que les blancs ont pour les noirs doit être dite avec douceur.
    Si vous avez (Titi) la naiveté de penser que les blancs aiment les Noirs, c'est de votre droit, mais nous avons l'expérience de la réalité, du terrain et c'est avec elle que nous jugeons et non avec le blablabla.

    Posté par Jahman, 20 mai 2008 à 21:27
  • Alienation versus Emancipation !

    La racine de la souffrance et de la misère des " noirs " se trouve dans l'alienation de ceux-ci.
    " l'holocauste mental " qui fût l'une des grandes oeuvres des maîtres et despotes coloniaux et neo-coloniaux se manifeste par des illusions, des fantasmes, et le désir de paraître aux occidentaux. Cette situation qui est le résultat d'un viol mental occupe, préoccupe et contôle l'esprit des peuples colonisés de la planète.
    De la même manière que les ancêtres africains " primitifs " invoquaient la divinité de la pluie pour obtenir de bonnes récoltes, aujourd'hui son descendant " noir " ou mieux encore " le sauvage civilisé " prie et dit " donne nous aujourd'hui notre pain de chaque jour " !

    Posté par n'dikitolè, 21 mai 2008 à 23:21
  • La couleur de la peau

    Souvenez-vous que dire être humain au lieu de "noir" ou "nègre" ne veut pas entrer dans vos moeurs . Souvenez vous que nombreuses personnes de couleur sont exécutées à vue, et que même le roi de la frite s'en mèle!

    http://cc.msnscache.com/cache.aspx?q=73399890742090&mkt=fr-FR&lang=fr-FR&w=71882a05,28000aee&FORM=CVRE6

    Conclusion, ce n'est pas aux mômes qu'il faut faire avouer leurs opinions,c'est au cortège de vieux salauds qui nous dirigent abusivement.

    Posté par diogene, 21 mai 2008 à 23:34
  • soyons claire

    soyons claire! on ne dit pas adopter , mais acheter.Une femme ne pouvant enfanter,via sa " pseudo nécessité " d'exister en ayant crée va " acheter " un enfant et non adopter .L'hypocrisie est une donnée essentielle dans "l'étant" occidental.Un sentiment de supposée supériorité vis à vis de ce qu'il ne contrôle pas , ou pas encore .Le blanc ne peut vivre sans pouvoir contrôler son environnement , il ne serait rien sans ça , rien!Peut_être un vagissement...

    Posté par goyave, 24 mai 2008 à 17:06

Poster un commentaire