Esprits Libres: votre Magazine UN MEA CULPA INDECENT ! - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

16 juin 2008

UN MEA CULPA INDECENT !

Lilian Thuram avait-il besoin de porter la responsabilité de la cuisante défaite de la France face aux Pays-Bas ? Qu'a t-il voulu prouver en endossant la responsabilité de cet échec dans un sport collectif par excellence qu'est le football ?
Tant de questions qui ne trouvent réponse fondée sur la logique si ce n'est dans une attitude bien "nègre" que seuls les noirs développent sans même s'en rendre compte face à l'acculturation de masse dont ils sont victimes.

Attitude incompréhensible que celle de Thuram (même en tant que capitaine) de faire un mea culpa dans une entreprise où tous les acteurs sont par définition responsables et pour la circonstance, étaient bien en deçà de leurs adversaires du jour. On pourrait même, si l'on reste dans registre purement sportif, se demander sur quoi compte ou se base la France pour se positionner en potentiel vainqueur de cette compétition, quand on connait la qualité de ses adversaires lors des qualifications. L'humilité de Lilian Thuram ne saurait expliquer ce comportement. Croit-il, ce faisant, s'attirer la sympathie ou la compassion de ses futurs détracteurs ? C'est faire preuve d'un excès de crédulité pour un homme dont les positions sont en majorité respectables.

Certaines attitudes participent du non respect que la France "blanche" a des minorités et des noirs en particulier. Elles témoignent d'une certaine faiblesse intériorisée et d'un besoin de reconnaissance.  Et l'attitude de Thuram se range facilement dans cette catégorie car la défaite prévisible de l'équipe de France incombe à un groupe et non à un individu encore moins un joueur de champ. Les noirs de France donnent tant de récompenses à ce pays qui, en guise de remerciement, les froisse, les humilie, les méprise, les brutalise [Affaire Eunice Barber pour ne citer que celle-là] et l'oublier en s'excusant pour ce dont on est pas responsable frise le ridicule, est tout simplement indécent.
Les chaines d'oppression de l'esprit restent difficiles à briser hélas.


Posté par MBOA à 13:18 - Dignité et Respect - Permalien [#]