Esprits Libres: votre Magazine Jusqu'où ira t-on au nom de l'islamophobie ? - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

19 juin 2008

Jusqu'où ira t-on au nom de l'islamophobie ?

Sans surprise, nous venons d'apprendre que la cour d'appel a annulé et rétablit une union que pourtant deux adultes consentants ne voulaient plus ici. Une décision qui avalise et légalise le mariage forcé en France si vous êtes de confession musulman tout en admettant le mensonge non plus comme un vice, mais un moyen légal, pour atteindre son objectif.

Nous rappelions dans un précédent billet* que, toute la chienlit déclenchée par cette histoire somme toute banale ne tient qu'à une motivation: l'islamophobie primaire des tenants de la théorie de la disparition de la France "souchienne" par l'islam. Comment comprendre que deux volontés qui se manifestent pour mettre fin à un contrat signé sous le sceau du mensonge soient contraintes de s'unir parce que les médias et quelques personnes prétextant défendre la femme musulmane s'y collent avec des arguments fallacieux ? Une fois de plus, le bon sens vient d'être frappé de plein fouet par ce que l'humanité a d'intarissable : la haine.

Si la virginité n'est pas une qualité essentielle pour annuler un mariage, le mensonge lui visiblement  est un argument essentiel pour le contracter.
Encore une contradiction admise qui, parce qu'elle agresse ceux que l'on considère comme dangereux pour la nation française, passe comme lettre à la poste.

Lire aussi de l'indignation à l'obscurantisme ici

Posté par MBOA à 19:17 - CONNERIE HUMAINE - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    la boucle se boucle car le mensonge n'est-il pas l'arme absolue des sionistes alors ils se font par la même occasion une "congratulation" en off, le mensonge règne sur la terre depuis longtemps alors pourquoi ne pas l'officialiser, l'encensé,le remercier se sont dit le CRIF et les dirigeants dont sarkozy mit aux manettes par une énorme tromperie, manipulation...les boîtes à voter

    alors remercions les menteurs pour cette belle vie qu'ils ont concoctée pour le petit peuple!!!

    Posté par mimi, 19 juin 2008 à 20:32
  • Incompréhensible

    C'est vraiment une situation rocambolesque que celle-là.
    Comment peut-on encore maintenir ce mariage en vie? La femme y sera t-elle heureuse ? D'ailleurs il parait qu'elle soit furieuse que la presse étale sa vie privée au grand jour.

    Le journalisme de pacotille a encore fait son travail.

    Posté par Thierry, 19 juin 2008 à 21:51
  • j'ai honte

    je n'ai peut-être pas très bien suivi, mais ce jugement ne semble pas avoir beaucoup de publicité : son aberration serait-elle un risque pour la crédibilité des islamophobes déguisés en "laïcs et obligatoires" ? Catherine F. fait hier un tabac, pour présenter un "nouveau" livre...et des histoires de piscine et de gymnase font comme par hasard surface ! Silence par contre sur ce jugement...
    je ne suis pas arabe, pas musulmane, et d'origine super-française, mais j'ai honte...j'ai honte de la bêtise dans laquelle on entretient les français !
    Et honte de la pression mise sur les musulmans, qui n'ont vraiment pas besoin de ça, étant donné ce à quoi ils sont déjà en proie.

    Posté par vieille dame, 20 juin 2008 à 14:51
  • Mais quelle hypocrisie ! Cette histoire de piscine n'a aucun sens ! Tous les prétextes sont bons pour stigmatiser l'islam, c'est petit, pitoyablement petit ... Quand je pense que la France se vante d'être le pays des Lumières ... quelle honte !

    Posté par MD, 20 juin 2008 à 20:36

Poster un commentaire