Esprits Libres: votre Magazine "QUILES" contre "MUCYO": Une Affaire de légitimité. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

08 août 2008

"QUILES" contre "MUCYO": Une Affaire de légitimité.

Où a t-on vu le chimpanzé rendre coupable le singe lors d'un procès ? Nous enseigne la sagesse africaine. En d'autres termes comment peut-on être juge et partie à la fois ? C'est cette attitude qui caractérise aujourd'hui la France qui, fidèle à sa réputation et à sa ligne de défense,  argue "illégitimité" et "manque de "impartialité" pour sa défense contre les conclusions de la commission rwandaise qui l'épinglent sans équivoque. Paris va même loin en soulignant un acte de vengeance de la part du Rwanda. Mais, soulignons le également, "tel est pris qui croyait prendre". A son propre jeu, la France vient de se faire dépasser par le Rwanda.
Ne dit-on pas que l'attaque est la meilleure des défenses ? Et Paris n'a lésiné sur aucune tactique pour appliquer ce principe, pour essayer de se sortir d'une énième "puanteur" qu'elle a remuée en Afrique et continue de remuer comme elle seule le fait avec brio en Afrique avec ses complicités locales mues par un égoïsme pathologique.

Gesticulation n'est pas encore justification ou preuve
Prise en flagrant délit de participation au génocide qui a fait plus de 800.000 morts, la France tente une opération séduction, de mains propres mais forte mensongère en formant une commission dit commission "Quiles". Sans surprise aucune, les conclusions de cette dernière ne reconnaissent pas la responsabilité de l'état français, malgré les éléments accablants.
Pour noyer définitivement le poisson et appliquer le principe de la défense par l'attaque; le juge Bruguière s'autorise une attitude qui traduit toute la condescendance française, tout le mépris qu'elle voue au continent en voulant la traduction devant le TPI du président Kagamé.

Réfutant les conclusions de la commission rwandaise dite "
Mucyo", du nom de l'ancien ministre rwandais de la Justice qui a dirigé les travaux, les qualifiant d'inacceptables, d'illégitimes et partiales, la France fait preuve d'une amnésie sans commune mesure, celle là qui caractérise les coupables, plus grave, continue de croire en une pseudo grandeur (has been) que ses valets (Biya, Bongo,Wade et bien d'autres) lui assurent sur le continent. Pour combien de temps encore ?
Et la question suivante est: quels avaient été les éléments d'impartialité, légitimes et acceptables de la commission "Quiles" pour que ses conclusions soient celles qui doivent valoir et être admises par les rwandais et les Africains en général ?

"Les mains du gouvernement français sont entachées de sang"
Cette réplique des membres de la commission rwandaise est celle qui aujourd'hui tient la route et les agissements de la France sur le continent ne sont pas de nature à la contredire. La tuerie des ivoiriens désarmés en 2004 par l'armée d'occupation française ne peut que renforcer et donner raison aux tenants de la thèse de la participation française au génocide rwandais.
En essayant par tous les moyens de s'acheter une innocence dont elle est seule à croire, la France met en exergue  son incapacité à assumer ses forfaits séculaires en Afrique. A t-elle jamais reconnu le génocide au Cameroun avec l'emploi du napalm et exploit dont se félicitait encore Pierre Messmer ?

Posté par MBOA à 18:39 - France & Génocide - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Une orgie ( fête dediée a Dyonysos ou a Bacchus dans l'antiquité ) permanente ! !

    Les hyènes assoiffées de sang ont besoin d'orgies permanentes. Le climax de ces orgies n'est autre que les fleuves de sang qui coulent dans les rues de Goma, Bukavu, Yaoundé, Douala...Nous Africains avons tellement soufferts et continuons de souffir que la haine contre l'oppresseur apparaît necessaire pour nôtre survie. La France en particulier et l'occident ( U.E + U.S.A ) en général célèbrent une orgie permanente avec nôtre douleur. Je pense pour ma part qu'il est temps d'exalter nôtre haine et nôtre mépris profond pour l'ennemi et un amour pour nous mêmes; malheureusement il n'y a pas d'autres alternatives possible. La croyance selon laquelle la France et l'Occident du jour au lendemain vont se transformer en sociétés humanistes et justes n'est rien d'autre qu'un rêve éphémère de quelques retardés pacifistes. Pendant ce temps l'orgie continue! Les chaînes de télévision de la France et de l'Occident passent en boucle les cadavres d'enfants africains morts de famine ou d'infections multiples. Ces images dantesques d' enfants africains sont horribles, leurs visages défigurés pleins de mouches, leurs regards vides et tragiques, leurs corps squelettiques dans l'attente stoïque que maman nature les embrassent pour leur offrir enfin un repos éternel. Pendant ce temps quelque part en France ou en Occident à grand renfort de publicité on adopte un enfant: la philanthropie holocaustique: on assassine 100.000 enfants et on adopte une douzaine comme une preuve de l'altruisme et du respect des droits de l'Homme.

    Posté par n'dikitolè, 09 août 2008 à 00:11
  • Une France laide

    Si en occident il existe un pays pourri, meurtri par sa haine des "noirs", c'est la France et le constat n'est plus à faire. Par contre ce que je ne comprends pas c'est l'amour des noirs pour un pays qui ne les aime pas. Et surtout incapables de mener une révolte contre les fossoyeurs.
    Pouvez-vous m'expliquer ?

    Posté par Pablo, 12 août 2008 à 10:55

Poster un commentaire