Esprits Libres: votre Magazine Jeux Olympiques: La raison de plus de tourner le dos à l'occident. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

25 août 2008

Jeux Olympiques: La raison de plus de tourner le dos à l'occident.

"J’affirme juste que le « mariage » avec l’Europe n’a rien donné, qu’il faut par conséquent passer à autre chose. Malheureusement, nos dirigeants ne l’ont pas encore compris. Beaucoup croient encore en l’Occident. Ce n’est pas mon cas, je sais que mon salut ne viendra pas de l’Occident. Je respecte l’Occident, je fais des affaires avec elle mais contrairement à d’autres je ne le fais pas comme un soumis, un nègre esclave incompétent qui a peur de l’Occident, qui est complexé et qui a un sentiment d’infériorité. C’est fini tout cela, s’il faut traiter avec elle, nous devons le faire d’égal à égal. Malheureusement en Afrique, au Congo en particulier, lorsqu’une personne donne son avis sur une situation, même s’il est bon, il sera toujours moins considéré que celui d’un Occidental. C’est malheureux que les Noirs soient encore esclaves de la sorte. Voilà pourquoi je critique ces relations." Théophile Obenga

Si les africains avaient une leçon à tirer des jeux olympiques de pékin c'est, de se détourner et de rejeter définitivement l'Occident et tout ce qu'il représente comme obstacle, frein à son développement. L'Afrique francophone reste bien un exemple patent d'une union de dupes entre le continent et les pays tels que la France, l'Angleterre etc.... A ce titre, l'existence du Franc C.F.A et le placement à hauteur de 65% des réserves d'échanges que tous les pays africains de la zone franc sont "obligés " de verser au Trésor français, ces sommes africaines qui nourrissent en partie les contribuables français. On peut également y ajouter la parité fixe hier avec le F.F et aujourd'hui avec l'euro. Comble d'exploitation, le C.F.A qui était arrimé au FF continue à vivre alors le F.F n'existe plus. Des programmes scolaires savamment étudiés pour former des citoyens qui se détestent et s'identifient à une culture qui ne les acceptera jamais.

De même qu'il est facile d'observer la ruse et et l'hypocrisie des occidentaux au Zimbabwé par un acharnement  sur la personne du président Mugabé, soucieux de faire respecter des accords que l'on tente de noyer dans le seul but de maintenir la mainmise des individus leucodermes (1%) sur les richesses, privant ainsi plus de 99,99 % d'individus issus de la population kamite de leurs biens.

En se gaussant bien et à raison des élucubrations des puissances occidentales incapables d'observer chez elles ce qu'elles prêchent chez les autres à coups de canons, de bombes et autres armes biologiques, la Chine a fait la démonstration que: l'occident n'est plus que l'illusion de lui même et qui ne continue à tenir que sur la culture du mensonge et de la peur perpétuelles qu'il entretient dans les esprits. Une civilisation prétentieuse et incapable de se remettre en cause même lorsqu'elle sait qu'elle a failli.
Poursuivant le jeu de la mystification sur les droits de l'homme, la orgie humaniste occidentale a rencontré sur son chemin, la détermination du géant asiatique à ne pas succomber à la prestidigitation de l'agitation de ceux dont la civilisation s'est construite sur un charnier de cadavres innocents comme le rappelait René Maran.

Tant sur le plan de l'organisation des jeux que sur le plan sportif, les chinois ont montré au reste du monde qu'ils sont résolument la puissance qui domine le monde non pas à coups de canon et mensonge, malgré les peaux de bananes que les occidentaux n'ont de cesse de déverser sur son parcours ascendant. D'ailleurs pour montrer leur incapacité à rivaliser ne serait que sur le plan de l'organisation des prochains jeux prévus  à Londres, on nous annonce qu'ils (jeux) seront "dynamique et jeune". Ces derniers étaient-ils amorphes et vieux ? Quel aveu de faiblesse et d'impuissance pour des gens dont le sens de la vie est de toujours flirter avec le gigantisme et surtout de relever les défis ( Car l'occident ne voit tout qu'en termes de rivalité).
Disons-nous le, cette réussite, cette montée en puissance n'ont pour source que: la détermination des chinois de puiser dans leur culture et de ne pas se laisser impressionner par les tours de prestidigitation des occidentaux; c'est à dire à rester eux-mêmes et à croire en eux et à leur identité.

S'il persistait encore un doute côté africain sur les capacités de la Chine à être un partenaire fiable car dénué de toute intention et relents colonisateurs mais néanmoins à la course pour ses intérêts, les jeux olympiques de pékin devraient servir à ces derniers à lorgner davantage du côté du géant asiatique où leurs intérêts seront le mieux préservés pour peu qu'ils montrent leur détermination à vouloir tirer son épingle de jeu en tournant définitivement le dos aux maux que l'occident a réussi à semer et qu'ils (Africains) hélas entretiennent avec beaucoup de maestria: Clientélisme, tribalisme et surtout Déni de soi.

Lire aussi, Respectabilité: Expression de l'arrogance  occidentale ici

Posté par MBOA à 14:54 - LIBERTE - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Hotep mboa
    Comme d'hab rien a dire sur ton article
    QUE LE ANCETRES VEILLENT SUR TOI

    Posté par ANUBIS, 25 août 2008 à 17:13
  • Dis-moi, MBOA, quand ZEMMOUR dit qu'ils (africains ou noirs selon ces personnes qui mélangent tout) n'ont aucun sens de fraternité, pense-tu qu'il a un peu raison ?
    Mais qui a ce sens-là sur notre bonne vieille terre, qui, franchement?

    Posté par DANIELLA, 26 août 2008 à 14:50
  • Je le dirai autrement

    Bonjour Dany,

    Le fait même de contester la fraternité des Africains est une preuve que c'est une "donnée" qui est fortement présente dans la mentalité de l'Africain et du Noir en général.

    Seulement,et en ce sens on peut rejoindre le propos de Zemmour (si on la dépouille de tout sens de provocation et de son excès) que cette notion est aujourd'hui très menacée par les options et choix de vie que l'Africain ou le Noir adopte. Et cette tendance est très perceptible chez les Noirs en Occident et pour ceux qui sont restés en Afrique, chez les urbains. Tu pourras nous donner ton point de vue par rapport aux Antilles par exemple.

    Par contre dans les villages, la fraternité reste le dernier rempart qui tient encore ces contrées en vie par l'élan et le souffle de solidarité qui y soufflent.

    Posté par MBOA, 26 août 2008 à 15:15
  • Nous nous saluons dans les petites communes, comme celle où je vis, nous nous parlons, beaucoup ont grandi ici où j'habite.
    Personnellement, cela fait un bon moment, des années, que je vis dans cette commune, mais je suis originaire de Vieux-Fort et des Saintes, (vois la carte de la Gwada, à moins que tu connaisses, déjà...) il y a un esprit de solidarité, au moins, d'empathie, de soutien moral, les gens se connaissent, et les seuls qui font souvent la gueule et ne disent pas bonjour, ce sont les métropolitains qui n'ont pas appris la recette du : "Bonjour, svp, merci et au revoir!" Il n'y a qu'à voir leurs enfants, eux aussi, souvent arrogants et sans stigmatiser cette population qui vient de l'hexagone avec encore des passe-droits, je ne nie pas la quasi exceptionnelle petite masse "d'étrangers" qui sont, eux, fort heureusement, différents et très intégrés.
    Je connais des policiers qui sont encore plus durs avec les antillais, montrant ainsi, leur niveau de compétence et "d'honorabilité" face à la fièvre blanche, c'est vrai, ça existe, le manque de solidarité chez nous, mais j'avoue, de moins en moins, mais nous avons, en nous, être humain que nous sommes, ce besoin de rapport de force et nous nous sentons obligés de nous sentir supérieurs à d'autres.
    En Gwada, ce sont les haïtiens, en effet, les dominicais, mais les métros sont obligés, eux comme les noirs en France, de faire attention, car ils sont en face de personnes très chatouilleuses au niveau du racisme, les choses semblent changer, avec la reconstitution des faits historiques de l'esclavage et l'avantage de ceux qui ont le plus profité du colonialisme, etc,...
    Merci de m'avoir éclairée, MBOA, et j'aime bien quand tu m'appelles Dany, ma mère m'appelait ainsi...

    Posté par DANIELLA, 26 août 2008 à 18:15
  • bonjour

    Nous vous invitons à partager "vos nouvelles" en lien avec le continent africain sur le site communautaire bao.afrobazz.com. Cette initiative a pour objectif d'offrir une meilleure visibilité à la blogosphère africaine francophone ainsi qu'à tout ce qui a trait au continent africain et sa diaspora. La communauté bao.afrobazz.com n'est donc pas réservée aux seuls blogueurs mais à tous ceux et celles qui souhaitent partager et commenter tout type d'information (articles, vidéos, photos...) relatif à l'Afrique.

    Le principe est simple :
    1) inscription
    2) soumettre une nouvelle trouvée sur le net ou consulter celles déjà présentes sur bao.afrobazz.com
    3) voter pour les nouvelles que vous jugez les plus pertinentes.

    Alors à très bientôt sur http://bao.afrobazz.com/

    PS : BAO est l'acronyme de Bouche à Oreille

    Posté par La Team Bao, 30 août 2008 à 17:21
  • Le nouveau patron n'est pas plus sympa que l'ancien

    Bonjour,

    Je suis une enfant-née-en-Europe (expression qui me poursuit jusqu'à aujourd'hui), de parents camerounais qui ont fait leurs études en France dans les années 60. J'ai toujours vécu dans ce pays, jusqu'à l'année dernière où j'ai décidé de partir m'installer au Canada, à Montréal.

    Je ne voulais pas suivre les Jeux de Pékin, je n'ai aucune sorte d'admiration pour les régimes communistes, quels qu'ils soient. J'ai finalement succombé (j'adore la performance sportive...). Cependant, mes convictions restent les mêmes. J'admire les chinois comme on pourrait admirer des robots sophistiqués: leur ténacité et leur abnégation au travail sont quasi extra-terrestres. Mon admiration s'arrête là. Car:

    J'en ai assez que nous, les Noirs, nous ayons besoin de nous définir ou de nous comparer par rapport aux autres. Hier le blanc occidental, aujourd'hui le chinois, et demain ??

    Je ne crois pas à l'angélisme de la Chine envers l'Afrique. Ils investissent en masse, au Nigéria, au Cameroun, mais dans quel but? Ne reproduisons pas, ENCORE, les réflexes naïfs qui consistent à croire qu'ils "apportent". N'est-ce pas là un discours familier?

    Si j'ai précisé mon pays de naissance, c'est pour vous dire que j'ai du FUIR ce pays pour survivre et surtout, essayer de retrouver ma dignité de femme noire. Ce n'est pas gagné mais je me bats. Les chinois sont en France et ils investissent et "apportent". Dans un pays aussi rétrograde, fier et fermé que la France, ils ont réussi à déloger les auvergnats de leurs bistros, là où ces auvergnats étaient, de tradition, les tenanciers depuis des dizaines d'années. Ils tiennent les bureaux de tabac, les petites épiceries de quartiers, des boulangeries, etc. Ils sont FORTS. Respect.

    Mais… lorsqu'ils désorganisent les petites économies locales comme cela se passe au Cameroun, installent leurs usines en plaçant des contremaîtres chinois, dans nos pays encore extrêmement fragiles politiquement et économiquement, l'effet ne peut être que désastreux. Le patron a les yeux bridés et nous, nous nous retrouvons, ENCORE, sous les ordres d'un patron étranger. Ce patron là est trop puissant pour que nous puissions rivaliser dignement et s'émuler sainement en créant des structures économiques qui contrebalancent son pouvoir. La Chine est bien trop puissante économiquement pour l'Afrique actuelle. Nous allons nous faire littéralement engloutir.
    Nous avons ce malheur là, celui de ne pas avoir de répit… les vagues d'envahisseurs de succèdent, sans poses. Car il s'agit bien d'envahir et de sucer la substance vitale: minerais, pétrole, fruits, légumes, forêts… C'est un désastre. Ce vampirisme, made in China, n'est pas moins violent que ce qui a précédé, et nous sommes au début du processus.

    Non, je n'admire en rien les chinois. Nous avons besoin de répit, nous avons besoin que l'on nous foute la paix. Nous avons besoin de nous occuper de nous, tous seuls, comme des grands.

    A bientôt. Merci pour ce blog: j'adore et je soutiens. Je retourne l'explorer comme il se doit ; - )

    Posté par nfomekong, 02 septembre 2008 à 04:14
  • Fausse route chère Nfomekong

    Chère amie,

    Je pense qu'il y a une grosse méprise dans l'interprétation voire la compréhension de ce billet.

    Essayez encore de le relire pour mieux en extraire la substance; car il n'est pas question ici de faire l'apologie de la Chine, mais en même temps on ne peut pas faire comme si elle n'existe pas.

    Et la citation de Théophile OBENGA est assez claire, pour vous faire comprendre ce dont il s'agit.

    Pour vous rassurez, je vous en rajoute une autre encore plus claire me semble t-il pour vous permettre de mieux comprendre l'esprit du texte:
    Professeur Achille MBEMBE: "L'Afrique se sauvera par ses propres forces, ou elle périra. Personne ne la sauvera à sa place, et c'est bien ainsi

    Posté par MBOA, 02 septembre 2008 à 08:34

Poster un commentaire