Esprits Libres: votre Magazine 151087 un numéro visionnaire - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

16 octobre 2008

151087 un numéro visionnaire

Hier 15/10/2008 , 21 ans déjà que disparaissait le capitaine Thomas Sankara, disparition sous le sceau d'un complot savamment ourdi et dont les rumeurs persistantes citent l'Élysée dans sa partie la plus françafricaine. L'Afrique déplore depuis 21 ans l'absence de l'un des plus ardents combattants du néocolonialisme et de l'impérialisme français, tandis que d'autres fêtent l'anniversaire de sa disparition.

Nombreux sont les gens qui fustigent le manque de probité, de maturité politique, de vision des dirigeants africains à l'instar de la classe politique française dont l'exercice est un classique; les médias propagandistes et bien d'autres. Mais à qui profite ce véritable déficit de vision et d'intégrité des "dirigeants africains ? AREVA exploiterait-il sans vergogne l'uranium du Niger  avec de la vision ? Bolloré contrôlerait-il l'économie du Cameroun, Gabon et les autres avec de la vision ? La détention par de milliers de particuliers hexagonaux tout comme par la Banque de France des tonnes d'or pompé gracieusement et comme le souligne Gilles Labarthe dans son livre, "La France n'a laissé que des poussières d'or après son passage". * Tout ceci aurait-il été possible avec des dirigeants ayant de la vision et de l'amour pour leur continent ?

A qui profite le crime, les assassinats des visionnaires tels que Sankara, Um Myobé, Moumié, Lumumba et les autres ?

La dernière salve de Nicolas Sarkozy et sa bande qui, pour noyer le poisson, sont prompts à regretter que l'Afrique n'ait pas d'hommes intègres pour porter haut son flambeau devrait donner matière à réflexion aux Bongo, Compaoré, Biya, Wade etc.... A moins que ces derniers, comme il se dit, ne se sentent pas concernés parce que portant des passeports autres que ceux de leur pays ? Pour parler comme Sankara, "des moins africains".

Pourtant depuis les indépendances formelles, le capitaine Sankara est à n'en pas douter, le plus intègre des dirigeants de ces dernières décennies que l'Afrique ait connue, seul d'entre le pack de valets suiveurs et sans conscience, à avoir compris que l'Afrique n'aura son indépendance réelle que par un retour aux valeurs fondamentales et en imposant son point de vue tout en défendant sa Liberté. N'est-ce pas la raison de sa mort précipitée et programmée, ce refus de se faire dicter les règles par la plus françafricaine des chambres de l'Élysée ?
A l'image de bien d'autres tombés sur les recommandations venant des services secrets et autres pôles de l'empire, Thomas Sankara fait partie de ces vrais enfants d'Afrique qu'on aime lorsqu'ils se sont tus et qui continuent de remplir le carnet de chasse de la pieuvre Françafrique; carnet hélas pour les uns et heureusement pour les autres déjà bien fourni.

A la presse hexagonale et aux censeurs de la pensée, nous affirmons donc ces propos fort sages du capitaine Thomas Sankara: " Il est nécessaire, il est urgent que nos cadres et nos travailleurs de la plume apprennent qu’il n’y a pas d’écriture innocente. En ces temps de tempêtes, nous ne pouvons laisser à nos seuls ennemis d’hier et d’aujourd’hui le monopole de la pensée, de l’imagination et de la créativité.  "
car,
" L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère... "

Discours de THOMAS SANKARA a ADDIS ADEBA

DISCOURS DE THOMAS SANKARA AU SOMMET DE L'OUA d'ADDIS ADEBA Le 29 Juillet 1987. A peine 4 mois, la lâcheté et la fourberie des uns et des autres ont eu raison de cet enfant digne d' Afrique. Mais si le contenant n'est plus, le contenu continuera à faire de la graine. Sankara sera à jamais dans tout enfant africain qui aura compris son message.

* Citation extraite de " L'Or africain"; page 21.

Posté par MBOA à 11:15 - SANKARA FOR EVER - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    REVEILLEZ VOUS FRANCAIS....

    Se qui se passe dans toutes l afriques c est la cause de tous ces pourris qui les gouvernes des noirs bien sur , apres vous accusez les blancs l europe ou les etats unis ou d autres apprenez a vivrent ensembles chez vous et arrettez de vous bouffez la vie la revolution faitent la chez vous yen a marre de vous assistez , prenez vos responsablitez et gerez vous meme et assumez , l afriques est riches balayez devant votres portes toujours a critiquez la france si vous aimez pa la france dehors , j espere que bientot touts va changer , critiques la france sifflez dans la marseillaise toujours a vous plaindrent et a pleurnichez , critiquez noshommes politiques la france est une democratie comparez a ces dictatures africaines ou des pays arabes qu ils veulent nous donnez des lecons de savoirs vivrent MDR , laissez la france vivrent , la france se n est pa la poubelles du monde , le monde islamiste radical surtout l iran et non le peuple ces dingues chiites qu ils veulent occupez la france se batard de ahamendja et sa bande de sanguinaire qui tortures sont peuple et leurs complices dans le monde , peuple du monde peuple libre reveillez vous contres ces barbares si il faut que nous fassions la guerre contres ces pourris je dit OUI ,meme les musulmans modrez devraient se revoltez contres ces religieux qui tuent tous les jours des musulmans chiite sunite et d autres , l ennemi n1 est l iran avec son regime et sa haine du monde judeos chrestiens et musulmans ; liran se base sur la religion pour nous fairent la guerre , si le monde fait rien un jour le monde pleuras g bush et d autres .

    Posté par LE MONDE L IBRE, 16 octobre 2008 à 12:32
  • La Marseillaise

    Georges LABOUYSSE
    31340 BONDIGOUX




    La Marseillaise : un délit d'outrage à la personne humaine ?




    Comme citoyen français et du Monde, de nationalité occitane, je suis indigné par le comportement de la classe politique et de certains médias qui n'ont rien d'autre à faire que de sacraliser des paroles sanguinaires et des appels au meurtre : « Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! »… pour faire oublier les graves problèmes qui secouent la planète, les pratiques des voyous du système bancaire, les peuples qu'ils affament, la crise économique, environnementale et sociale qui menace l'ensemble de l'humanité.
    Faut-il rappeler que ce « chant de guerre de l'armée du Rhin » est devenu l'hymne national sous le nom de Marseillaise le 14 février 1879 et accompagnait les conquêtes coloniales de Jules Ferry au nom de la « supériorité de la race blanche », car comme disait ce dernier à l'Assemblée Nationale le 28 juillet 1885 : la France « doit porter partout dans le monde sa langue, ses mœurs, son drapeau, ses armes, son génie. »
    Faut-il rappeler qu'un « délit d'outrage » à la Marseillaise fut voté en 2003 dans le cadre des lois sécuritaires de Sarkozy, traduisant ainsi un retour au communautarisme nationaliste franchouillard de la « Belle Epoque », celui-là même qui brisa le capitaine Dreyfus et qui conditionna l'assassinat de Jaurès le 31 juillet 1914.
    Jusqu'à quand va-t-on vociférer sur nos stades comme sur un champ de bataille : « Aux armes citoyens !… L'étendard sanglant est levé… Ces féroces soldats qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes… », autant de paroles indignes d'un pays qui se prétend celui « des droits de l'Homme ».
    Je m'honore de ne pas les avoir inculqués à mes élèves et d'avoir préféré celles de l'Ode à la joie de Beethoven, devenu l'hymne de l'Europe pour unir les peuples dans une diversité pacifique.
    Alors ou bien l'on supprime les hymnes nationaux sur les stades, comme le proposait Joseph Blatter président de la FIFA en 2005, ou bien l'on choisit l'universalité de l'hymne de Beethoven.
    Dans tous les cas, j'ose espérer que mes enfants et mes petits-enfants ne seront pas contraints de céder aux tentations sectaires et totalitaires qui agitent aujourd'hui certains milieux politiques vers « une langue unique, un drapeau et un hymne sacrés… et bientôt un seul parti ! »…
    Et enfin que la France sera traduite un jour, en raison des paroles sanguinaires de son hymne, devant une juridiction internationale pour incitation à la haine raciale et délit d'outrage à la personne humaine.


    Le 16 octobre 2008


    Georges LABOUYSSE
    Enseignant retraité
    Auteur de : « Histoire de France, L'IMPOSTURE »

    Posté par godilhaire, 16 octobre 2008 à 19:11
  • J'attendais ce rafraîchissement de la pensée depuis mon réveil matinal.Ce rappel d'un chapitre de l'histoire politique africaine est une matière à consommer sans modération, un vaccin contre l'impérialisme,le néo-colonialisme et une pillule contre toutes formes d'idées qui tendent à faire de l'Homme noir un être de seconde classe.
    Notre pensée morale ou notre état d'esprit a besoin d'être alimentée par l'histoire de nos héros qui ont marqué positivement leur temps.Ce courant alternatif doit nous éclairer à conjuguer nos efforts pour faire émerger nos pays respectifs,en particulier, et l'Afrique en général.Comme le Ché ( T.SANK.)l'affirmait:"Notre pays a besoin des hommes libres pour mettre en place un monde de paix et de respect".Aujourd'hui encore, c'est toute l'Afrique qui a besoin des Hommes libres pour son émancipation.
    Mais ont-ils compris la leçon?ceux qui l'ont conduit prématurément au tombeau.

    Posté par Boucantier, 17 octobre 2008 à 00:22
  • ô toi monde libre loooool

    ô toi monde libre, oui toi l'incapable, toi l'analphabète toi le SLAVE, toi l'abruti, toi l'idiot de l'Est, toi l'illétré, toi le minus, mais que viens tu faire ici ? Tu ne sais ni lire ni écrire, ni parler correctement la langue du pays dont tu prétends être le Chef lool. Vas manger ton cochon et arrête de nous faire perdre notre temps, parce que j'ai perdu du temps pour essayer de lire la sottise que même ta mère est incapable de faire avec son concubin d'en dessous.
    Espèce de Chien vert qui t'a dit que la france est une démocratie? Qui t'a dit ça, petit leucoderme de merde !

    Posté par bjl, 17 octobre 2008 à 12:23
  • entre cons...

    entre le monde libre et bil on a là l'exemple de deux racistes pur jus, on peut donc admirer dans leur verbiage de comptoir l'absence totale de syntaxe, d'humanité et la présence massive d'une racialisation générale de tous les aspect de l'humanité.

    Je leur souhaite bien du plaisir sadique dans leur combat de petits rats de labo, combat qui se résume à gueuler à l'Autre qu'il est le plus naze de la cage et qu'il mérite donc de périr.

    Il faudrait quand même se pencher sur tout ces afros haineux qui équilibrent la balance du racisme en france, le terme de leucoderme est leur badge de reconnaissance. Toutes les têtes d'affiche de la défense afro soi-disant extrême s'accouplent avec l'extrême droite française ce qui est assez grave pour que l'on se penche dessus.

    Ces deux abrutis (le monde libre et bil) se retrouveront peut-être dans une manif du mdi et de la droite socialiste, évidemment l'afro extrême lèchera le cul du facho blanc car, c'est automatique, ces défenseurs afros extrêmes ne sont que les petits chiens des fascistes occidentaux, des "coloniaux", des bountys grands crus.

    Quand on refuse le racisme il ne faut pas se voir comme faisant parti d'une race c'est le b-a-ba tout de même!
    Ces nouveaux fachos afros ressemblent beaucoup aux fachos juifs qu'ils envient et jalousent plus que tout!

    Posté par mica, 24 octobre 2008 à 16:53

Poster un commentaire