Esprits Libres: votre Magazine DITES A MONSIEUR SARKOZY QUE, BHL A DIT QUE .... - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

01 novembre 2008

DITES A MONSIEUR SARKOZY QUE, BHL A DIT QUE ....

"... le droit de s’exprimer, même si on a tort, même si on va  trop loin, la liberté d’expression ne se partage pas". Bernard Henri Levy *

07_02_08_sarkozy_cabu_philippe_val
Monsieur le président de la république,

Permettez-nous de signaler notre grand étonnement, notre stupéfaction suite à votre réaction face à la poupée à votre effigie.
Mais où est donc passé votre sens de l'humour tant revendiqué ? Ne vous décriviez-vous pas comme le chantre de "la liberté de sourire" lorsque le prophète Mahomet est tombé sous les exploits de la caricature ? Pourquoi considérez aujourd'hui que ces mêmes exploits soient devenus des "balles" pour vous ? Où est-donc passez votre capacité à transcender les caricatures et au nom de "la liberté de sourire" esquisser un joli sourire devant cet exploit caricatural de grande et haute envergure ?

Dans votre philosophie de la liberté de sourire, vous y joigniez aussi votre entrain à la défense de la liberté d'expression lorsque vous  affirmiez, je cite " Il vaut mieux trop de Caricatures que pas assez". En cela, c'est-à-dire dans votre démarche, votre combat pour la liberté d'expression vous étiez même indirectement ou non, soutenu par l'autre philosophe que le monde entier envie à la France; le sieur BHL. Ce que pense aussi d'ailleurs son alter-ego et non moins brillant Alain Finkielkraut.

Parlant de la liberté d'expression, le grand philosophe BHL affirme ceci:"
Robert REDEKER a écrit ce qu’il a écrit c’est son droit le plus imprescriptible, depuis la révolution française, des générations de français se sont battus pour obtenir ce droit tout simple, le droit de s’exprimer, même si on a tort, même si on va  trop loin, la liberté d’expression ne se partage pas".

Ne faisant pas de la variabilité géométrique avec les concepts, appliquons cette définition à l'auteur de la poupée qui vous fait perdre brusquement votre allant, votre jovialité, votre sourire, votre sarcasme euh pardon...votre hilarité que nous adorons et disons donc: "L'auteur de la poupée Vaudou a produit ce qu'il a produit c’est son droit le plus imprescriptible, depuis la révolution française, des générations de français se sont battus pour obtenir ce droit tout simple, le droit de s’exprimer, même si on a tort, même si on va  trop loin, la liberté d’expression ne se partage pas".

Faut-il croire que votre capacité au sourire,votre entrain à défendre la liberté d'expression ne sont décuplés que  lorsque l'excès de caricatures dont vous êtes le chantre ne vous concerne pas ? Non ! Nous ne voulons pas croire à un tel manque de cohérence vous concernant.  La cohérence ! Oui la cohérence. Celle qui conduit à la justice; ainsi le soulignait Pierre Vidal Naquet: "La noblesse de la justice, c'est d'être cohérente ". Soyez donc noble monsieur le président, ce faisant vous avancez vers la justice. Votre noblesse fera également naitre en nous cette capacité, cette exigence de sourire qui vous tient tant à cœur.
Comme dit un adage du côté de chez nous que nous paraphrasons pour la circonstance et surtout pour vous, " Ce qui s'est passé chez les Canards se passe maintenant chez les Coqs".

* BHL manque de cohérence pour un intellectuel à voir ici


Posté par MBOA à 08:14 - JUSTICE - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    PARFAIT !

    Cette réplique n'a besoin d'aucun commentaire... Parfait, c'est absolument parfait... Que pourrait répondre le petit homme à sabots après cela...? Bravo pour l'excellente tirade...

    Posté par Michel, 01 novembre 2008 à 10:17
  • Imparable, bravo, et tout cela s'explique ici >
    "Être à la fois David et Goliath : Anatomie d'une schizophrénie"

    http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=5159&lg=fr

    Posté par Gilatz Mon, 01 novembre 2008 à 19:20

Poster un commentaire