MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

28 octobre 2007

Un Enlèvement Chirurgical: Zoé livre les secrets du Darfour

Une affaire encore plus grave qu'elle n'y parait. L'arche de zoé qui porterait aussi bien le nom de l'arche de la mort est bel et bien une organisation qui promettait une mort certaine ou une certaine mort aux enfants africains. Vous ne croyez pas soupçonner le vaste trafic qui se trame dans cette affaire. Comme l'empoisonnement des sols des Antilles par le chlordécone, l'Arche de la mort (Zoé) est le é-nième maillon d'une chaîne bien longue et l'on comprend maintenant pourquoi ses responsables disent que les autorités françaises sont... [Lire la suite]
Posté par MBOA à 20:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
26 octobre 2007

ARCHE DE ZOE: L'art d' "humaniser" l'esclavage

Il aura suffit d'un changement de lettre, pour que l'arche qui aurait  sauvé l'humanité se transforme en un gigantesque négrier "volant" des temps modernes. Comme au bon vieux temps, se parant des arguments "humanistes" et humanitaires (le principe d'ingérence humanitaire), l'ONG (Organisation Non Gouvernementale) "Arche de ZOE " s'est, comme les négriers occidentaux l'ont fait pendant plus de 400 ans, arrogée le droit d'aller "voler" des enfants en Afrique méprisant toutes les règles... [Lire la suite]
Posté par MBOA à 12:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 juin 2007

1 er ANNIVERSAIRE DU SANCTUAIRE DE LA DEPREDATION et du PILLAGE: Musée du Quai Branly

    Ce jour 23 juin 07, 00 heures, Paris et toute la France "officielle" fêtera  le 1er anniversaire du Musée  du quai  branly.  Ce musée qui symbolise "la puissance occidentale" sur les autres peuples. A cet effet, il est important de rappeler le texte que j'avais publié, il y'a aussi 1 an et 1 jour exactement.       Les fastes de la cérémonie de deuil et la beauté du cercueil peuvent-elles faire oublier le crime commis ? Réussiront- ils à dissiper la ... [Lire la suite]
Posté par MBOA à 23:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2006

"Sanctuaire de la déprédation et du pillage ou mode d’'expression

Les fastes de la cérémonie de deuil et la beauté du cercueil peuvent-elles faire oublier le crime commis ? Réussiront- ils à dissiper la pestilence et effacer les stigmates de violence qui se dégagent du macchabée ? Tels semblent être le leitmotiv et le pari des initiateurs du musée du quai Branly qui,une fois de plus,tenteront de nettoyer et de noyer la macule de l’horreur dans les fastes et les paillettes.Le prédateur, une fois de plus, s’enrichira sur le dos de ses proies rappelant cette formule encore plus vrai... [Lire la suite]
Posté par MBOA à 22:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]