MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

08 décembre 2008

Nicolas SARKOZY vous ne vous adressez pas à AZZOUZ BEGAG !!!!

Le Zimbabwe a suffisamment souffert. Toutes les discussions ont été engagées (...) mais il est un moment où, quand un dictateur ne veut pas entendre, ne veut pas comprendre, les chefs d'état et de gouvernement doivent cesser de discuter. (...) Il doit partir", a déclaré le chef de l'État dans un discours sur le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. En cette journée du 60e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme, le monde entier ne pouvait qu'avoir les yeux... [Lire la suite]