Esprits Libres: votre Magazine ELOGE D'UN GENOCIDE: LA FRANCE SAUTE SUR KOLWEZY - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

19 mai 2008

ELOGE D'UN GENOCIDE: LA FRANCE SAUTE SUR KOLWEZY

Jusqu'où ira le mépris de la France pour l'Afrique ? Combien de temps les Africains accepteront-ils êtres froissés ainsi par une puissance dont la survie à l'échiquier internationale dépend du continent africain ? Quiconque a regardé le journal de TF1, et connait le sujet traité, ne saurait se soustraire de ces questions, lorsque la chaine de télévision a diffusé son reportage sur l'ancien président français de 1974 à 1981 et l'anniversaire aujourd'hui fêté.

L'ancien président français Valéry Giscard D'estaing ne manque vraiment pas d'air. En se rendant à Kolwezy pour célébrer les exploits de la légion étrangère, il ouvre une porte débouchant sur l'apologie des crimes de l'armée française en Afrique et dans ce volet, la liste est bien longue. Dans 6 ans, s'il est encore en vie, monsieur Chirac pourrait lui aussi se rendre en Côte d'ivoire pour fêter le dixième anniversaire de la tuerie des ivoiriens par l'armée française.

Valéry Giscard D'estaing ne manque vraiment pas d'air. Celui qui s'est enrichi sur le dos des centrafricains en volant les diamants de ces derniers ne s'est pas seulement contenter de flouer l'ex "ami" feu Bokassa sur le plan des minerais, puisque la légende lui attribue également des affaires d'alcôves" avec la femme de l'empereur. Ce qui est un acte de haute traitrise, pour un ami.

L'opération de Kolwezy n'était rien d'autre qu'une opération génocidaire, une opération d'épuration ethnique pour le compte du contrôle des richesses de cette partie hautement riche du Zaïre par les puissances coloniales. Comment peut-on ainsi aller fêter un si macabre et désastreux anniversaire si on est pas hanté par un esprit de suffisance et de mépris comme l'est la France face à l'Afrique francophone ?

Les Katangais comme aujourd'hui les palestiniens, ont été présentés comme des rebelles, parce qu'ils refusaient le pillage de leurs ressources par les puissances coloniales avec la complicité de Mobutu, celui là qui, avec les belges et les américains a commandité la mort de Patrice Lumumba pour s'installer au pouvoir et brader les richesses de ce pays, dont le coltan (colombo-tantalitte) est aujourd'hui la convoitise de toutes les industries de communication.

Ce manque de considération, ce mépris que la France affiche vis-à-vis de l'Afrique qui s'est traduit encore à ce jour par le voyage de Giscard D'estaing en Kolwézy, ne fait que nourrir un sentiment anti-français que la France regrettera dans les années à venir, les générations futures ne seront pas aussi permissives que celles de leurs parents.

Posté par MBOA à 20:54 - FRANçAFRIQUE - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    A qui la faute ?

    Mboa mon Frère.
    Comme d'habitude, tu sais décelé les symboles qui ne sont que des provocations pour "allumer le feux" comme l'aurait dit un adorateur du Blues, qui a appliqué le terme "nègre" à la chanson en la personne d'Eric Bamy.
    Mais à qui la faute ?
    Il y a quelques temps je parlais de l'embrasement au Cameroun, en Afrique du Sud(peu y croit alors que), etc....L'Afrique a été, est, et sera l'objet de toute les convoitises, une terre à prendre, que Dieu donne à celui qui veut la prendre d'après un certain Victor Hugo. En annonçant cela je me plaçait dans la lignée des "Voyant" au sens terre à terre du terme. Dans toutes les Sagesses sur le globe on parle d'un breuvage qui rend sourd, aveugle et muet. Mais personne ne nous oblige à le boire. Donc je le répète et encore plus aujourd'hui avec le savoir à portée de main :
    A QUI LA FAUTE ?

    Posté par sakanouye, 19 mai 2008 à 23:18
  • Tout à fait !

    Je suis parfaitement d'accord avec toi frérot !
    Nous laissons trop la possibilité, pour ne pas dire donnons le bâton pour se faire fouetter.

    Posté par MBOA, 20 mai 2008 à 12:07
  • maman Afrique entre la douleur et l'espoir !

    Comme dans aucun autre endroit au monde; la douleur et la barbarie de l'homme contre l'homme a lieu et s'applique au quotidien sur ce
    continent: Afrique et misère, Afrique et colonialisme, Afrique et injustice, Afrique et exploitation..... Le reste des êtres humains qui habitent la terre regarde en spectateurs passifs et accepte avec fatalité les drames dantesques sous formes de famine, génocides, épidémies artificielles, neo-esclavage.... qui ont lieu de forme répetitive en terre africaine.
    Il ne serait peut-être pas surperflu de souligner ici que tous les êtres humains descendent des africains et que la civilisation est apparue en Afrique il y a 2 Millions d'années. Le continent africain souffre depuis la pseudo-fin de l'esclavage transatlantique et du commerce triangulaire, les méfaits de l'expansion coloniale et du capitalisme européen avec ses séquelles qui sont entre autres: l'aliénation des élites intellectuelles africaines, la destruction de cultures et des systèmes de productions autochtones et d'organisations sociales,la dépendance totale de ses économies...curieusement à cause de differentes raisons historiques, économiques, culturelles et mêmes réligieuses ces conditions se sont maintenues en Afrique jusqu'à nos jours: Les anciennes puissances coloniales maintiennent les africains jusqu'à nos jours dans une situation de demi-esclavage ( les commémorations folkloriques place de la Bastille et autres n'y changeront rien du tout pour l'instant!).
    L'histoire nous apprends que les Anglais, les Hollandais, les Portuguais, les Français..... ont amassés des fortunes colossales comme traficants d'esclaves et propriétaires de bateaux négriers aujourd'hui les mêmes européens et les américains utilisent les institutions mondiales ( F.M.I, Banque Mondiale, O.M.C. et autres O.N.G's déguisées ) comme instrument de la nouvelle vague de misère et d'esclavage qui s'abat sur l'Afrique.
    L'Afrique on ne le dira jamais assez est le continent le plus riche du monde en matières premières. Près de 40% de tous les minéraux consommés dans le monde sont produits en Afrique. L'Afrique produit 90% du chrome mondial, 80% de cobalt, 64% de magnesium, 50% d'or, 95% de diamant, 90% d'argent, 40% de cuivre, 40% d'aluminium, 80% de coltan ( necessaire dans l'élaboration de microcircuits, batteries de laptop... ). Sur le plan énergétique l'Afrique c'est aussi 40% du potentiel hydroélectrique mondial, 35% d'uranium, et 20% de pétrole pour le moment. Toute cette richesse fabuleuse pour une population totale de 500 Millions d'habitants seulement.
    Pour comprendre ces contradictions; il est nécessaire de se rappeler que les systèmes économiques et de productions africains actuels ont été dessinés exclusivement en fonction des intérêts et des necessités respectifs des métropoles coloniales. Pour cette raison les économies sont attachées à une sévère dépendance ou demi-esclavage.
    Pour terminer li est nécessaire de dénoncer et de démonter le cynisme du G8 groupe des pays les plus industrialisés du monde ( véritables vampires des temps modernes qui vivent et survivent littéralement grace au sang et au sacrifice des africains et bien entendu avec la complicité de leurs laquais locaux ). Ce groupe après chaque reunion où le but principal est de trouver des méthodes encore plus efficaces d'exploitations de matières premières annonce toujours avec tambours et trompettes des aides pour sortir l'Afrique de la misère et de la pauvreté le scenario est le même depuis plusieurs decennies.

    Posté par n'dikitolè, 20 mai 2008 à 14:38
  • A QUI LA FAUTE ?

    Bonsoir mes frères et soeurs,

    Tout ça est bien lamentable pour notre chère et mère continent, l'Afrique. Comme l'a souligné mon frère ci-dessus, A QUI LA FAUTE ? Aux occidentaux ? Aux Africains ? Je pense que les Occidentaux ont leur part de responsabilité dans ces tous malheurs qui frappent l'Afrique, mais nous même Africains, à commencer par nos gouverneurs de pays, ce que d'aucuns appellent Chef d'Etat, nous même disais-je sommes responsables, je dirais en grande partie de ce qui arrive à notre continent l'Afrique. Pour illustrer mon propos, je prendrai un seule exemple et qui a récemment fait l'actualité, je veux parler de l'éviction de Jean-Marie Bockel du 1er gouvernement Fillon. Si vous avez suivi les informations, pourquoi ce monsieur a été "viré" du sécrétariat d'état à la Francophonie ? Parce qu'il a osé demander à Sarkozy de signer l'acte de décès de la Françafrique, comme ce dernier l'avais promis pendant sa campagne électronique pour la présidentielle de 2007. Qui a ou qui ont demandé à ce que Jean-Marie Bockel soit remplacé à ce poste lors du dernier remaniement du gouvrnement après les munipales de 2008 en France ? N'est-ce pas BONGO et SASSOU NGUESSO les présidents Gabonais et Congolais respectivement ? Vous êtes-vous demandés un seul instant pourquoi un français demande la fin d'un système et que ce sont les Africains qui protestent (enfin les dignitaires Africains) ? Autre preuve, savez-vous quelle a été la destination du premier voyage du remplaçant de Jean-Marie Bockel, Alain Joyandet ? Il est allé rendre visite, semble-t-il, à Omar BONGO, accompagné de Claude Guéant. Si avec ce peu d'exemples, et Dieu seul sait combien il en existe, d'aucuns d'entre nous pensent que l'Afrique est dans cet état du seul fait des occidentaux, alors on n'est pas prêt à se reveiller. Et je crains que cela dure encore plus longtemps.

    Vive l'Afrique, Vive la terre de l'Humanité,
    A la prochaine, DIEU VOUDRA TOUJOURS.

    Posté par Un frère de sang, 20 mai 2008 à 22:56

Poster un commentaire