Esprits Libres: votre Magazine LE RACISME ANTI-BLANC: La fin des privilèges pour Nostalgiques? - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

07 septembre 2008

LE RACISME ANTI-BLANC: La fin des privilèges pour Nostalgiques?

arton2291Depuis que Alain Finkielkraut a solennellement lancé le mouvement, l’idée a fait du chemin et trouve un certain écho parmi les Nostalgiques.

Des différents échanges observés ci et là à travers les forums, j’ai acquis la certitude personnelle que, ce que les Nostalgiques appellent racisme anti-blanc, correspond et c’est bien fait pour eux, à la fin de leurs privilèges, dont le premier et le plus important à mes yeux était l’adulation voire l’adoration, le culte que le Noir vouait au Blanc, conséquence d’une idéologie savamment orchestrée et mise en place par ses penseurs.

Le complexe d’infériorité, conséquence des affres de l’esclavage puis de la colonisation, en passant par des clichés dénigrants qui continuent somme toute à circuler dans les médias et autres supports qui alimentent cette idéologie, a conduit à une perte de son identité par le Noir, pour ne se voir qu’à travers le paradigme de l’autre, tout en sachant qu’il n’y est pas accepté. Des automatismes et mecanismes se sont installés dans les deux sens. D’ailleurs sans que le Blanc ne l’exige, à sa vue, le Noir tout naturellement se sent obligé de se faire petit-nègre, en face, son alter ego Blanc attend de lui cette attitude et se sent davantage investi d’une supériorité toute aussi naturelle. Un petit exemple illustrant cette attitude est palpable dans le tutoiement facile et quasi systématique du Blanc à la vue du Noir, pendant que ce dernier se cramponne au vouvoiement ; on pourrait ainsi multiplier des exemples.

Les habitudes s’installant, tout devient comme naturel et l’adage dit "l’habitude est une seconde nature". Et nous savons la vie dure des mauvaises habitudes, c’est dire combien le chemin sera encore long si rien n’est fait ...

Les temps changent !

Ce titre qui rappelle la célèbre chanson de Mbarali Claude alias Mc Solar, colle très bien à l’actualité du Noir.

Une intervention dans un forum disait à propos des rapports entre Noir et Blanc que ce n’est pas le taux de mélanine entre nous qui fait la différence, mais la mentalité, confirmant en quelque sorte ce que je pensais. Si j’ai bien compris cet intervenant, j’ajouterai l’éducation ! oui l’éducation que nous recevons nous forge, façonne notre mentalité et nous conditionne dans nos rapports avec l’autre.

La démythification, voire la démystification du Blanc qui s’opère dans la mentalité du Noir, corollaires d’une accumulation de frustration, d’injustice, de mépris, de rejet, est aussi le fruit d’une autre éducation à laquelle se penche enfin le Noir, dans son rapport avec lui-même et avec l’autre. Car de tout temps, l’attitude du Blanc vis-à-vis du Noir est celle de la négation, de déni d’humanité. Cette négation entraînant chez le Noir le rejet de sa propre personne, de sa propre identité, de son référentiel de base.

Il est donc impératif pense l’ideologue Blanc, pour le Noir d’assimiler, d’intérioriser non pas dans le but de les sensibiliser à l’attitude négrophobe, des gens comme Victor Hugo, Voltaire, Deslozières, Montesquieu, Hegel, David Hume, Georges Cuvier, Georges Buffon, Ernest Renan etc. (1)malgré le penchant négrophobe exacerbé de ces énergumènes, mais dans l’unique but de créer le rapport d’adoration, d’idolâtrie vis à vis du Blanc.

Encore aujourd’hui, les youloulous et les yalalas et autres scènes de joie qui accompagnent par exemple un Jacques Chirac, un Sarkozy Nicolas, un Rocard Michel ou un Kouchner chez les Noirs montrent le dégré de conditionnement et d’aliénation dans lesquels le Noir se trouve. Là ou l’indignation devrait s’exprimer, c’est la danse, les scènes de joie et les applaudissements qui s’expriment.

Une forme de rébellion contre soi même d’abord et contre l’idéologie de l’autre ensuite, du fait du poids des rapports de leur longue histoire commune est en marche. Une espèce d’impertinence du Noir,un changement de répère et de régard qui ne sied guère aux idéologues Nostalgiques voyant leurs privilèges fondre comme neige au soleil. Le référentiel mensonger et aliénant du Nostalgique devient objet de risée, de rejet et de mépris chez le Noir,parce que tissus d’approximations, de contre vérités,de délires négrophobes comme l’illustre la dernière ponte de Grenouilleau Pétré.

La docilité légendaire, l’obéissance aveugle, la pseudo passivité du Noir font place à une prise de conscience de ses propres capacités, de sa capacité à dire NON quand il le faut, mais surtout celle de plonger dans ses racines pour y trouver les ingrédients de son identité, refusant l’aliénation dans laquelle on l’a contraint, récusant le jugement des Nostalgiques qui, aujourd’hui encore, parlent à sa place. Car le seul peuple au monde qui n’osait jamais et ose à peine puiser dans ses racines pour aller vers les autres, est bel et bien le peuple Noir, convaincu de ne pouvoir rien apporter à l’autre, de n’avoir rien apporté, fort de ce que nous disions plus haut, son passé (celui que le blanc-ideologue a confectionné pour lui) lui donne une image dévalorisante et hideuse, comme disait Aimé Césaire parlant de ce Nègre, "Il était comique et laid".

Comment peut-on toujours attendre du Noir qu’il se projette dans l’avenir sur les bases d’un passé erroné, falsifié, tronqué et aussi laid, tel que le Blanc-négrophobe l’a conçu ? Tout ceci est plus que criminel et doit cesser et les seuls capables d’y mettre un terme sont les Noirs eux-mêmes.

Le racisme anti-blanc au secours des Nostalgiques !

Tel un ressort comprimé dans un tube et qui un jour, lorsque sa force réussit à pousser le bouchon, vous le prenez en plein dans la figure, c’est ce que vivent aujourd’hui les Nostalgiques. Comme un fouet, ce refus du Noir de ne plus se regarder et regarder son histoire avec les instruments de l’autre, ce refus d’être considéré comme un objet ou un enfant dans la perspective la plus valorisante, flagelle l’idéologue négrophobe conscient et inconscient, qui perçoit cette tangente nouvelle comme une atteinte à sa personne, un racisme à son endroit.

De la perte de contrôle et d’emprise d’une part, on assiste à la prise de conscience, à l’appréciation de ce que l’on est par soi et non plus comme l’autre le voudrait d’autre part. Puisque toute l’idéologie négrocide/phobe est fondée sur le renvoi d’une image négative du Noir, produisant chez ce dernier un manque d’estime voire un déni de sa personne.

Ce jeu des prismes conflictuels comme je le nomme, par lesquels, la valorisation de tout ce qu’il fait, nécessite l’approbation et la validation du Blanc (pour certains gênés par cette attitude et pour le négrophobe, comblé à plus d’égards) pour que le Noir soit convaincu du bien fondé de son action, et le Blanc-Négrophobe pour se confirmer dans son statut de guide, maître, voire dans son rôle paternaliste, attend du Noir cette allégeance, cette soumission. Tout ceci,à en juger les gesticulations des Nostalgiques, s’achemine vers son terme bien sûr avec la malediction des Nostalgiques. Le Noir a compris qu’il fallait casser ce miroir, ce faisant briser les chaînes invisibles et visibles qui le maintiennent sous la domination afin de se projetter dans l’avenir et surtout ameliorer son rapport avec l’autre.

Les atavismes ont la peau dure. Comme à leur habitude, il faut inventer quelque chose pour contrer toute tentative de reconstruction de sa personne, de son identité par le Noir, quitte à se poser en victime imaginaire. La nouvelle trouvaille de nos Nostalgiques, me rappelle à certains degrés ce qui s’est passé dans le monde du football. Lorsque le brillant joueur de son vrai nom Edson Arantes Do Nascimento dit Pélé a, par son talent ,coiffé tout le monde du football, il fallait quelques années plus tard créer un Pélé Blanc dans l’optique de montrer que le génie ne pourrait appartenir au peuple Noir. Les exemples sont multiples dans tous les domaines.

Cheikh ANTA DIOP éminent savant dont le travail sur l’historiographie Nègre est sans commune mesure,continue d’être combattu par des égyptologues de pacotille et autres historiens Nostalgiques de petit acabit, dans la seule perspective de montrer la passivité, le non apport du Noir dans l’histoire de l’humanité. Dès lors qu’il s’agit de redonner au peuple Noir la place qui lui revient dans d’autres domaines qui ne nécessitent pas que la force des "muscles" et encore,les Nostalgiques usent et abusent des stratagèmes pour tourner en dérision, incriminer voire annihiler cette démarche.

Aujourd’hui dans cette même logique,le communautarisme et le racisme anti-blanc sont les arguments confectionnés de toutes pièces pour continuer à faire passer une idéologie agonisante, en panne d’arguments et en manque d’inspiration. Le Nostalgique n’intègre pas la perspective d’avoir un dialogue, un rapport d’égal à égal avec le Noir, il en est incurablement malade et réfractaire.

Tout est prétexte à l’accusation de racisme anti-blanc pour nos Nostalgiques,dès lors qu’un Noir se refuse dorénavant à toute soumission à un système qui souhaite le voir à jamais dans une posture abrutissante et avilissante et du coup l’infériorisant comme c’est le cas jusqu’à maintenant.

"Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre à la fois dans son identité et dans son altérité" et tant que cette maxime ne sera jamais appliquée, alors considérez chers Nostalgiques que nous vous apparaîtrons comme des racistes anti-blancs que seule votre imagination fertile est capable de produire, car vous n’aurez jamais plus de répit.

Posté par MBOA à 13:33 - ESCROQUERIE - Commentaires [22] - Permalien [#]

Commentaires

    La convergence des fils et filles kamits est en marche vers la Renaissance. Cela va de soi, que ce mouvement signe la chute, la fin de l'idéologie obscurantiste, criminelle et d'égarement de l'humanité finement pondue par les suprémacistes Blancs contre les Kamits. Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de cette lutte pour notre libération longtemps amorcée par nos Ancêtres pour se défaire de l'étau dans lequel nous étions tombés.
    Une phase qui emmène l'instauration de nouveaux rapports entre le Monde Kamit avec celui des Non-Kamits en réconciliant le Kamit avec lui-même et en renvoyant le Non-Kamit à sa propre réalité.
    Texte pertinent autant que tous ceux qui naissent de la plume de nos Frères et Soeurs au travers de leurs diverses contributions: Africamaat, lebilletkamit, ...Bravo à tous les VISIONNAIRES KAMITS QUI VOIENT pour ECLAIRER LE MONDE EN GENERAL ET KAMIT en particulier.

    Posté par connaitre_salut, 07 septembre 2008 à 14:39
  • Vous êtes sûr que le "peuple noir" existe ? personnellement, je n'aimerais pas qu'on m'assimile à un supposé "peuple blanc"... Il y a dans cette chaîne de "action-raciste", "réaction-raciste" quelque chose que je comprends mais qui me désespère. D'ailleurs, je ne suis pas blanche, mais rouge-brique, et rouge de honte bien sûr, si vous m'obligez à appartenir à une soi-disant "race blanche" qui se réclamerait comme telle !
    Il est pourtant démontré depuis longtemps que cette notion de "race" n'a aucune base scientifique démontrable, et que les différences à l'intérieur du groupe des gens à peau "noire", sont aussi grandes qu'à l'intérieur des gens à peau "blanche". Et les similitudes trouvées entre les deux groupes tout aussi nombreuses, même au simple niveau corporel...
    Je me souviens de ma joie en découvrant la belle diversité physique des chinois, et aussi le rouge qui leur montait aux joues, dans un très beau film très silencieux d'Antonioni. Elle me disait que j'étais tombée, inconsciemment, dans un schéma raciste qui décrivait les chinois comme tous pareils, petits et impassibles...et qu'il était grand temps d'y réfléchir moi qui était si sûre d'avoir l'esprit ouvert !
    Si l'on prend des définitions géographiques, peut-on dire que les peuples africains sont tous similaires ? des définitions politiques ? - on sait tout le mal que font les frontières arbitraires tracées par la colonisation...doit-on parler d'ethnies ? ont-elles encore les caractéristiques que créaient un certain isolement (même parcouru d'échanges).
    Je me souviens d'avoir dit à un copain centre-africain que la musique pygmée m'était trop étrangère. cela l'avait choqué. Mai j'ai appris depuis à l'aimer - comme j'aime toutes les musiques polyphoniques.
    Bien sûr, nous sommes déterminés par notre histoire et par l'histoire de nos ancêtres...mais si on nous donne la chance de réfléchir (par les études , les rencontres, les lectures ou par les voyages) sur ce déterminisme, ne nous donne-t-on pas la chance d'y échapper ou ou moins de travailler à le faire ?
    Je suis tellement navrée de cette haine "en retour". Il me semble qu'elle nous fait passer à côté de solidarités qui devraient s'installer, entre pauvres par exemple, quelques soient leurs origines...

    Posté par vieille dame, 08 septembre 2008 à 11:42
  • YES MEN !

    Bonjour, Mboa !
    Le racisme anti-blanc ? Le pire est que cette expression a même été relayée dans les médias; c'est terrible. A t-on vu, un jour sur cette terre, des Nègres qui aient fait des blancs des êtres dénués d'intelligence et de discernement? L'histoire a t-elle jamais fait état d'une entreprise ayant conduit des Africains à théorisé d'une supposée infériorité naturelle des Blancs, c'est à dire des Européens? C'est dire combien le mot racisme est bien galvaudé par cette expression inventée par nos éternels idéologues des plateaux TV.

    A+

    Posté par A2N, 22 septembre 2008 à 17:28
  • Thus saith the Lord!
    Amitiés
    MJ

    Posté par MJ, 24 septembre 2008 à 11:14
  • mouarf

    "Je suis tellement navrée de cette haine "en retour". Il me semble qu'elle nous fait passer à côté de solidarités qui devraient s'installer, entre pauvres par exemple, quelques soient leurs origines...
    Posté par vieille dame, 08 septembre 2008 à 11:42"

    ah vraiment, ces leucos impayables ! merci pour cette franche partie de rigolage ! permettez moi de vous dire vieille dame que la haine des autres, C EST VOTRE SPECIALITE A VOUS LES LEUCODERMES! interrogez votre propre histoire au lieu de vous raccrocher piteusement au branche d'une humanité à laquelle vous n'avez jamais crue, juste pour ne pas perdre la face !

    Vous êtes dorénavant démasqués !

    Excellent texte MBOA : effectivement, ils agitent haine et racisme anti-blanc juste pour se voiler la face et surtout par lâcheté. ça corrobore une chose pour moi , quand ils exercent leur négrophobie, ils le font non pas par ignorance, mais en toute connaissance de cause.

    O Houé

    Posté par O houé, 30 septembre 2008 à 20:35
  • article mensonger

    Vous n'avez pas le monopole de la souffrance tout comme "les blancs" n'ont pas le monopole du racisme et de l'esclavagisme.Des noirs ont eu des esclaves noirs et blancs.Et à ce que je sache les généraux afro américains font bien aussi tirer sur des femmes et des enfants de toutes couleurs comme les généraux blancs.On trouve toujours de bons prétextes pour assouvir ses frustrations,ses propres contradictions,c'est pourquoi les illusionnistes et les aviveurs de haine ont encore de beaux jours.Les jeunes ont bien le droit de tourner la page et de vivre leur propre vie et histoire.Vous êtes pareil à ceux que vous dénoncer.Vous jouer avec le feu nous n'avons pas tous le sentiment de devoir nous excuser d'être venu au monde.Et sommes beaucoup à être imperméable à votre discours.L'esclavagisme est une pratique qui à été pratiqué par tout les peuples.Et c'est le peuple dit blancs qui y ont mis fin.Néanmoins des société entière tiennent encore en esclavages les plus faibles.

    Posté par henker, 08 novembre 2008 à 17:45
  • Jouer avec les mots n'à jamais rien arrangé.Ces discussions reste toujours dans un cadre qui n'à plus rien à voir avec la réalité de la plus part des blancs :n'ont ils pas choisi un président d'une autre couleur que le blanc en amérique?Ce n'est pas moi qui ai inventé les marques ,ni fait des classification .Ce qui compte c'est le fond en l'occurence briser les tabous raciaux tourner la page de la division qui profite aux intérêt de beaucoup.Comment peut t on ainsi généraliser sur les individus faisant parties de groupes en apparence homogène.C'est passer sous silence les conditions d'existence réelle de la plupart des blancs au long des siècle au fil des générations.Au sujet de la théorisation du concept de supériorité désolé de vous contredire une fois de plus d'autres peuples l'ont fait dans des livres la bible le coran le livre de la bande a gengis khan,les japonais,les chinois et on peut suivre la trace de la dite formule nous sommes les uniques au dessus de tout ce qui n'est pas nous dans toutes les cultures anciennes dans les noms mêmes des tribus clans et peuples de tout horizon.Il faut regarder les choses en face et ne plus chacun nous parer des plus beaux effets oratoires pour en définitive régler toutes les différences par des massacres qui un jour reviendront demander raison.

    Posté par patrick, 08 novembre 2008 à 18:54
  • bien vu!

    Bonjour MBOA,

    Bravo! c'est net! c'est clair! c'est bien!
    Le complexe de supériorité et la culpabilisation tout comme le complexe d'infériorité et de victimisation sont des stigmates, des verrues et çà se soigne! Yes, we can!

    Posté par miam's, 26 novembre 2008 à 01:03
  • boh

    tu sais c'est quoi le vrai probleme de tous se bordel ?
    c'est que les blancs font tous pour oublier leurs passer pouri et que les noirs vienne nous briser les burnes avec toute les 10 min .
    se que je voie moi aujourd hui dans les rue c'est des black ,des blanc et des beurs ( meme des chinois) ensemble et qui se foute pas mal de la couleur de son pote

    le racisme , la difference on la cree a partir du moment ou l'on passe au dessu de l'etre humain , toi et moi on est des etre humain , on est pas noir on est pas blanc , sauf dans votre monde de facho

    arrette de nous mettre nos pseudo difference dans les pieds et laisser nous vivre ensemble

    Posté par billy joe, 03 janvier 2009 à 01:18
  • "La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec"

    non , on est obliger de s'assoir dessus

    Posté par re billy joe, 03 janvier 2009 à 01:19
  • Les africains

    sont des parasytes qui viennent conquerir nos pays occidentaux car ils sont INCAPABLES de faire fonctionner les leurs.
    Depuis que vous etes la, c'est la débandade!

    Posté par putain, 09 avril 2009 à 20:17
  • Toi franchement t'es un vrai raciste ''putain'' ! Tu parles comme si c'était les Africains qui avaient demandés à venir en Europe ! Si tu veux moi aussi je peux dire : " les Européens n'avaient pas à aller en Afrique " ! Tu me fais rire, depuis que les Blancs sont allés en Afrique c'est la pagaille ! Avec toute la merde qu'ils ont foutus ! Alors arrêtes avec tes propos, parce que moi aussi j'pe t'sortir des trucks du même genre !

    Posté par Sadioba, 01 mai 2009 à 22:09
  • futur

    merci j'ai bien ris, encore un article écrit avec une kippa sur les doigts .

    Bref quand y'aura plus de blanc , les arabes vous remettront là où vous étiez avant que les méchants blancs viennent foutre la merde chez vous et radiqué les mladie que vous adoriez, bande de ploucs, sans les Francais vous seriez eunuque en terre d'islam , 14siecle d'esclavage et vous pensez que les blancs sont raciste !!!
    c'est nous les blancs qui avons éradiqué l'esclavage alors le racisme m'enmerde mais vu au train où vont lews choses quand le monde du blanc sera kapout , les choses redeviendront ce qu'elle ont toujours été , faudra pas vous plaindre, on aura fait ce qu'on a pu pour vous aider, pas de reconnaissances de votre part est insultant pour votre intellect , incapable de reconnaitre ces amis quand ils faut vous préfériez dire que le racisme anti blanc n'existe pas, libre a vous mais faudra pas venir pleuré quand certain viendront vous cueillir dans vos pays quand nous seront plus là pour vous protégér , allez faire un tour en arabie saoudite voir ce qu'est le vrai racisme , vous me dégoutez a parler de ce que vous connaissez pas,.
    le racisme en france : rmi, assedic, soin gratuit, etc etc bref vous etes ridicul.

    Au faite c'est notre civilisatioon la meilleur , vous avez voté avec vos pieds en venant mandier ici

    Posté par wouff, 28 mai 2009 à 23:02
  • Je ne savais pas que Afrikblog était un blog raciste. Inquietant et nauséabond.

    Posté par coco, 03 juin 2009 à 03:17
  • Vous me faites tous rire

    Vous me faites tous rire mvous autres.

    Vos propos prouvent que le raciste anti-blanc existe.

    Les noirs n'avanceront pas leurs causes de cette façon.

    Qu'est-ce que vous voulez le contrôle absolut par les noirs pour faire des blancs des esclaves pour vous venger...

    Je suis Latino Argentin d'origine
    Je trouve vos propos déplacé et raciste.

    Posté par ontheroad, 10 juillet 2009 à 01:11
  • -_-'

    Ca pue la merde...

    Si t'es pas content, degage d'ici mec!

    La preuve de l'existence du racisme anti-blanc est consacrée par ton texte merdique.

    Posté par -_-', 30 juillet 2009 à 10:29
  • EXCELLENT ARTICLE

    Bonjour,

    Je trouve que cet article est excellent : très bien rédigé, servi d'une argumentation pertinente. Il me semble, qu'il ne s'agit absolument pas d'un article qui prône le "racisme anti-blanc"... comme certains l'ont supposé ici. L'auteur de cet article, n'est pas raciste et ne prône pas le racisme envers l'Autre, quel qu'il soit. Il avance simplement l'idée que, petit à petit, les personnes noires commencent à avoir conscience de l'asservissement (mental) auquel les ont condamnées des siècles d'esclavage et des années de colonialisme. Ce qui les conduit à remettre en question certains postulats, comportements que beaucoup de personnes blanches avaient et "ont" toujours vis-à-vis des personnes noires (quoi qu'on en dise...). L'auteur de l'article avance le postulat que les personnes blanches qui souhaitent voir les noires demeurées dans une position "d'infériorité" par rapport aux blancs... prennent cette prise de conscience des noirs pour... "un racisme anti-blanc".
    Quant aux personnes qui avancent que si les noirs sont en France, c'est pour profiter du système, car les dirigeants de leurs pays d'origine sont des "incapables"... Je leur demande juste ceci : Entre les occidentaux et les africains, qui a profité de l'Autre ? (Traite des noirs, colonialisme). D'ailleurs, actuellement : qui profite encore de l'autre ? (Poscolonialisme : Sachez que la plupart des dirigeants africains que vous critiquez sont mis en place par les anciennes puissances coloniales... dont la FRANCE).
    MBOA : ton article est réellement superbe. Félicitations.
    Keyshia

    Posté par Keyshia, 10 août 2009 à 18:24
  • Si on insulte un noir c'est du racisme et tout le monde t'insulte, si un noir insulte un blanc c'est banal, pourquoi ça ? Moi j'avais mis le drapeau de la France sur ma trousse et quelqu'un insinué que j'étais raciste et évidement j'ai arrangé ça : patriotisme n'est pas RACISME merde ! On peut plus aimer son pays ? Ah par contre si des gens se baladent en France avec le drapeau de la turquie, Maroc etc. c'est normal, si ils brûlent le drapeau Français c'est normal ben voyons, c'est dégueulasse !

    Posté par Wood, 24 août 2009 à 17:42
  • Colonisation mentale

    De quoi serais-je coupable ? Du refus de soumission ? De la vision enfin du Blanc comme mon égal ? D'admettre que je suis Noir occidental et que je sois différent par mon histoire, par ma pensée, par mon parcours, par mes rapports avec les autres qu'ils soient Blancs, Noirs, Jaunes, Rouges, ou "Gris" ? Parce que j'aurais tendance à préférer une femme noire plutôt qu'une blanche ? Parce que je préfère les patates douces aux frites ? Parce que je me sens le droit de répondre sale blanc quand on me traite de sale noir ? Je ne me sens coupable de rien ! Le Blanc je le connais mieux de l'intérieur, j'ai été élevé avec lui, nous avons fréquenté les mêmes écoles eu quelquefois les mêmes passions, dansé sur les mêmes musiques, mais nous avons toujours eu cette rivalité permanente sur la question du droit à l'insulte. J'ai tendance en effet à avoir la réplique facile c'est vrai et les Blancs ne sont visiblement pas habitués supporter l'adversité d'un Noir.Pour ma part c'est tout simplement pour lui une question de temps.Il va bien falloir qu'il s'habitue à voir un Noir lui botter le cul quand il est stupide. Il n'y a en cette observation aucun réflexe anti-blanc de ma part pas plus que je ne le soupçone à la moindre contrariété d'avoir envers moi un réflexe anti-noir ? Autrement, je me moque éperdument de la paranoïa ambiante de ces Blancs qui sortent à chaque fois qu'ils sont victimes de la méchanceté d'un Noir les stigmates de la douleur d'un peuple victimisé : c'est un peu le monde à l'envers non ?

    Posté par Ali, 23 novembre 2009 à 05:50
  • puff

    c'est vraiment un texte pitoyable.... il ne faut pas oublier que toutes vos
    institutions,villes,hopitaux et vos soupçons de civismes ont été développer par les "méchants blanc"pendant des siècle et que depuis que nous vous avons laissé les clef de votre destin,on peut constaté que votre continent ne cesse de sombrer dans un désarroi et une pauvreté total ,causé par la plus part de vos républiques bananières,qui exploite et torture leurs peuple à travers des horreur se répétant une par une(milices,génocides,accaparation des pouvoirs et des richesses par un minaurité,non respect du peuple et de ses conditions de vie,corruption.....
    globalement vous traité votre propre peuple pire que le ferrai "les méchants occidentaux"...
    comme example nous pouvons prendre l'ancienne rhodésie qui était l'un des pays les plus prospère du monde avec une économie solide et du pain pour nourrir tout le monde(noirs et blancs)ce pays était un example pour le reste du continemt africain,c'etait le paradis... depuis la revolution de mugabe(après avoir massacré des milliers de blancs et d'avoir chasser les autres comme des chiens,alor qu'ils avait fondé une nation solide qui était la rhodésie)l'actuel zimbabwe ne cesse de dépérir et de sombrer dans la pauvreté et la corruption la plus totale,sont peuple est ravagé par les maladies et j'en passe...il est passé du statut de pays riches à celui de pays faisant parti des plus pauvres de la planète et tout ce qui va avec...et tout cela en 30 ans...alors arrété de voir l'homme blancs comme un monstre ,certe il eu un mauvais comportement pedant l'époque coloniale des rois et des empires. mais sachez que beaucoup de vos aquis viennent de ce même peuple,qui est le peuple occidentale...


    peace et respect envers tout les habitants de ce monde...

    cordialement

    Posté par leo, 08 février 2010 à 23:15
  • Nous avons encore le dos large

    Le dernier commentaire est hautement comique.

    Passons sur les approximations orthographiques et syntaxiques (je risquerais d'etre aussi mesquin que la personne dont jesuis en train de décortiquer la subtile prose)...

    Disons que, au XXIeme siècle, les croyances prennent encore le pas sur la raison.

    Car ce commentaire n'est qu'un condensé de vieilles croyances d'un Occident qui se croit superieur au reste du Monde.

    J'ai un peu de compassion pour ces croyances, car elles ont été savamment entretenues pendant le XIXeme siecle et le XXeme siecle: l'historien Pascal Blanchard, associé a Nicolas Bancel, avait montré comment, a cette epoque, plus de 60 millions de personnes, en Europe, avaient "découvert" les peuples colonisés grace a des expositions itinérantes que les spécialistes ont justement qualifiées de "zoos humains". Ces zoos humains ont été l'un des éléments principaux de la p^ropagande coloniale européenne, et ont contribué à durablement polluer l'image des "indigènes" dans l'inconscient collectif européen...et dans l'inconscient collectif des peuples colonisés, aussi.
    Pascal Blanchard(qui est un français de France, et donc peu soupçonnable de partialité dans son travail)en a fait un reportage remarquable, dont je propose un lien vidéo:

    http://www.dailymotion.com/video/xg02z_doc-les-zoos-humains_blog

    et aussi un lien html:

    http://www.monde-diplomatique.fr/2000/08/BANCEL/14145

    De quoi polluer l'esprit des gens pour longtemps...

    Cependant, aucune pollution n'est irréversible.

    Il est donc necessaire de répondre a tous ceux dans l'esprit est encore intoxiqué par ces vieilles lunes.

    A ceux qui pensent que l'Afrique n'existe que depuis les conquetes coloniales européennes, un peu de connaissance de l'Histoire Africaine précoloniale ferait le plus grand bien.

    Savoir que les Pharaons d'Egypte etaient africains noirs aussi (quoi de plus normal, me direz vous...mais encore aujourd'hui la normalité est contestée par quelques "nostalgiques", comme Frere Mboangila l'a bien décrit)

    Savoir que le Royaume du Dahomey suscitait l'admiration des voyageurs français...avant que la France ne lui fasse la guerre! Apres la victoire des français (apres de nombreuses années de conflit), les journaux français n'eurent pas assez de mots pour trainer dans la boue un royaume qu'ils admiraient avant les conquetes coloniales.

    Voila ma modeste contribution à ce que la dénonciation de l'imposture du concept de "racisme anti blanc" ne se conclue pas sur un commentaire ... que je préfère ne pas qualifier.

    respect pour le posteurde ce commentaire, malgré l'égarement de sa pensée.

    Posté par pipal, 11 juin 2010 à 04:55
  • shame on you!!!

    J'arrive assez tard je l'avoue, mais franchement je m'adresse uniquement a ceux qui, parce qu'ils ont un petit cerveau: Le problème n'est pas Blanc contre noir, la vérité doit être dite, c'est tout, lisez un peu, informez vous, vous constaterez que le noir à très,trop longtemps rabaissé, les plus grandes inventions que l'on à longtemps et en connaissance de cause attribué à " des blancs" (puisqu'à l'époque les noirs afro américains n'avaient aucun droits) sont pour la plus grande majorité issue de ces noirs que certains insultent.
    Est ce du racisme que de vouloir rétablir la vérité?, est ce être " anti blanc",de dire toutes ces vérités?
    Un peu plus de recul, et d'intelligence seraient certainement plus positif et constructif que des propos injurieux envers les noirs, les arabes, qui ne sont et j'en suis persuadé la cause de tous vos maux chers amis!!!
    La vie est ainsi faite, chaque peuple à besoin de connaître son passé, son histoire, sa culture pour évoluer, un con est un con, et sa couleur de peau n'est absolument pas un critère pour excuser la bêtise.
    J'en ai vraiment assez d'entendre que la France va mal à cause des étrangers, des noirs et des arabes qui " prennent le travail des Français" etc..., soyons un peu plus ouverts d'esprit bon sang !!!!
    Je suis noir, et Oui, mais surtout fière de l'être,je n'aime pas les cons c'est tout, qu'ils soient noirs, blancs, jaune et tout ce que vous voulez....

    Posté par Kountakinté, 02 novembre 2010 à 09:28

Poster un commentaire