Esprits Libres: votre Magazine Comment Nicolas Sarkozy et les droits de l’homme ont eu raison de Rama Yade. - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

10 décembre 2008

Comment Nicolas Sarkozy et les droits de l’homme ont eu raison de Rama Yade.

Celles qui, pour justifier la politique d’ouverture du président Nicolas Sarkozy, ont été voulues et choisies pour être les vitrines, les icônes et symboles de l'intégration et l’insertion des minorités à la française dans les affaires de l'état, seraient elles entrain de vivre le pendant de cette politique? Etaient-elles des fusibles dont on s’est bien caché de nous révéler la véritable fonction ? Ou alors expérimentent-elles là encore, la non-disponibilité/disposition des Français à voir non pas seulement dans la lucarne mais aussi dans la direction des institutions les minorités visibles ? Quelles que soient les raisons, il n’est pas aisé en tant que « symboles » d’être acteur ou actrice dans la vie politique française lorsqu’on vient d’une certaine minorité et qu’on manque d’expérience ou de maturité. La sanction est encore plus forte.

La bronca contre Rachida Dati dès les premiers instants de sa prise de fonction en tant que garde des sceaux en dit long sur l’état d’esprit de la société française et sa perception de ces français issus de l’immigration à des postes régaliens ou décisionnels. La critique ad-hominem dirigée sur Rachida Dati en est l’illustration parfaite. Cette critique qui n’a pas fait que porter sur sa « façon de faire » mais bien plus sur Rachida Dati en tant qu’individu. Et rien ne saurait justifier cette chasse à l’homme qui prend ses racines sur des perceptions éculées qui continuent somme toute à obnubiler les Nostalgiques.*

Faire-valoir de la politique d’affichage ou de représentation des minorités voulue par Nicolas Sarkozy, fusibles pour atténuer les effets dévastateurs des orientations politiques du prince de l’Elysée ? L’incompréhension reste toujours grande quant à la prédation dont elle est victime. En d'autres termes l'acharnement sur la personne que l'on observe par rapport à Rachida Dati ne s'explique toujours pas. A part Cresson Edith et aujourd’hui Ségolène Royal qui subit la lutte d'égo des pachydermes de son propre camp[Le parti socialiste français chantre du misérabilisme et de l'exploitation des votes des français issus de l’immigration, sans pour autant faire leur promotion], il me semble que jamais une ministre n'avait subi des attaques foudroyantes ad-hominem comme le vit la garde des sceaux Rachida Dati.

Rama Yade ! Ah !!!! La bronzée de l’équipe Sarkozy. Celle qui donne tout son sens et sa portée aux droits de l’homme versus France. Si elle n’a pas connu la même fortune que sa collègue, peut-être parce que le ministère dont elle a la charge est à l’image de la considération que l’on a des idéaux qu’elle était censée défendre dans son secrétariat d’état. Ce qui ne l’expose pas beaucoup à la critique franco-française. On s’en fout des droits de l’homme. Ce ne sont que des principes et rien d’autre. On fait beaucoup de cacophonie là-dessus, mais quand çà ne nous concerne pas. Cette dimension, Rama Yade n’a pas su l’intégrer pour atténuer son zèle.

Et son ministre de tutelle le lui rappelle par cette formule :"qu'il y a contradiction permanente entre les droits de l'Homme et la politique étrangère d'un Etat, même en France ". Bernard Kouchner oublie dans ce constat fort édifiant et juste de sa part, de préciser une chose. Est-ce que la France a-t-elle jamais eu la légitimité à parler des droits de l’homme, alors que son histoire montre qu’elle a toujours navigué à contre courant de ceux-ci tant sur son territoire qu’ailleurs. Les droits de l’homme restent un assemblage de principes que l’on vocifère lorsqu’il s’agit de parler des autres, mais en réalité leur application en France est tout aussi douteuse voire similaire à ce qui se passe dans les pays qu’elle critique pour le non respect de ces principes. Et ceci n’est pas lié à la présence du prince Sarkozy Nicolas, même si sa présence a amplifié la dégradation, accéléré la régression de ces principe, mais une constante permanente qui perdure. La dégradation et la régression ont rendu aveugle la machine au point qu’elle broie même certains préservés d’hier.

Le zèle de Rama Yade, comme on nous dit qu’il se murmure à l’Elysée, a fini par avoir raison de son enthousiasme et de son engagement « sincère » en politique et trahir son inexpérience en la matière. Et Bernard Kouchner sachant de quoi il s’agit le rappelle à celle qui n’a eu de cesse de tancer les partenaires de la France sur le plan économique. La fougue de Rama Yade traduit-elle sa croyance en ses convictions de droit de l’hommiste. Ou est-ce tout simplement l’autre pendant de Nicolas Sarkozy qui, pour ne pas courir le risque de déplaire ses partenaires, a préféré faire jouer le mauvais rôle à ses symboles-fusibles. La reine de la France angélique, pour ne pas dire l’hagiographe du gouvernement français fait aujourd’hui l’amer constat de ce qu’est la realpolitik.

Tout ! sauf de l’angélisme. Rama Yade s’inspirera longtemps de ce que signifient les droits de l’homme en France, comme le lui rappelle une fois de plus Bernard Kouchner "on ne peut pas diriger la politique extérieure d’un pays uniquement en fonction des droits de l’homme. Diriger un pays éloigne évidemment d’un certain angélisme "

Posté par MBOA à 14:21 - POLITIQUE ET MENSONGE - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    A QUI LE TOUR ???

    RAMA YADE serait-elle victime de son franc parler, de son inexpérience en politique, de son éloquence ...? Elle doit effectivement méditer sur les propos de son ministre de tutelle. Elle réfuse de se présenter comme tête de liste pour les prochaines élections européennes. Elle souhaite rester au gouvernement et éventuellement s'occuper du secretariat des affaires européennes. Mais elle agace dit-on sérieusement le patron, le sieur SARKO. Il souhaite l'envoyer à STRASBOURG afin qu'elle fasse ses "classes" et en tant que novice de la vie politique française. Pourquoi réfuse-t-elle cette proposition ? Compte tenu de son âge, elle devrait aller faire son apprentissage en tant que parlementaire. Il est vrai qu'en règle générale en FRANCE tous les politiques prefèrent le palais BOURBON et à défaut il se retrouve au parlement européen. Harlême DESIR en sait quelque chose, il est vrai que ce dernier se contente de ce qu'on lui propose. Ce qui veut dire que pour certains, le plus important reste le fait d'avoir un fauteuil, que ce soit à Paris ou en ALSACE, peu importe. Il appartient donc à mademoiselle RAMA YADE de s'armer de patience et de reflechir tranquillement pour son avenir, même si elle ne restera plus longtemps dans ce gouvernement. Je pense à la création d'un parti politique en concertation avec Mme TAUBIRA et pourquoi pas ? A condition qu'elles se mettent d'accord pour faire avancer la cause des noirs de FRANCE. La patience n'est pas son point fort alors qu'il lui en faudra bien évidemment. Une autre possibilité serait d'aller "chialer" dans le bureau du "boss" durant des heures afin qu'il ait pitié et lui confie un autre secretariat moins humiliant pour une femme noire. Quels vicieux ? Celui et ceux qui ont eu l'idée de lui faire ce cadeau empoisonné dès la constitution du gouvernement FILLON 1, ils doivent bien se marrer aujourd'hui... Le monde politique et surtout les hommes politiques français sont "particuliers". Ce qui veut dire que je suis à la recherche d'un qualificatif approprié, car ces gens ne réalisent pas qu'ils doivent définitivement changer de "logiciel" en ce qui concerne le regard qu'ils portent sur les noirs et les africains en particulier. Nous sommes à quelques semaines de la prestation de serment d'un métis à la MAISON BLANCHE, MISTER OBAMA, et ils continuent à être des nostalgiques inconditionnels. Sacré élite française ? Nous devons aller chercher notre épanouissement politique en nous organisant et avec des personnes qui veulent l'intérêt des personnes issues de l'immigration et non pas obtenir un fauteuil de ministre, député, maire, conseiller de je ne sais quel parti politique...
    Je pense tout particulièrement à quelqu'un comme CALIXTE BEYALA. Elle est aujourd'hui une "looseuse" une "as been" même si elle continue à être invitée sur des chaînes du cable.
    Nous ne devons plus perdre du temps avec ces genres de personnes qui pensent avant tout à elles et uniquement à elles. Pour cette dernière, le plus important était d'offrir ses fesses à l'animateur de télé le plus connu de FRANCE. Enfin pour RAMA Yade? SOUHAITONS qu'elle retrouve un poste qui lui permette de ne pas disparaître des projecteurs et c'est peut-être cela qu'elle redoute...? Aller courage ma soeur !!! comme dirait l'autre.

    Posté par djoubian de Pana, 10 décembre 2008 à 19:17
  • A la place des postures hypocrites habituelles sur les ddh, Sarko devrait saisir l'occasion d'ouvrir plutôt un secrétariat d'état subordonné au ministère de l'intérieur... puisque la France est constamment épinglé par l'Europe et l'Onu sur son manque de respect flagrant en ce qui concerne les ddh.
    En effet ce ministère est inutile si c'est pour aller lâchement comme d'habitude faire la morale aux plus faibles et faire semblant de ne rien voir lorsque des contrats économiques sont mis en jeu.
    A propos l'épisode dernièrement avec la Chine a été très comique, les Français ne comprenant pas pourquoi ils étaient plus que les autres visés par la haine et les menaces chinoises. La réponse elle est simple mais je pense que la plupart ne comprendra jamais sans doute pourquoi.
    Quant à Rama Yade, elle a dit être entrée pour Sarkozy, elle en ressortira par lui.

    Posté par Johari, 11 décembre 2008 à 03:18
  • vous du noir dans les yeux ou quoi?

    rama yade est une grande bourgeoise, de la race de ceux qui ont vendu l'afrique aux plus offrant... Elle savait en signant que son poste était bidon et non péreine, elle savait très bien qu'elle ne servait alors que la cause de sarko médiatiquement, rama yade est une pute idéologique, une actrice politique quoi! Une fourberie de plus, sarko parlait aux cons racistes blancs pendant sa campagne, en nommant rama yade il a communiqué aux cons racistes noirs et comme les autres frères occidentaux ils se sont fait baiser...
    Le cas dati...
    Elle s'est véritablement prostituée. Son parcourt est jalonné de vieux maçons qui lui servent à chaque fois à passer outre les examens et autres auditions pour obtenir ses diplomes tout en lui permettent de sortir toutes les nuits et de faire la nawba comme disent ses acolytes...
    Ces deux personnages sont comme les socialistes de l'ouverture à gauche, des vendus pour rien ou presque, des mines anti-démocratie.
    Koushner, cet ami des pédophiles, ce sataniste, ne doit pas être écouté, il ne fait que répéter ce qu'on lui dit de dire, il ne fait que ce qu'on lui dit de faire...
    Prendre tous ces personnages au sérieux c'est se moquer de soi, se manquer de respect, être un bon gros veau, raciste et bizarrement chauvin!

    Posté par mica, 11 décembre 2008 à 10:52
  • Diplomatie française, organisation et orienation

    Et bien, je suis d'accord sur l'incompétence de Kouchner.

    Le ca géorgien est révélateur. Pourquoi les russes sont'ils allé à l'épreuve de force e 2008 et pas avant? Les russes y sont allé par peur que la géorgie rentre sous peu dans l'OTAN hors, l'adhésin à l'oranisation n peut se faire qu'a l'unanimit des membres. Chirac avait dit qu'il s'opposerait, hors, avec sarkozy la position française c'est inversé. La Russie n'a donc lus eu d'autre solution que de rétablir par la force l'équilibre détruit par le retrait du véto français. Granve éherreur de calcul de la France.


    Mais aileurs, il y aut des avancé. Le cas libanais est un succès. Le lian non reconnu par la syrie n'étaient pas viable. La syrie en guerre froide avec Israel du fait de l'occupation du Golan avait introduit l'influence iranienne au liban pour lutté contre israel (guerre de 2006). La Syie était de plus coupé de toute altrnative à l'alliance iranienne epuis la rupture avec la France en 2005 àla suite de l'assassina d'Harriri.
    Le rétablissement des relations entre la Frace et la Syrie a permit des avancés. La France a promis defaire presssion sur Israel pour qu'elle évacue le liban et a assuré qu'elle n'occuperait plus le liban (role de la finul). La France garatit Israel de sa force militaire et aide à son intégration dans la région. La Syrie quand à elle soit reconnaitre le Lban (ce qui est fait) et cessé d'introduire l'influence iranienn au liban. Les bases d'un équiibre dans le levan ont été établit. La diplomatie française peut en être fiert.

    Dans les affaires africaines, c'est l'incohérence qui comine avec toutefois certaines choses biens vues. Pour l'afrique méditerranéenne, le partenariat franco-égyptien comme base de l'équilbre est une voieconstructive. L'Ehypte est dailleurs depuis longtemps francophile et bien que n'ayant jamais été territoire français elle es membre de l'OIF.
    La tentative de rapprochement avec Kadafi fut moins heureuse. Mais, il faut tenté de controlé cet agitateur permanent et donc il faut lui parer, mais l'on en a fait trop.

    Globalement pour l'afrique noire, le postulat sarkozyen de base explique les incohérences. D'un coté sarkozy veut que la France se retire(cela soutend une partie u livre blanc de la défense) afin de redéploié l'armée française dans l'océan indien et en asie.
    Mais la France est tenue par ses obligations, l'ONU l'UE et l'UA attendent la France au Darfour. Plus récement encore, 'on demande la France dintervenir contre les pirates et en RDC.
    Etant donné que Sarkozy ne vet plus de octrine globale d'action, l'on fait au coup par coup et pour ne pas être accusé de Françafricanisme, l'on n'appel plus les chefs d'états africains dont l'avis est précieu. Ainsi, pour la maurtanie, la France n'a pas consulté le sénégal et a pris des sanctions contre Nouakchott alors Dakar non.

    Dans le cas afgan, les choses se posent dans les mêmes termes, ce sont les présuposés idéologiqes du président qui dictent les choix. Sarkozy est un occidentaliste, il estime donc que l'interret de l'occident prime sur l'interret national et qu'il faut faire corp avec les USA dans l'affaire afgane au risque de perdre des soldats pour rien.

    Le sommet de la Francophoie de Québec a été révélteur d'autres inflections présidentielles que l'on pouait attendre. Deavant le parlement Québécoi, il n'a cessé de mettre ensemble canada et québécois dans sont discour. L'on est bien loin du "français du canada" de De Gaulle.
    Sarkozy n'a de plus assisté qu'un une journée du sommet de la Francophonie ou en plus des membres étaient présent le président Boutéflika. Alors que l'organisaion politiue francophone prenit des résolution linguitiques et politiques importantes, le président français était à New-York: heureusement que les africains et les québécois étaient là!


    Je pourrait vous en faire des pages et erait heureux de répondre à des questions sur cs sujets.

    Pour Rama Yad, de fait l'intitulé de son secrétariat d'état est n problème mais ce sot surout l'excès de têtes qui est domageable: Le président, son coseillé dipomatique général, son conseillé africain, son conseillé européen, le ministre des affaires étrangères, le secrétaie d'état à l'europe, le sercrétariat d'état aux droits de l'hommes, hortefeux (qui comme minitre de l'imigation et de l'identité nationale a piqué francophonie et coération aux affaires étrangères se qui me hérisse!), le secrétaire détat à la coopératin et à la francophonie,le ministère de l'intérieur et de l'outre mer, et le secrétaire d'état à l'outre mer.


    Il faut rationaliser tout cela. Il faut regrouper coopération, outre mer, francophonie d'un coté

    et de l'autre la diplomatie général au mintère desaffaires étrangères.

    2ventuellement en plus un pôle europe.

    Les droits de l'homme doivent allé avec la francophonie puisque c'est un des axes de l'organisation Francophone.

    Des questions?

    Posté par baraton edouard, 12 décembre 2008 à 11:45
  • De...vous!

    Il y a un certain temps que je fait le tour des embres de votre mouvance et un constat s'impose. Hormis l'adulation sans la moindre ombre et la haine la plus violente, quels sentiments avez vous pour le rete de l'humanité?

    Cheik anta diop est à la limite de la déité, Sankara est canonisé, Césaire (en faisant une lecture assez approximative de son oeuvre) est adulé...

    A l'inverse, tout se qui relève de la france est honni, c'est aussi le cas des chef d'états africains et ceci même lorsqu'ils ont une légitimité populaire (A moin qu'il ne mènent leur pays dans une crise: Kadafi, Bagbo...).

    Connaissez vous la nuance? La vlonté d'expliquer et de comprendre ceux qui à priori ne sont pas vos amis?

    Savez vous regarder battre d'un oeil crittique votre panthéon?

    Je ne le crois pas et c'est assez inquitant.

    Quand y aurat'il pluralitéde tendance et débat au sein de votre faction?

    Posté par Baraton edouard, 13 décembre 2008 à 16:16
  • pas de panthéon chez nous comme tu l'entends

    "Savez vous regarder battre d'un œil critique votre panthéon?"

    Vous, nous en avez dressé même à un personnage aussi infâme que Napoléon,et ce n'est pas pour autant que vous êtes critique à son égard.
    Nous n'avons jamais dressé un panthéon à nos penseurs la preuve cela ne fait pas partie de notre paradigme, nous avons refusé que Césaire figure dans le vôtre.
    Aussi vous avez si bien éduqué les valets qui nous servent de président que certains reproduisent vos conneries tel que Sassou qui fait un mausolée à de brazza.
    Pour Cheick anta diop,Sankara,Césaire nous avons du respect pour le travail qu'ils ont fournie.Tu reproduit ce que tes ancêtres ont fait avec les nôtres.Lorsqu'ils sont venu chez nous ils ont pris nos ancêtres pour des Dieux sont comprendre que chez l'africain Dieux est en l'homme ce qui fait de lui un bâtisseur,et ce sont vos croyances qui ont aliéné les noirs au point de tuer en eux cet esprit bâtisseur au point qu'à présent ils attendent tout du messie.
    Or Cheick anta diop,Sankara,Césaire ont prouvé que l'on avait pas besoint de messie. Malheureusement pour eux le peuple aliéné n'était pas encore prêt à comprendre leur message.
    Mais nous sommes la génération qui avons compris ce message et nous allons le diffuser à l'image de Mboa.

    Posté par Fulele, 19 décembre 2008 à 18:39
  • dieu, napoléon et les autres...

    Napoléon est loin d'être au dessus de toute crittique en France, très loin de là. Ceci fut vrais de son vivant comme par la suite. Il bénéficie des honneurs du fait de la marque qu'il a laisser, et ceci principalement sous une forme d'honneurs militaires, rien de plus.

    Par contre, y a t'il déja eut chez l'un des partisans de vos "paradigmes" une ligne contre un propos de Diop, de Obenga, de Kaya ou de Nascimento qui pourtant se contredisent sur certains points?

    Quand auraient vous le courage du débat au lieu de jeter un voile pudique sur les divergences de l'afrique due à ses différences structurelles comme sur vos divergences internes à votre tropisme révolutionaire?

    Posté par Baraton Edouard, 20 décembre 2008 à 15:22
  • est-ce que tu te relis?

    Cela t'étonne qu'il y'ai différents courants de pensée chez les africains?
    où tu ns prends pour des dieux,ou tu ne nous considèrent pas comme humain.
    Si tu constate selon toi qu'ils se contrdise n'est-ce pas en soit une réponse déjà une réponse à ta question.

    Posté par Fulele, 20 décembre 2008 à 22:17
  • il y a une différence entre faire et dire

    De fait, oui ils y a des différences profondes dans leurs positions. Mais, jamais l'un d'eux ne propose le débat aux autres. Lorsque l'un des "maatistes" parles, les autres ne font que se complaire dans ses paroles comme s'il n'avaient plus de pensé propre. Et j'en voi qui sur une page de leur site font l'éloge dityrambique de l'a pensé d'un tel et qui sur une autre page sont un éloge équivalent de la pensé d'un autre aux thèses divergentes sans qu'il y est la moindre crittique ni même la moindre mention de ces différences de dogme.

    Il ne sont pas dieu et bien hommes.

    Je leurs reproche cette cesité qu'on ceux qui veulent varosiser le simplisme pour pousser à la lutte et au manichéisme.

    le procéder est brillant mais malhonnête et opas toujours rentable à moyen terme...

    Posté par Baraton Edouard, 22 décembre 2008 à 14:06
  • Tous ces auteurs tentent de compléter le travail de Diop et non de contredire ce dernier.
    Et c'est dans l'élan de ce dépassement que ces derniers élaborent des thèses sur lesquelles ils ne sont pas d'accord.Et cela est en leur honneur car cela prouve qu'avant d'avoir une pensée unique il y'a contradiction.Mais le plus important est d'arrivée à un point d'accord. Ce qui a été le cas en ce qui concerne l'analyse diopienne de l'histoire.
    Le problème avec toi c'est que tu parles de ces auteurs à travers les commentaires de leurs ouvrages que tu trouves dans différents site.
    Prend la peine de les lire.
    Mais de toute les façon comme il est fréquent avec toi tu relance tjs sur des sujets qui n'ont rien avoir avec le sujet de base. Mais c'est la stratégie des africanistes alors......

    Posté par Fulele, 25 décembre 2008 à 19:34
  • ...

    je ne nie pas que l'historiographie française fut bien des fois dans l'erreur mais, les africains étudient bien l'europe, en quoi donc l'africaniste serait consubstancielme,t marqué d'une tarre?

    A oui, et ou on lieu les débats? les différentes mouvances de la pensé qui tourne autour du "maatisme" et de la "révolution africaine" ne se confrontent jamais! elle sont exposé sana jamais être comparé. A croire que personne ne voi (ou ne veut voir) les clivages.

    Posté par Baraton edouard, 26 décembre 2008 à 17:30
  • Tu es vraiment un digne fils des africanistes.
    voici ton portrait et celui de tes pères.
    http://fulele.unblog.fr/

    Posté par Fulele, 26 décembre 2008 à 18:49
  • et vous?

    c'est amusant comme vous êtes laconiques...

    Posté par edouard, 27 décembre 2008 à 14:04

Poster un commentaire