MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

02 décembre 2008

MERCI Mme la JUGE, Merci Monsieur FILIPPIS

D'un côté, un journaliste, un directeur de publication, un homme d'affaires et peut-être encore d'autres étiquettes que possède monsieur Vittorio FILIPPIS et aussi accessoirement, homme humilié, bafoué dans sa dignité, chosifié. De l'autre, une juge. Muriel José pour ne pas la citer, que certains qualifient de zélée, atrabilaire, autoritaire, imbue de sa personne, despote et se croyant au dessus des lois. En toile de fonds une police que l'affaire "Filippis" vient une fois de plus mettre sous les feux des projecteurs les... [Lire la suite]