Esprits Libres: votre Magazine 7000 euros pour taire la pédophilie averée d’un chercheur ? - MBOA

MBOA

La vérité est comme les fesses, on est obligé de s'asseoir avec

12 septembre 2007

7000 euros pour taire la pédophilie averée d’un chercheur ?

marguerat_yves_choc

Résolument anti-médias hexagonaux dont la vertu première est la désinformation, j’appartiens à ceux qui ne les achètent pas pour ne pas financer ma propre pollution d’esprit et ainsi ne pas financer cette énorme campagne dévastatrice de plus.

Je m’empare donc d’un gratuit « Metro » pour m’occuper les yeux pendant le transport. En entête de la page 4, la photo de Dieudonné Mbala Mbala et le chiffre 7000. Je me dis il a dû faire un tabac hier au théâtre de la main d’or. 7000 spectateurs comment est-ce possible ?

 Erreur ! Ce chiffre correspond au montant que lui réclamerait la justice en cas de confirmation de la décision. Je ne commenterai pas une décision de justice comme il est de bon ton, mais ….Cette expression "Pornographie mémorielle" n’est-elle pas le produit de Idith ZERTAL, utilisée dans son livre en version anglaise « Death and the Nation » et refusée par l’éditeur français ? Pourquoi l'attribuer donc à l'humoriste alors ? Ah!!!!l'hémiplégie vocable . Bientôt un dictionnaire de mots réservés devrait voir le jour.

Ce refus, qui prouve la sclérose de l’esprit critique dans la médiacratie hexagonale, dès lors qu’il s’agit de questionner ou de dénoncer les abus d’une clique sans scrupules, est l'âme même de  l'exercice de  la fonction de journaliste en  occident, une fois qu'il est question d'interroger les  sujets qui touchent à la Shoah et d'autres comme le sionisme, Israël etc.... L'Europe paie sa lâcheté et sa collaboration sur la question juive.

Pourtant cette même presse tait la condamnation d’un pédophile averé et chercheur français Yves Marguerat, la soixantaine sonnée, qui avait pour passion les attouchements sur des enfants Togolais.  Ce chercheur dont la discipline semble être la pédophilie va même loin en avouant  "J’ai cru respecter leur liberté, peut-être je me suis trompé." . Drôle de façon de respecter la liberté. Et cela n’est pas très important pour les médias. Un chercheur qui respecte les libertés des enfants africains en les violentant cela n’est pas intéressant à savoir. On sait qu'en matière de pédophilie, certains touristes européens se sont spécialisés, mais l'on ignorait que c'est pour le respect des libertés. Comme son ami pédophile et prêtre Lefort François, ces individus se sont spécialisés dans la barbarie sur les enfants en Afrique bien sûr sous le couvert de l'humanitaire. Lorsqu'on vous dit de vous méfier de ces humanistes incapables d'aimer ceux qui se trouvent sur leur propre territoire, ce n'est pas une vaine mise en garde.

Je vous laisse lire ci-dessous la pornographie verbale de ce chercheur en pédophilie et viol de mineurs.

Le chercheur français Yves Marguerat, poursuivi en France pour viols de mineurs au Togo, a reconnu mardi des "attouchements" sur des enfants, au premier jour de son procès.

"J’ai eu des relations d’attouchements avec des garçons, j’ai eu tort", a admis Yves Marguerat, 64 ans, avant d’ajouter : "J’ai cru respecter leur liberté, peut-être je me suis trompé."

L’accusé risque 20 ans de réclusion criminelle pour "viols par personne ayant autorité" sur deux adolescents entre 1991 et 1995 à Lomé, la capitale du Togo où il a travaillé de 1978 à 1994 pour un organisme public français, l’Orstom, devenu l’Institut de recherche et de développement (IRD).

L’une des deux victimes présumées, un homme aujourd’hui âgé de 30 ans, accuse notamment Yves Marguerat de l’avoir violé dans son bureau, à Lomé en 1992, le jour où le chercheur avait accepté d’obtenir une délégation d’autorité parentale à son égard, procédure qu’il avait engagée avec succès pour d’autres enfants.

Au cours de l’instruction, Yves Marguerat avait déjà avoué des faits d’attouchements sexuels sur les nombreux jeunes garçons qu’il accueillait et hébergeait dans sa maison de Lomé, qualifiée mardi de "harem" par l’ancien consul de France à Lomé, témoin au procès. Mais il n’a jamais reconnu les viols qui lui sont reprochés.

Apparu calme et sûr de lui, il a toutefois été mis en difficulté, notamment lorsque la présidente de la cour, Sabine Foulon, a dû s’y reprendre à plusieurs reprises pour lui faire admettre l’âge du plus jeune garçon dont il avait abusé.

"René avait 11 ans, c’était le seul petit", a-t-il alors concédé, après avoir déclaré plus tôt : "esthétiquement, j’aime les jeunes hommes, les petits non."

Il a également perdu patience quand la cour lui a demandé s’il n’avait pas l’impression d’avoir trahi la confiance des oeuvres charitables qui lui envoyaient d’importantes sommes d’argent.

"Est-ce que l’action humanitaire n’a pas été faite ?", a-t-il lancé.

"Je sais que l’unique but de l’avocate générale est de montrer que j’étais un monstre. Oui, j’ai fait des bêtises, est-ce qu’il n’y a eu que ça ?", a-t-il ajouté.

Au cours de la matinée, l’agrégé de géographie a évoqué sa "passion" pour l’Afrique et les enfants des rues, des thèmes sur lesquels il a signé de nombreuses publications.

Décrit par un expert-psychologue, Eric Chagnard, comme un "travailleur acharné", à "la dimension intellectuelle exceptionnelle", Yves Marguerat avait reçu plusieurs décorations en France avant son arrestation, notamment l’ordre du mérite et les palmes académiques.

Le chercheur avait été arrêté en février 2005, quelques mois avant le début du retentissant procès du père Lefort des Ylouses, un religieux dont il était proche.

Le père Lefort avait été condamné en juin 2005 par la justice française à 8 ans de prison, notamment pour viols sur mineurs au Sénégal.

Le verdict du procès d’Yves Marguerat est attendu pour le 21 septembre.

 

 

Posté par MBOA à 16:08 - IRRESPONSABLE - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Que fait Bernard K?

    Comment se fait-il que le bon docteur K n'ait pas volé à son secours comme pour Lefort?
    Les traditions se perdraient-elles?

    Posté par Super Pedo, 12 septembre 2007 à 17:46
  • "Je sais que l’unique but de l’avocate générale est de montrer que j’étais un monstre. Oui, j’ai fait des bêtises, est-ce qu’il n’y a eu que ça ?"(Yves Marguerat)

    - Non, il n'y a pas que ça, tu as certainement fait des ponts et des hopitaux je suppose, c'est très bien. Pas de repentance mon ami, "passionné de l'Afrique et de ses enfants de rue", on s'en tiendra à ton rôle "positif", qui te vaut bien quelques droits. Merci.

    ...Belle mentalité, on commence à connaitre, pour l'avoir trop entendue.

    Posté par Swift, 12 septembre 2007 à 22:23
  • Encore un ami de l'Afrique en proie à l'ingratitude "haineuse"

    "Je sais que l’unique but de l’avocate générale est de montrer que j’étais un monstre. Oui, j’ai fait des bêtises, est-ce qu’il n’y a eu que ça ?"(Yves Marguerat)

    - Non, il n'y a pas que ça, tu as certainement fait des ponts et des hopitaux je suppose, c'est très bien. Pas de repentance mon ami, "passionné de l'Afrique et de ses enfants de rue", on s'en tiendra à ton rôle "positif", qui te vaut bien quelques droits. Merci.

    ...Belle mentalité, on commence à connaitre, pour l'avoir trop entendue.

    Posté par Swift, 12 septembre 2007 à 22:39

Poster un commentaire